Articles

Publié le 11 novembre 2003 Mis à jour le 12 décembre 2008

Les défis de la conception pédagogique

«Divine Design», ou les défis de la conception pédagogique, se sont tenus lors de la conférence Online Learning 2003 de Los Angeles de septembre dernier. La compétition défiait quatre équipes de concepteurs pédagogiques en les engageant à concevoir une solution éclair de e-formation : appliquer leur expérience et leur savoir-faire pour résoudre un besoin de formation et d’amélioration de compétence donné. Les équipes avaient quatre heures et le choix des outils pour concevoir le prototype du cours et ensuite le présenter à la critique du public de la conférence et à un jury composé d’un modérateur et de deux juges du monde universitaire.

Le problème de départ concernait les caissiers de cafétéria qui fournissent des repas aux lycéens. Selon le règlement de l’école, les élèves choisissent leur repas dont certains sont remboursables. L’école doit proposer cinq plats comprenant au moins l’un des quatre groupes d’aliments. Les étudiants, eux peuvent refuser jusqu’à deux des cinq plats offerts. les caissiers sont responsables du respect des règles. Comme les caissiers ont problème à mémoriser ces règles dans le feu de l’action, à classifier correctement les aliments et n’aiment pas avoir affaire à des étudiants mécontents, l’objectif de la formation était que les caissiers distinguent mieux le programme «offre et service» de l’école et encouragent le respect du règlement de façon positive.

Voici quelques tendances et astuces qui se sont dégagées du travail éclair des concepteurs pédagogiques :

  • L’importance des prototypes »Nous avons encore une fois appris pourquoi nous les faisons. Il est plus facile de faire des changements radicaux plus tôt que trop tard; cela permet de commenter, pré-tester et pré-évaluer l’usage, mettre le noyau du cours en place avant les fioritures.»

  • Se concentrer d’abord sur la vue d’ensemble plutôt que sur les détails. Il est facile de mettre l’accent sur des objectifs spécifiques tout en perdant de vue les concepts plus larges.

  • L’apprentissage par objectifs, oui mais correctement. Les objectifs comportementaux sont surtout destinés aux concepteurs. Vous devez définir la direction à prendre. Pour intéresser les apprenants aux objectifs, partez de leurs besoins et parlez leur langage, expliquez-leur ce qu’ils seront capables de faire au terme de la formation, montrez-leur le type de tâches qu’ils seront capables d’accomplir et le type de problèmes qu’ils parviendront à résoudre.

  • "Tester puis former" plutôt que "former puis tester" Il est souvent plus efficace d’organiser les leçons en commençant par un test. Pourquoi faire perdre du temps à l’apprenant en le formant à quelque chose qu’il sait déjà ? Organisez des tests pratiques de compétences.

  • La valeur de l’usage Il est souvent sous-estimé. Les leçons doivent être conçues afin que les apprenants mettent en pratique les concepts dans des contextes variés, avec des contenus variés. Structurez le contenu en niveaux et sous-niveaux. Utilisez des techniques et temps de révision croissants pour assurer la bonne maîtrise du cours.

  • Dessiner stratégies et jugements L’un des meilleurs moyens de bâtir une connaissance tacite est de favoriser la conversation. Créez des environnements d’apprentissage mixtes (blended) qui pointent vers les meilleures pratiques. Conversations synchrones ou asynchrones.

Selon Michael Allen, modérateur des défis, les équipes participantes ont toutes examiné le contexte de formation / acquisition de compétence sous différents aspects. «Cela nous a rappelé combien le challenge de la formation est complexe, même s’il paraît simple à première analyse.»

Quelques exemples de solutions envisagées au problème posé :

  • Former à la fois le personnel qui prépare/présente les plats et les étudiants
  • Inciter à une meilleure performance de la part des caissiers et aussi des étudiants
  • Systématiser l’emballage des produits pour fournir les informations demandées et éliminer les erreurs
  • Renforcer une relation caissier/étudiant harmonieuse.

En définitive, les équipes de concepteurs pédagogiques ont élaboré des solutions bien plus interactives et performantes qu’une habituelle présentation PowerPoint suivie d’un quiz ! Chacune d’entre elles a ressenti le besoin de motiver les apprenants par un contexte d’apprentissage bénéfique, significatif et ludique tout en prenant soin de trouver des solutions à moindre coût.

Les défis ont aussi montré combien la conception pédagogique est cruciale en formation, qu’elle peut être rapide et efficace. Les prototypes de e-formation proposés se sont avérés authentiques, humains, basés sur l’action et cohérents. Ils se sont centrés sur une évolution professionnelle durable des apprenants-caissiers concernés.

Un autre «Divine Design», défi de conception pédagogique se tiendra durant la conférence Training 2004 d’Atlanta du 1er au 4 mars prochains sur le "blended learning".

Une expérience similaire à consulter : Création et administration de contenus en direct au "Challenge e-learning" au WEM, marché mondial de l’éducation 2003


Mots-clés: Conception Los Angeles Online Learning conférence défis Divine Design

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !