Articles

Les ressources numériques pour une éducation de qualité pour tous en Afrique

Traduire et créer des ressources dans les principales langues africaines de communication, un pas vers l'éducation de qualité ?

Par Philippe Menkoué , le 04 novembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 03 décembre 2014

Bien plus qu’un simple slogan, favoriser l’accès à une éducation de qualité pour tous est une urgence. Et si nombre de projets initiés dans ce sens de part et d’autre du continent, peinent réellement à faire leurs preuves, c’est peut-être parce qu’ils n’abordent pas toujours le problème à la racine. Lorsqu’ils favorisent l’accès à l’éducation, la qualité de celle-ci laisse parfois à désirer. Et quand l’accent est mis sur la qualité, on frise l’élitisme. Et pourtant, des enseignants de qualité il y en a certes, mais surtout, des ressources de qualité qui pullulent sur la toile demeurent inaccessibles pour nombre de jeunes, notamment ceux qui vivent dans des milieux ruraux. Comment les rendre accessibles à ces populations ? Quelques initiatives tentent de répondre à cette question.

Faciliter l’accès de populations rurales à une éducation de qualité: une nécessité

L’accès à Internet n’est peut-être plus un luxe pour nombre d’Africains, mais très peu sont ceux qui en bénéficient pleinement, les populations des milieux dits ruraux en tête. Précarité, manque d’infrastructures adéquates, illettrisme, etc., ces populations pour la plupart, semblent encore être en marge de la révolution numérique qui s’opère sur le continent depuis plusieurs années. Et c'est la qualité de l'éducation ici qui en pâtit le plus. Un état de fait auquel nombre d’initiatives tentent de remédier. Car, si l’accès à l’éducation n’est plus vraiment un problème sur le continent, il n’en est pas de même pour ce qui est de sa qualité. Les milieux urbains étant évidemment plus favorisés, il faudrait de toute urgence mettre en place des initiatives adaptées aux réalités des milieux ruraux.

C’est peut-être l’une des raisons ayant poussé l’ONG américaine Worldreader (dont on a si souvent parlé) à initier un projet d'alphabétisation à travers la vulgarisation d’eBooks rédigés en langues vernaculaires destinés aux jeunes des milieux ruraux de 16 pays du continent dont le Ghana, le Maroc, le Nigéria, l’Ouganda ou encore l’Afrique du Sud. Ceci passera par la distribution gratuite de plus de 390 eBooks dont l’originalité tient entre autre du fait qu'ils seront traduits en langues vernaculaires et facilement accessibles à partir d'un téléphone mobile, grâce à une application dédiée.

Une initiative qui facilitera certainement l'accès de ces enfants à des ressources numériques de qualité dans une langue familière. Mais, qui pourrait se heurter à certaines limites.

Apprendre via les langues vernaculaires : un véritable atout ?

Selon le linguiste français Alain Bentolila, "Il nous faut affirmer avec force que prétendre apprendre à un enfant à lire et à écrire dans une langue qu’il ne parle pas, c’est tout simplement le condamner à l’analphabétisme". C'est dire à quel point l'apprentissage en langues vernaculaire est un facteur majeur d'éducation de qualité. Cependant, parler et s'exprimer dans sa langue vernaculaire est une chose. Mais, pouvoir la lire et l'écrire en est une autre. N'oublions pas en effet que ces langues écrites sont fort peu répandues, voire pas du tout. L'essentiel de l'écrit local est réalisé dans les langues internationales, qu'il s'agisse des langues de colonisation ou des langues véhiculaires régionales, telles que le wolof, le swahili, le pulaar et bien d'autres. L'apprentissage multilinguistique semble donc à encourager, dès les premiers réflexes de lecture et d'écriture acquis. 

La création de contenus adaptés aux réalités sociales et culturelles des groupes exclus de l'éducation est un impératif, qui doit trouver sa traduction sur la toile. N'oublions pas que la version de Wikipedia en swahili a constitué la première publication encyclopédique dans cette langue. Avec les facilités de publication fournies par le numérique, les communautés ont une chance de prendre en charge elles-mêmes la qualité de leur environnement éducatif.

 

Références :

1. Macharia, Joel in L’accès à Internet n’est plus un luxe, Afrique Renouveau, Avril 2014, P. 18. Lien : http://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/avril-2014/l%E2%80%99acc%C3%A8s-%C3%A0-internet-n%E2%80%99est-plus-un-luxe

2. VentureBurn, Worlreader brings mother-tongue ebooks to features phones in Africa, VentureBrun, 31 juillet 2014. Lien : http://ventureburn.com/2014/07/worldreader-brings-mother-tongue-ebooks-to-feature-phones-in-africa/

3. Bentolila, Alain in Les langues pour une éducation réussie, SoroSoro, (consulté) le 04 novembre 2014. Lien: http://www.sorosoro.org/les-langues-en-danger/pourquoi-sauver-les-langues/les-langues-pour-une-education-reussie

Illustration : e-nexus, Flickr, licence CC BY-NC-ND

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné