Articles

L'éducation au rythme du hip-hop

Basée sur la culture du hip-hop pour que s'accrochent les élèves en difficulté

Par Alexandre Roberge , le 16 novembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 17 décembre 2014

Le hip-hop existe depuis plus de 40 ans. Pourtant, il est encore perçu par la majorité comme une musique de jeunes, connu surtout pour la violence de ses propos, sa misogynie et son homophobie. Un point de vue en partie exact; certains artistes populaires vendent une image très machiste du rap. Mais cette définition omet de grands pans de cette culture qui, la plupart du temps, prône la tolérance et la confiance en soi.

C'est d'ailleurs avec cette philosophie en tête qu'a été développée depuis près d'une décennie l'éducation hip-hop. L'idée est simple : se servir de cet art né des ghettos pour rejoindre les jeunes qui risquent de décrocher. Conçue aux États-Unis où la discrimination raciale continue d'être monnaie courante même à l'école, cette pédagogie cherche donc à rejoindre beaucoup les minorités afro et latino-américaines qui proviennent de milieux pauvres pour les motiver à rester dans le système d'éducation.

Un art d'une grande richesse pédagogique

Il semblerait évident de se servir du hip-hop uniquement pour apprendre la lecture et la composition de textes. Après tout, n'est-ce pas de la poésie urbaine? Or, pour ceux qui ont pensé l'éducation hip-hop, comme Sam Seidel, cela doit aller plus loin et être englobé à presque tout le curriculum. Cela ne veut pas dire que les enseignants doivent se mettre à rapper régulièrement ou à se servir du slang. Mais cela exige déjà une ouverture à cette culture de leur part et à des changements d'approche. Le livre Schooling Hip-Hop : Expanding Hip-Hop Based Education Across the Curriculum en donne aussi de bons exemples; les auteurs y parlent d'utiliser le langage du corps comme peuvent le faire les danseurs, d'user de la kinesthésie pour une pédagogie plus vivante.

Grâce à une récente initiative canadienne, on peut comprendre davantage toute la richesse de la pédagogie hip-hop. Depuis le printemps 2014, les professeurs ontariens ont accès au livre Rhymes to Re-Education peuvent intégrer plus facilement cette méthode didactique. Sur le site officiel, on retrouve déjà dans la section Lessons des PDF qui suggèrent des idées du genre de curriculum que peut donner l'approche hip-hop. En plus, d'exercices langagiers, les enseignants peuvent traiter :

  • La musique en écoutant, analysant et composant des pièces musicales ou simplement des rythmes
  • L'activité physique par la danse
  • L'art plastique par l'analyse et la création de graffitis artistiques rappelant le style visuel de la rue
  • L'histoire en récapitulant les 40 années du hip-hop, les grands artistes, les styles
  • La géographie en identifiant les pays qui pratiquent ce type de musique et ce qu'ils amènent de différent au style

Certes, des matières comme les mathématiques ou les sciences semblent moins être faciles à intégrer à ce type de pédagogie. Mais tout dépend de l'originalité du professeur. Il y a moyen de créer des trucs mnémoniques en rappant, voire en demandant aux élèves les concevoir eux-mêmes et de les partager aux autres.

Et il y a tout l'aspect des valeurs véhiculées, très loin des chansons de certains artistes qui promeuvent un mode de vie criminel. Au contraire, les paroles abordent souvent la confiance en soi, le fait d'être un fier membre de sa communauté. Pour le directeur d'une école de San Francisco, lui-même rappeur, il s'agit aussi d'une formidable façon de promouvoir l'équité et la justice sociale. C'est aussi d'une façon de rapprocher des civilisations. Parlez-en à ce groupe new-yorkais qui a échangé avec des étudiants de Berlin qui ont non seulement visité la Grosse Pomme, mais en ont profité pour créer des liens sociaux via la danse et le chant hip-hop.

Que pour les minorités?

Il peut toutefois y avoir un malaise quand on regarde cette méthode d'approche. On la sent visiblement ciblée pour les minorités ethniques sensibles à cette culture. Pourtant, l'approche se veut ouverte à tous. D'ailleurs, le hip-hop est un des marchés musicals les plus prospères et qui est apprécié autant par les blancs que les afros et latinos américains.

D'autant plus que cette méthode n'intéresse plus seulement que les quartiers noirs aux États-Unis. Une école dans une banlieue de Melbourne a amorcé durant l'automne 2014 un programme similaire pour stimuler les élèves à risque. En Allemagne aussi, certains établissements songent ou intègrent déjà ce type d'approche.

Tous cherchent désespérément à garder les élèves accrochés à l'école. Et si le remède était de les toucher différemment en adoptant une méthode totalement urbaine, ancrée dans le réel et artistique comme le hip-hop?

Pour l'instant, il n'y a pas encore de comptes-rendus et d'études démontrant l'efficacité quantifiable de la pédagogie. Mais il semble, selon les quelques témoignages que nous ayons, que cette approche touche une clientèle qui voyait, auparavant, l'école comme un fardeau, transformant l'établissement de formation en lieu de création motivant et intéressant. Uniquement en cela, on peut dire que l'éducation hip-hop a fait un grand pas.

Illustration : Igor Demchenkov, shutterstock

Références :

The Hip Hop Education Project. "FAQ." Consulté le 14 novembre 2014. http://www.hiphopeducationproject.org/faq/.

Farr, Kristin. "Hip Hop Education Promotes Equity and Social Justice." KQED Education. Dernière mise à jour : 11 septembre 2014. http://blogs.kqed.org/education/2014/09/11/school-principal-raps-to-promote-equity-and-social-justice/.

The Hip Hop Re:Education Project. Consulté le 14 novembre 2014. http://www.reeducate.org/.

Sharenews. "New book uses hip-hop to engage minds of youth." Dernière mise à jour : 7 mai 2014. http://sharenews.com/new-book-uses-hip-hop-to-engage-minds-of-youth/.

Parker, Suzi, and Sarah Fuss. "Bringing Hip-Hop to Education in a Meaningful Way." TakePart. Dernière mise à jour : 20 novembre 2013. http://www.takepart.com/article/2013/11/20/hip-hop-education-sam-seidel.

Rawlinson, Clare. "Hip-hop used by Melbourne school to engage at-risk youth in new education model." ABC News. Dernière mise à jour : 12 octobre 2014. http://www.abc.net.au/news/2014-10-12/hip-hop-used-to-engage-at-risk-kids-in-new-education-model/5807532.

Rhymes to Re-education. Consulté le 14 novembre 2014. http://www.rhymestoreeducation.com/.

Harvard Education Publishing Group. "Schooling Hip-hop." Consulté le 14 novembre 2014. http://hepg.org/her-home/issues/harvard-educational-review-volume-84-number-1/herbooknote/schooling-hip-hop.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné