Articles

En Afrique, l'accès à l'information médicale n'est plus un luxe

Le développement des réseaux mobiles a largement amélioré l'accès au diagnostic médical pour les populations rurales africaines.

Par Philippe Menkoué , le 04 novembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 25 mai 2016

La vulgarisation des TIC en Afrique ne semble épargner aucun domaine de la vie, et surtout pas la santé. Longtemps resté un luxe pour les populations des milieux ruraux, l’accès à l’information médicale semble s’être démocratisé avec la vulgarisation de la télémédecine. Cependant, les médailles ont toutes un revers et la santé connectée est loin d’être la panacée à tous les problèmes médicaux des populations dites rurales sur le continent. Comment se l’approprient-ils au quotidien ? Parvient-elle à favoriser également l’accès aux soins ?

Tous égaux dans l’accès à l’information médicale certes …

Recevoir par SMS des informations pour se prémunir contre la fièvre Ébola ; solliciter l’avis d’un expert médical en envoyant juste un SMS à numéro vert et recevoir une réponse moins d’une heure après ; se faire ausculter les yeux par un médecin se trouvant à des milliers de kilomètres de soi tout simplement à partir d’un téléphone portable ou encore transmettre (par SMS) les résultats d’un test de dépistage du VIH effectué sur un nouveau-né à partir d’un téléphone mobile intégrant une mini-imprimante par exemple, relève désormais de l'ordinaire pour des millions de personnes à travers le continent. Avec le boom des applications mobiles dédiées et la démultiplication des services de cybersanté, s’informer sur sa santé n’est plus du tout un luxe. Plus besoin de parcourir des centaines de kilomètres juste pour consulter un médecin dans une grande ville. Depuis sa plantation au cœur de la forêt équatoriale, on peut désormais savoir de quoi on souffre. A condition d'être connecté à un réseau téléphonique et de savoir lire. Et les résultats parlent d’eux-mêmes.

Dans un article publié sur son blog, Caroline Crousillat démontre, chiffres à l’appui, de quelle manière le mobile révolutionne les habitudes et les pratiques médicales sur le continent. Réduction de 30 % du taux de mortalité infantile au Mali, amélioration de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH au Kenya, réduction de 4 semaines à 3 minutes du temps de réponse du gouvernement suite à la déclaration d'une épidémie au Botswana et j'en passe, la facilité d’accès à l’information médicale améliore considérablement les possibilités de réponses à apporter aux problèmes médicaux majeurs. Mais, qu'en est-il de l'impact de ces services sur l'accès aux soins ?

… Mais qu'en est-il de l’accès aux soins ?

S’il est possible d’accéder à l’information médicale du bout des doigts et en quelques clics, l'accès aux traitements semble encore assez limité et les possibilités d’améliorer l’accès aux soins grâce à la cybersanté sont au cœur des débats dans nombre de milieux de recherches et les instances de décisions au niveau national. Car, avec une moyenne de seulement 15 médecins pour 100 000 et plus de la moitié de la population vivant en zone rurale, comme le souligne Caroline Crousillat, l’accès à des soins de qualité reste problématique pour nombre d’africains. Et même si on peut se faire ausculter à distance, il n'est pas possible de recevoir des médicaments (comprimés, injections) de manière virtuelle, d'où la nécessité de construire et/ou d'équiper les structures sanitaires en milieu rural. 

Même si elle ne facilite pas toujours l'accès à des soins de santé de qualité, la cybersanté a au moins le mérite d'être très utile à la prévention des maladies, des infections et autres affections. Et au vu des initiatives qui se multiplient dans ce sens, à l’instar de ce jeu sérieux sur la lutte contre le paludisme qui vise à sensibiliser et récolter des fonds qui seront investis dans la lutte contre cette pandémie, il apparait clair que l'amélioration de l'accès à la santé sur le continent passe aussi par les TIC.

Et le meilleur reste certainement à venir.  

 

Références :

1. TIC Mag, in Le SMS Printer pour sauver des nouveaux nés infectés de VIH au Cameroun, TIC MAG, le 25 juin 2014. Lien : http://ticmag.net/telecoms/national/683-le-sms-printer-pour-sauver-des-nouveaux-nes-infectes-de-vih-au-cameroun.html

2. Wuilbercq, Emeline in E-santé, le top 5 des applications mobiles en Afrique, Jeune Afrique, 04 septembre 2014. Lien : http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140904152802/

3. Crousillat, Caroline in Le mobile au chevet de l’Afrique, Orange Business, le 13 mai 2014. Lien : http://www.orange-business.com/fr/blogs/e-sante/sante-mobile-0/le-mobile-au-chevet-de-l-afrique

4. Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) in Améliorer l’accès aux soins de santé en Afrique subsaharienne grâce à la cybersanté, CRDI, (consulté le) 03 novembre 2014. Lien : http://www.idrc.ca/FR/Results/Pages/ResultsDetails.aspx?ResultID=168

5. Rteston in Un Serious Game mobile pour lutter contre le paludisme, Buzz e-Santé, 07 janvier 2014. Lien : http://buzz-esante.com/2014/01/07/un-serious-game-mobile-pour-lutter-contre-le-paludisme/

Illustration : Chris Fricke, Flickr, licence CC BY-NC-ND

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné