Articles

Ces téléphones qui gobent l'attention

Smartphones pratiques, mais notre dépendace envers eux est-elle en train de nous rendre fou?

Par Alexandre Roberge , le 12 octobre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 12 novembre 2014

Que ferait-on sans nos appareils intelligents? Aujourd'hui, les téléphones sont à la fois des agendas, des messageries, des plateformes de discussions, des consoles de jeux, etc. On en oublierait presque la fonction de téléphonie... Et si les millions d'applications ont permis à l'être humain d'améliorer son quotidien et sa santé (voir notre récent dossier sur le quantified self), il n'en reste pas moins que beaucoup de gens commencent à craindre une obsession envers les petites machines. Parce que l'attention portée au smartphone nous fait oublier tout le reste.

Le journaliste québécois Patrick Lagacé a fait une expérience durant la dernière semaine de septembre et les premiers jours d'octobre : 9 jours sans appareil intelligent et sans connexion Internet. Évidemment, le travailleur de l'information a ragé de ne pouvoir avoir accès au flot d'actualités comme à l'accoutumée, mais son expérimentation lui a permis de réfléchir sur la question et de pondre une série d'articles sur notre rapport aux iPhones de ce monde.

Libre et esclave

Ses échanges avec un humoriste et une animatrice de radio sur la question sont révélateurs. Pour le premier, les téléphones ont mené à un individualisme terrifiant où les gens n'ont aucune gêne à interrompre une conversation ou un dîner pour répondre au dernier courriel ou message Facebook reçu. La seconde admettra que le téléphone l'a rendue à la fois libre et esclave. Formidable plateforme sociale, il devient essentiel dans sa vie et elle ne peut s'empêcher de répondre et d'avoir le téléphone à la portée de la main, y compris au lit.

Le sujet suscite des réactions partout. Ce blogue américain sur la technologie n'aura jamais recueilli autant de commentaires que sur ce sujet. Étonnamment, même ladite «génération numérique», trouve frustrante les comportements très individualistes de ces gens toujours le nez à leur appareil. Un paradoxe quand on sait qu'ils ont été, quelque part, les «pionniers» de ces nouveaux comportements. La frustration se sent aussi chez ceux donnant des services aux citoyens qui ont souvent droit à la vue du dessus de la tête de leurs clients qui sont bien plus concentrés sur leur smartphone que sur eux.

En fait, comme l'explique Lagacé, des chercheurs américains prétendent avoir découvert pourquoi nous sommes aussi obsédés par nos appareils. Chaque message ferait que notre cerveau sécréterait un peu de dopamine – créant cette excitation qui nous enchaîne à nos machines. À la manière d'un chien qui reçoit un biscuit pour chaque bonne action qu'il fait.

Une distraction aux graves conséquences

Et si cette distraction n'était que liée à quelques moments lors de repas ou dans des conversations, cela serait irritant sans plus. Mais celle-ci devient de plus en plus dangereuse : de jeunes Américains ont été blessés par des véhicules en traversant la rue ou en tombant alors qu'ils étaient trop absorbés par leur téléphone. Ce phénomène étant planétaire, il n'est pas surprenant de voir un parc d'attractions chinois instaurer récemment une ligne piétonnière pour ceux se servant de leur smartphone en marchant et ceux qui ne le font pas. C'est à se demander quand des initiatives du genre seront mises en oeuvre sur les trottoirs des grandes capitales.

Les psychologues sont également effarés d'observer à quel point les téléphones sont en train de gober toute l'attention des parents. Ils seraient de plus en plus nombreux à délaisser leurs responsabilités parentales au profit de leur téléphone intelligent. Évidemment, les tout-petits, en quête de considération, essaieraient de l'obtenir en tentant d'arracher l'appareil des mains de maman ou papa. Ce qui provoque parfois en de brusques confrontations. Les psychologues suggèrent donc aux parents, s'ils doivent absolument utiliser leur téléphone pour envoyer un message, de se mettre une limite de temps et de la dire à l'enfant. «Papa va prendre cinq minutes pour envoyer un message et ensuite, il joue avec toi, mon lapin.»

Évidemment, cela demande de respecter sa promesse. Mais la plupart des spécialistes demandent aux adultes de ranger les appareils intelligents en présence de la progéniture. Un courriel restera le temps qu'il faut dans une boîte de réception, mais les enfants grandissent vite et ces moments uniques passent en claquant des doigts.

Heureusement les professeurs, eux, débranchent leur mobile avant d'entrer en classe.

Prévention, désintoxication

Alors, si les appareils intelligents ne disparaîtront pas de nos vies, il y a une sérieuse réflexion à faire sur nos usages de nos téléphones. Ces machines ont un potentiel infini avec toutes les applications offertes, mais les spécialistes croient qu'il est peut-être temps de travailler le contrôle de soi pour mettre un effort sur les relations interpersonnelles réelles et lâcher un peu l'écran.

On a pas encore vu d'écoles mettre cette habileté au programme, mais plusieurs définissent des aires spécifiques où l'utilisation de ces appareils est permise et ailleurs non.

Et si on n'y arrive pas, il y a toujours… une application! Forest, disponible gratuitement sur Android et pour 89 centimes sur le Apple Store, est une application qui consiste en une graine virtuelle qui est plantée. Durant les 30 prochaines minutes, elle grandira et deviendra un magnifique arbre. Par contre, si l'usager regarde son appareil dans ce laps de temps, le végétal virtuel meurt et il faut recommencer. Une façon de se discipliner pour s'occuper autrement que de toujours vérifier ce qu'il y a de neuf sur son téléphone.

Illustration : In Tune, Shutterstock

Références :

Fluyt, Sophie. "Attention! Voies réservées aux utilisateurs de smartphones." L'Echo: Blog Buzzness. Dernière mise à jour : 16 septembre 2014. http://blogs.lecho.be/buzness/2014/09/attention-voies-r%C3%A9serv%C3%A9es-aux-utilisateurs-de-smartphones.html.

Hu, Elise. "Pay Attention: Your Frustration Over Smartphone Distraction." NPR.org. Dernière mise à jour : 27 mars 2014. http://www.npr.org/blogs/alltechconsidered/2014/03/27/294842209/pay-attention-your-frustration-over-smartphone-distraction.

Lagacé, Patrick. "iPhone, outil social total, pusher pervers." La Presse. Dernière mise à jour : 1er octobre 2014. http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201410/01/01-4805172-iphone-outil-social-total-pusher-pervers.php.

Mitchell, David. "Parents busy with smart phones not paying enough attention to kids." FOX31 Denver. Dernière mise à jour : 10 mars 2014. http://kdvr.com/2014/03/10/parents-busy-with-smart-phones-not-paying-enough-attention-to-kids/.

Ropars, Fabian. "Accro à votre smartphone ? Forest est là pour vous désintoxiquer !" Le blog du Modérateur. Dernière mise à jour : 9 septembre 2014. http://www.blogdumoderateur.com/forest-productivite-telephone/.

Shaver, Katherine. "Safety experts to pedestrians: Put the smartphones down and pay attention." Washington Post. Dernière mise à jour : 20 septembre 2014. http://www.washingtonpost.com/local/trafficandcommuting/safety-experts-to-pedestrians-put-the-smartphones-down-and-pay-attention/2014/09/19/278352d0-3f3a-11e4-9587-5dafd96295f0_story.html.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné