Articles

pdf, doc, epub... Tout ça, c'est du texte, non ?

Pour s'y retrouver dans les formats des textes numériques

Par Christine Vaufrey , le 23 septembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2014

Dans un nom de fichier, ce qui se trouve derrière le point (monfichier....) a une importance capitale. Sans ces quelques lettres, vous ne pouvez pas ouvrir votre fichier, accéder à son contenu. Car pour ouvrir un fichier, il faut connaître son format. Et ce format est indiqué par les 3 lettres qui suivent le point : .doc, .jpg, .mp3, etc.

Vous ne pouvez pas ouvrir un fichier au format .doc avec une application faite pour lire les formats .mp3, par exemple. Et inversement. 

 

Les formats des fichiers de texte

Pour le texte, les formats de fichiers les plus connus sont :

- doc, désormais assimilé aux documents textes Microsoft, créés avec Word,

- docx, toujours Word, mais moins interopérable que le .doc,

- odt, "Open document", format texte ouvert et répondant à une norme, ce qui n'est pas le cas du .doc

- pdf, "Portable document format", créé par la société Adobe. Il n'est pas libre mais s'est imposé comme un standard pour la diffusion de documents.

- epub, le petit nouveau, pour "Electronic publication". Ce format est la norme adoptée pour les livres électroniques, les ebooks, consultables sur une large gamme d'outils, notamment les outils mobiles (tablettes, smartphones). 

Il y en a d'autres, mais contentons-nous de celles-ci pour le moment.

Si tous ces formats servent à encoder du texte, pourquoi y en a t-il tant ?un seul ne pourrait-il pas suffire ?

Eh bien, non. En fait, il faut distinguer au moins 3 catégories de formats, correspondant à 3 usages bien différents.

 

La rédaction des textes

Les formats "traitement de texte" vous permettent de créer et modifier du texte. On génère ces fichiers avec des applications telles que Word (.doc, .docx), Open Office ou Libre Office (.odt), ou encore Page l'application d'Apple, qui dispose de son propre format (.pages) mais permet heureusement d'exporter ses documents sous d'autres formats.

A cette première liste de formats de fichiers, ajoutons .rtf (Rich text Format) développé par Microsoft mais reconnu par tous les logiciels de traitement de texte et .txt, qui désigne des fichiers contenant du texte brut, sans aucune mise en page. Les applications de traitement de texte en ligne telle que Google Document permettent d'exporter vos documents dans les principaux formats de documents textes.

Pour l'utilisateur, les différences entre ces formats se situent à trois niveaux :

- Formats libres ou propriétaires : les premiers sont entretenus par la communauté des utilisateurs et ne peuvent être confisqués par personne. L'évolution des seconds est soumise à l'appréciation de la société qui les a créés et vous pouvez être contraints de changer de logiciel en cas d'évolution du format. 

- Contraintes internes de codage : certains formats (rtf et surtout txt) disposent de capacités de mise en page limitées, car leur code est ultraléger. D'autres (surtout les évolutions du doc) permettent des mises en page sophistiquées mais génèrent des codes très lourds, qui créent de multiples problèmes en cas de conversion.

- Disponibilité / connaissance des logiciels : la présence de la suite Office de Microsoft sur la plupart des PC a fait de doc le format de traitement de texte le plus populaire. Est-ce le meilleur ? Pas sûr. Mais bien des utilisateurs ignorent encore qu'ils peuvent télécharger gratuitement Open Office ou Libre Office et que ces applications gagnent chaque jour en ergonomie et confort d'utilisation. 

 

La diffusion des textes à lire sur ordinateur

Pour diffuser un document écrit (y compris s'il est illustré) sans risque de le voir modifié par l'utilisateur, sans problème de compatibilité avec tel ou tel système d'exploitation, rien ne vaut le format pdf. Ce format est devenu si courant qu'il s'est transformé en nom commun : "Tu m'as envoyé les pdf ?" "Ce cours en ligne est saoûlant, il n'y a que des pdf !". Des documents réalisés avec des logiciels de PAO et bénéficiant d'une mise en page sophistiquée peuvent sans problème être enregistrés au format pdf. Enfin, on trouve depuis quelques années une multitude d'outils gratuits, téléchargeables ou utilisables en ligne, qui permettent de convertir un fichier texte ou image en pdf, sans devoir acheter Acrobat Writer, le logiciel d'Adobe.

Ce qui a induit chez les lecteurs la croyance que le pdf sert à fabriquer des livres. Or, ce n'est pas tout à fait vrai. Si le format pdf est parfaitement bien adapté aux OS de nos ordinateurs, il fait triste mine sur nos tablettes et smartphones. Ceci, car c'est un format très rigide, qui ne prend pas en compte les différentes tailles d'écrans. Résultat : pour lire un fichier pdf sur un smartphone, soit vous zoomez à mort et vous ne voyez qu'un tout petit morceau de la page; soit vous voyez l'ensemble de la page mais la taille du texte devient microscopique... 

 

La création et la diffusion d'ouvrages sur appareils mobiles

Les fameux ebooks qu'on lit sur liseuse, tablette ou smartphone sont généralement des fichiers de format EPUB (extension : .epub), c'est à dire du HTML ou XHTML adapté à la publication et à la lecture sur écrans de différents formats. Le format EPUB apparait encore comme un produit de spécialistes (voir l'article consacré à la préparation des fichiers .epub) mais il est en voie de démocratisation. Quoi qu'il en soit, c'est celui qui a été adopté par les professionnels de l'édition.

Bien sûr, certains s'en donnent à coeur joie avec les formats propriétaires, qui contraignent les lecteurs à utiliser un appareil particulier pour lire tel ou tel type de fichier. Amazon a par exemple créé un format spécial pour les ebooks commercialisés dans sa librairie et lus sur sa liseuse (ou son équivalent logiciel téléchargeable) Kindle, l'AZW (extension : .azw). Le Kindle accepte aussi le format MOBI, qui aurait disparu sans cela. 

Donc, si vous achetez un ebook au format EPUB et que vous voulez le lire sur un Kindle, vous risquez d'être déçu. Même chose si vous avez acheté un ebook au format AWT et que vous avez finalement changé votre Kindle contre un iPad ou un autre modèle de liseuse. Mais heureusement, on commence à voir apparaître des convertisseur de fichiers d'ebooks. Voyez par exemple Ebook Converter qui permet de convertir les différents formats d'ebooks entre eux, et aussi vers du .pdf ou du .txt. Mais attention : vous ne pouvez pas convertir un .pdf en .epub ou .azw. Pour savoir pourquoi, lisez l'article consacré à la préparation des ebooks ! 

Références : 

Roberge, Alexandre. "Outil polyvalent pour modifier et convertir les fichiers PDF." Thot Cursus. 14 décembre 2013. http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/technologie/23716/outil-polyvalent-pour-modifier-convertir-les/#.VCFYgyt_uZ4.

Messien, Pierrick. "Les formats du livre numérique." Le Souffle Numérique. 6 juin 2013. http://lesoufflenumerique.com/2013/06/06/les-formats-du-livre-numerique/.

Martin, Robert. "Livres et pixels : Formats." Livres et pixels. Non daté. http://www.livresetpixels.com/formats.html.

Vaufrey, Christine. "Créer un ebook au format EPUB : comment et pour quoi faire ?" Thot Cursus. 22 septembre 2014. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/24197/creer-ebook-format-epub-comment-pour/#.VCFZnit_uZ4.

Ebook Converter : http://www.ebookconverter.net/ 

 Illustration : Liligraphie, Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné