Articles

Rendre un vidéo interactif. Tour d’horizon pratique

Cinq solutions pour rendre les vidéos plus engageants.

Par Denys Lamontagne , le 05 novembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 03 décembre 2014

Tous le monde ne peut pas produire un vidéo de la qualité de «Honda R» où, en cliquant sur la lettre R on passe d’une version à l’autre, mais il est très possible de suivre quelques uns des 25 cours gratuits de «YouTube Creator Academy» et apprendre comme rendre ses vidéos plus interactifs, à tout le moins dans YouTube.  

On y trouve d’ailleurs plusieurs exemples de vidéos interactifs.   Comme Derrière la porte - netecoute.fr, la Linea, animation interactive, Entretien d’embauche (sur DailyMotion) ou encore Le Parc2, vidéo commerciale qui joue sur l'horreur.   




Le principe de base est d’ajouter des zones clicables en surimpression dans le vidéo, ce qui déclenche le visionnement d’un autre vidéo.  Sur «Comment ça marche» vous trouverez toutes les explications sur comment procéder.

L’intérêt pédagogique demeure cependant limité à quelques choix convenus d’avance.   Mais il n’y a pas que YouTube ou Daily Motion...

Ted-ed

Ted-Ed offre un service gratuit qui permet de monter des leçons interactives à partir de n’importe quel vidéo trouvé dans YouTube.   Le service est performant et beaucoup plus intéressant au niveau pédagogique, même si les vidéos comme tels ne sont pas interactifs, l’interactivité est construite à propos du vidéo.   Exemple : Le chat de Shroedinger

On peut y intégrer des vidéos interactives du type précédent, évidemment et on peut y récolter des statistiques de suivi des étudiants.

Adobe Flash CC

Pour les professionnels du Flash, il est possible de rendre les vidéos interactifs sous la plate-forme Adobe Flash CC.   Il faudra programmer les interactions, ce qui n’est pas ytès intuitif avec ce système, mais c’est faisable. On annonce même qu’il sera possible de le faire en 3D…

La nouvelle génération : de mieux en mieux

Adways

Avec Adways, l’interactivité vidéo est gérée à partir d’un système de gestion en ligne et on peut y superposer ce que l’on veut, y compris un quizz, des images, du texte.  Pour ouvrir le marché, on a simplifié les procédures au minimum.   Il s’agit d’une initiative commerciale dont le gros marché est la publicité, mais les applications en communication et en e-learning y sont aussi proposées.  

Zaption

Zaption est la proposition la plus achevée que nous ayons rencontré. On y propose l'enrichissement des vidéos de manière intuitive et quasi illimitée et le résultat n'est pas attaché à un site en particulier mais peut-être partagé et intégré à n'importe quel document électronique. Un forfait gratuit est disponible et le tarif professionnel demeure très abordable compte tenu du potentiel.

Coté interactivité, tout le potentiel d'internet peut y être exploité, même les discussions et les évaluations.  On peut y suivre les progrès du groupe autour d'une leçon. Il ne reste qu'à obtenir une interface en français.


Est-ce que ça en vaut l'effort ?

L’interaction en vidéo parait séduisante, mais pour n’importe laquelle de ces possibilités et des suivantes qui ne manqueront pas d’apparaître, il reste à démontrer si les efforts et le coût en valent la peine, si l’amélioration des apprentissages et de l’engagement est significatif.  Les possibilités s'améliorent, mais l'investissement en temps demeure appréciable.

L’intérêt de la vidéo interactive paraît évident dans le domaine de la promotion et de l’attraction de l’attention à grande échelle.  Pour les apprentissages, les jeux vidéos, les simulateurs et même les cartes interactives ou les lignes de temps semblent encore offrir un meilleur rapport effort / intérêt pédagogique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné