Articles

Concevoir des simulations en formation - 3ème partie : le story-board

Décors, personnages et univers sonores : des éléments à soigner

Par Élodie Lestonat , le 20 octobre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 19 novembre 2014

Les simulations peuvent prendre des formes bien différentes. Cependant il est indispensable de s’assurer que la situation présentée ne tourne pas à un simulacre de réalité professionnelle édulcorée, les ressorts et les personnages de l’intrigue étant grossièrement présentés.

En effet, si la simulation a pour vocation de proposer une expérimentation d’une situation professionnelle qu’elle soit dans la manipulation d’outils, la mise en œuvre de process, de procédures ou encore l’intégration de techniques relationnelles, il est indispensable qu’elle s’inspire au plus près de la réalité. En conséquence, les choix des décors, des personnages, des dialogues et des sons doivent être pensés et élaborés en lien avec les professionnels du secteur et les experts en la matière. Ainsi chaque détail sera affiné pour chaque acte de la simulation. Il est aussi utile de veiller à la cohérence de ces choix par rapport au story-telling. La situation pose question, nécessite analyse et implication avec le point final qui est la prise de décision. C’est parfois grâce à l’observation d’un faisceau d’indices que le choix le plus judicieux peut se faire. L’attention du concepteur doit alors se focaliser sur chaque élément qu’il soit majeur mais aussi donné comme mineur car chacun d’eux est susceptible de donner un éclairage particulier à l’analyse de l’acte.

 Planter les décors

Le travail de précision porte sur le story-board, chaque action étant conçue comme un plan cinématographique. Les outils de conception de simulation facilitent ce travail de story-boarding car ils offrent des espaces de prévisualisation. Dès lors, il faudra préciser le décor de chaque action, en s'efforçant de coller au plus près de l'environnement professionnel.

Il convient à ce niveau de distinguer les objectifs et le type de simulation. En effet, si l’on considère les simulations « pleine échelle », il est indispensable que le concepteur se focalise sur la reproduction d’un geste technique avec une précision identique à celle pouvant être réalisée dans un cadre professionnel. Selon P. Pastré, la simulation pleine échelle se définit  comme une « simulation qui reproduit la situation professionnelle dans sa globalité, avec toutes ses dimensions, habiletés dans les gestes, répertoires de procédures, activités de diagnostic, activité de communication et de coopération ». Dans le domaine de la simulation adaptée au secteur industriel, la machine virtuelle et la pièce à usiner sont calibrées avec une précision extrême. Mais à ce niveau, les arrières plans ne nécessiteront pas un traitement visuel approfondi. Tout dépend donc de l’objectif et du contexte dans lequel se situe la simulation. À l’inverse, les simulations utilisées dans le domaine de l’armée et de la défense par exemple, apportent un soin particulier à la qualité graphique de l’environnement de combat ou d’intervention. Grâce aux avancées technologiques des images de synthèse et 3D popularisés par les jeux vidéo, les décors proposés permettent désormais de proposer des univers au réalisme impressionnant. Les dispositifs de simulation stratégique intègrent ainsi civils, éléments géologiques, météo, passages en obscurité pour évoluer sur une zone de combat.

Enfin, précisons que les applications dédiées à la conception de simulation permettent de définir le décor dans lequel se déroulera l’action ainsi que les personnages qui y apparaîtront. Ceci permet aux concepteurs de vérifier que la posture des personnages, leurs expressions corporelles et faciales sont en adéquation avec le décor dans lequel ils évoluent.

  Créer la psychologie des personnages

Une fois le décor sélectionné, l’étape suivante consiste à déterminer les personnages qui y agissent ou qui conditionnent l’action. Là encore, selon le type de simulation retenue, la classe des personnages peut varier selon le type joueur (un avatar est contrôlé par l’apprenant) ou non-joueur (l’avatar est contrôlé par le système de simulation). Ceci a un impact sur la construction psychologique du personnage et le degré de précision qu’il conviendra de lui donner.

Reste que quel que soit l’avatar choisi, il convient de le personnifier. Au-delà de l’apparence, c’est sa dimension psychologique qui importe. Le concepteur explore et détermine certaines réactions psychologiques de son personnage et construit certaines faces de son intelligence artificielle. Et ce qui fait de l’avatar un héros dans lequel l’apprenant s’identifiera, c’est sa capacité à douter, à essayer, à prendre un risque. Attention il ne s’agit pas de construite un personnage de roman, doté d’une histoire et d’opinions, mais bien un personnage cinématographique, qui ne pourra créer l’engagement des apprenants qu’à la condition de créer un déséquilibre, une appréhension face à l’action. En conséquence, il lui faudra inventer une solution en s’adaptant à un environnement. Cette approche complexifie la processus car il induit la création d’un scénario multi branches, les actes suivants différant selon l’action réalisée.

 

Définir l’univers sonore

Cette étape n’est pas toujours intégrée dans la conception de simulation. En effet, dialogues et effets sonores peuvent être inutiles. Cependant, même dans le cadre de simulation de matériel militaire, la précision technique doit être évaluée dans un cadre de combat ou d’intervention : à cette fin, réceptions d’injonctions de commandement, explosions, bruits parasites ne peuvent être éludés. Ils font partie intégrante du décor qui n’est plus seulement visuels mais aussi auditif. Ceci peut agir sur les réflexes et la prise de décisions. De la même manière, les simulations portant sur des situations médicales d'urgence nécessitent aussi de prendre en compte l’environnement sonore comme un élément agissant sur l’analyse de la situation et influant sur la prise de décision. Même chose pour les simulations adressées aux pompiers et toute autre profession pour laquelle l'environnement sonore est porteur d'informations et influence donc la prise de décision.

L’élaboration d’un story-board facilitera donc l’intégration de ces différents points et détails de la simulation. Que ce soit dans le domaine cinématographique ou dans celui du jeu vidéo, le story-board reste le fil conducteur du dispositif, intégrant scénario, story-telling, personnages, dialogues, décors visuels et sonores.

La semaine prochaine, Thot cursus vous proposera le dernier opus de cette série. Vous y trouverez des exemples de simulation et les perspectives dans ce domaine.

Illustration : Oleg Zabielin, Shutterstock.com

 

Références

Sonntag, Michel, Denis Lemaître, Bernard Fraysse, Raquel Becerril, and David Oget. "Les questions de formation dans les Ecoles d’ingénieurs Un débat reconnu. Une place pour la recherche ?" Recherches & éducations. Date de publication : 2ème semestre 2008. http://rechercheseducations.revues.org/448#tocto1n3.

Lheritier, Diane. "La simulation opérationnelle : quel avenir ?" Ministère de la Défense. Date de publication : 3 mai 2012. http://www.defense.gouv.fr/terre/contenus-des-dossiers/dossier-simulation-operationnelle/la-simulation-operationnelle-quel-avenir.

IESA GROUP. "IESA - Simulateur industriel." Date de consultation : 20 octobre 2014. http://www.iesa-group.com/simulateur-industriel.html.

Lamontagne, Denys. "Écrire une bonne histoire : les règles des professionnels de Pixar." Thot Cursus. dat de publication : 19 novembre 2013. http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/18/art-recit-scenarisation-pedagogique-storytelling/articles/21017/ecrire-une-bonne-histoire-les-regles/#.VEQhPxZ22RN.

Retrouvez les deux premières parties de la série "Concevoir des simulations en formation" :

Eléments généraux http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/24287/concevoir-des-simulations-formation-1ere-partie/#.VEYZ4IusWZ4

Le storytelling http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/24323/concevoir-des-simulations-formation-2eme-partie/#.VEYZpousWZ4

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné