Articles

Minecraft survivra t-il à Microsoft ?

Microsoft a acheté la compagnie Mojang, détentrice du jeu Minecraft. Une bonne affaire pour la firme informatique, mais certains craignent les répercussions sur l'avenir du jeu.

Par Alexandre Roberge , le 28 septembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 30 septembre 2014

Ça a fait l'effet d'une bombe en plein milieu du mois de septembre 2014 : Microsoft a acheté Mojang, la compagnie qui se trouve derrière Minecraft, le fleuron du jeu vidéo indépendant, pour la modique somme de 2,5 milliards de dollars.

Une transaction qui a, bien sûr, fortement enrichi Markus Persson, le créateur de Mojang. Mais on peut pourtant avancer que ce dernier n'a pas seulement chercher à ramasser un maximum d'argent en vendant sa société. Beaucoup de gens du milieu sentaient chez Notch (le pseudo de Markus Persson) une certaine lassitude et beaucoup de stress lié à l'avenir de Minecraft. Une impression confirmée par le principal intéressé dans les heures qui ont suivi l'annonce officielle de l'entente. Trop de stress pour le Suédois qui souhaite désormais s'atteler à de petits projets et surtout se faire oublier du grand public.

L'annonce spectaculaire a suscité énormément de réactions, la plupart très négatives. Néanmoins, il y eut quelques avis positifs sur la nouvelle. Pour Microsoft, il s'agit d'une transaction extrêmement payante. Non seulement parce que le jeu continue de se vendre comme des petits pains chauds, mais parce que la firme américaine pourra se servir du jeu pour attirer les consommateurs qui trouvent très sympathique ce « jeu de Lego 2.0 ». Cela pourrait vouloir dire que les futures versions de Windows intégreraient nativement le jeu. Une façon de le rendre accessible à plus de gens, d'établissements scolaires ou d'entreprises. De plus, certains joueurs considéraient que les dernières mises à jour de Minecraft étaient peu imaginatives et ils espèrent que l'apport de Microsoft relancera la créativité.

Une trahison de son créateur ?

Mais à côté de ces quelques voix optimistes, beaucoup ont critiqué ce qu'ils considèrent comme une preuve de la "lâcheté" de Persson, qui aurait "vendu son âme au diable". Il faut dire que soudainement, Minecraft perd sa belle image de bijou du jeu vidéo indépendant pour ne devenir, aux yeux de certains, qu'une licence vidéoludique commerciale comme les autres. Et puis, une question revient avec insistance : Minecraft continuera t-il à être développé pour toutes les plateformes ? Car voilà ce qui explique en grande partie le succès du jeu : il est disponible sur Windows comme sur Mac, les machines de jeux de Sony, les appareils mobiles sous iOS ou Android, etc. Microsoft va t-il conserver la même politique ? Pour l'instant, l'entreprise soutient que rien ne changera à ce niveau et que le jeu restera le même. Mais pour combien de temps ?

Et puis, les partisans du libre sont désolés de voir Notch littéralement renier les propos qu'il avait tenus ces dernières années. En effet, le développeur avait affirmé en 2010 qu'une fois que les ventes du jeu se seraient tassées, il publierait le code du jeu en open source afin que des programmeurs et autres informaticiens puissent créer de nouveaux jeux et autres applications en utilisant les bases de Minecraft. Persson semblait par ailleurs adepte d'une grande liberté dans l'utilisation de son produit, comme en témoigne cette anecdote : sur Twitter, un utilisateur l'avait interpellé en disant qu'il voulait jouer à Minecraft, mais qu'il n'avait pas les moyens de se payer le jeu. La réponse de Persson : pirate-le et tu t'achèteras une version légale quand tu le pourras.

 

Que vont devenir les créations des utilisateurs ?

Or, désormais, le jeu appartient à une entreprise qui lutte férocement en faveur du maintien de la propriété intellectuelle et commerciale à l'ancienne, la plus dure, la plus restrictive. Les partisans du libre voient s'éloigner à toute vitesse la perspective de l'ouverture du code de Minecraft... Et cela pose aussi des questions horriblement compliquées sur la latitude d'inspiration et de référence des utilisateurs. Jusqu'à maintenant en effet, les reproductions de sujets sous copyright (par exemple, des personnages de jeu vidéo ou de bande dessinées) étaient tolérées à condition de ne pas tenter de faire le commerce de ces oeuvres dérivées. Microsoft va t-il suivre la même ligne ? Et puis, qu'arrivera-t-il de tous ces mods créés par des utilisateurs pour améliorer ou modifier le jeu sur les ordinateurs ? On peut aussi se demander ce que sera le futur de MinecraftEdu, cette initiative de Mojang pour que le jeu devienne un outil de travail en classe. Les écoles devront-elles passer des pactes d'exclusivité avec le géant de l'informatique pour pouvoir utiliser le jeu ?

Bref, cette vente soulève pour le moment plus de questionnements et de doutes que d'enthousiasme. Le choc est avant tout psychologique car la vente de Minecraft s'inscrit dans la succession d'événements qui semble signer la fin d'un certain usage du numérique et le triomphe des grosses entreprises. Peut-être faut-il laisser la chance au coureur et attendre davantage de détails de la part de Microsoft sur l'avenir de la franchise. Rien n'empêchera néanmoins les partisans du jeu vidéo indépendant de se sentir en deuil, tout comme ceux du logiciel libre qui voyaient potentiellement tant d'applications arriver, avec un moteur aussi simple et ouvert que celui de Minecraft.

Illustration : Minecraft.fr

Références :

Crossley, Rob. "With Minecraft, Microsoft Can Build Broader Horizons." GameSpot. Dernière mise à jour : 15 septembre 2014. http://www.gamespot.com/articles/with-minecraft-microsoft-can-build-broader-horizon/1100-6422330/?utm_source=gamefaqs&utm_medium=partner&utm_content=news_module&utm_campaign=homepage.

Maurel, Lionel. "Minecraft : un monument perdu pour le domaine public ?" :: S.I.Lex ::. Dernière mise à jour : 20 septembre 2014. http://scinfolex.com/2014/09/20/minecraft-un-monument-perdu-pour-le-domaine-public/.

Jeuxvideo.com. "Minecraft et Mojang rachetés par Microsoft." Dernière mise à jour : 15 septembre 2014. http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00074650-minecraft-et-mojang-rachetes-par-microsoft.htm.

Jeuxvideo.com. "Notch : "Ce n'est pas une question d'argent, c'est une question de santé mentale"." Dernière mise à jour : 15 septembre 2014. http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00074651-notch-ce-n-est-pas-une-question-d-argent-c-est-une-question-de-sante-mentale.htm#news.

Le Monde.fr. "« Adieu Minecraft » : les fans très critiques après le rachat par Microsoft." Dernière mise à jour : 15 septembre 2014. http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/09/15/adieu-minecraft-les-fans-tres-critiques-apres-le-rachat-par-microsoft_4487805_4408996.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter.

Sur Thot, 3 articles sur Minecraft :

Minecraft : du bricolage ludique aux usages pédagogiques (avril 2012)

Le secret du succès de Minecraft (juin 2013)

L'urbanisme pour tous avec Minecraft (mai 2014)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné