Articles

22 à 13 : quand le redécoupage régional français devient un terrain de création pédagogique

La cartographie du découpage régional peut devenir ludique

Par Élodie Lestonat , le 25 novembre 2014

Les débats modifiant l’organisation d’un pays sont souvent très techniques, économiques et juridiques. L’aspect culturel y est parfois évoqué mais les raccourcis et les querelles de clochers empêchent un débat public fécond et limitent les opportunités de découvrir nos voisins. Alors, que tenter en classe pour faire de ce thème un terrain de création pédagogique, entre expérimentation, appropriation et collaboration ?

« Miss France » ou « Droit au but » nous font aimer la lecture des cartes

Tout d’abord, comment sensibiliser  les élèves à la lecture des cartes et à la problématique du découpage ? Et bien... en leur proposant des thématiques rigolotes. C’est ce que nous offre Libération avec un ensemble de cartes qui aborde le découpage régional sous un aspect ludique, simple et efficace. Chaque carte est accompagnée d’une légende qui permettra aux élèves de produire un petit commentaire à partir de leur lecture de la carte et d’exposer leurs arguments en faveur du découpage régional qui vient d’être voté.

A partir de cette entrée, les prolongements sont multiples. Par exemple, quels sont les départements qui gagnent à fusionner dans une nouvelle région en matière de foot ? Cette question nécessite de savoir quel était le découpage précédent, quels étaient les départements rattachés et les résultats de leurs équipes. On peut parier sur un nombre relativement élevé d’élèves qui pourraient bien faire quelques recherches et présenter une synthèse sous forme de carte numérique animée et commentée. Ce type d'activité peut être ainsi l’occasion de découvrir un pan de notre patrimoine et d’engager les élèves dans l’appropriation d’une carte.

La même chose est possible avec la carte portant sur la répartition du PIB, mais on peut douter que les élèves soient stimulés de la même manière ….. et le débat sera probablement moins animé.

 Qui mange quoi ? une découverte culturelle par les régions

La cartographie est une formidable opportunité de découvrir le patrimoine culinaire français. D’ailleurs certains d’entre nous, plus anciens, se souviennent peut-être encore du jeu «Routes de France » et appris qu’en France on boit du vin et qu’on mange de la charcuterie !

Libération s’est aussi essayé à une proposition de découpage selon des critères divers, certains très sérieux (superficie, répartition égalitaire de la population, ..) et d’autres plus farfelus. La carte portant sur les spécificités culinaires (basées sur une nette consommation des habitants de certains produits) est assez sympathique. Mais qu’est-ce que « l’amer brun » pour un jeune Breton, et le « figatellu » pour un Picard ? Réponse : une occasion d’aller chercher l’information et de mémoriser aisément Champagne-Ardenne/Lorraine/Alsace !

Au-delà de cette première approche, les enseignants peuvent profiter de ce temps pour s’intéresser aux difficultés du découpage, aux freins culturels qui ont rendu le vote difficile et le débat politique vif. L’approche sociologique peut donc être facilitée en partant d’une carte dont le découpage reposerait  sur un critère particulier comme les langues régionales, élément important de l’identité régionale. Ce thème est alors l'occasion pour proposer aux élèves de mener une enquête ou pour réaliser un reportage sur le ressenti des personnes par rapport au nouveau découpage régional et ainsi se confronter au débat qui a eu lieu à l’échelle nationale. Cette activité peut prendre appui sur des outils numériques comme des enregistreurs mp3 ou des vidéos réalisées à partir de tablettes, dans les murs de l’établissement et hors les murs.

 Population et superficie, les incontournables de la cartographie

Revenons à nos cartes. Si des temps peuvent être dévolus à une approche rigolote voire farfelue, il n’en reste pas moins que les enseignants ont pour mission de transmettre un socle de connaissances. Il faudra donc revenir à des cartes portant sur des éléments géographiques et démographiques.

Mais l’élève peut là encore être davantage acteur et produire une carte légendée à partir de données. Les productions pourront alors être proposées sur Pinterest avec la correction. C’est ce qu’a réalisé Nicolas Bertos, un enseignant en Histoire-Géographie. Il détaille sa démarche, les outils utilisés et les résultats de l’évaluation réalisée (ses choix pédagogiques semblent avoir porté leurs fruits).

Les vidéos commentées sont aussi un bon moyen de favoriser la mémorisation des informations et des cartes. Les vidéos les plus satisfaisantes réalisées par les élèves peuvent être diffusées sur le TNI pour une étude en classe ou sur le site du lycée, via la plateforme Moodle. Elles peuvent alors servir de support de révision pour les élèves, chacun d’entre eux participant à l’élaboration de ce vivier de ressources. Il appartiendra au professeur d’en organiser le dépôt afin de faciliter la navigation.

Ce ne sont là que qulques propositions. Les possibilités d’exploitation des cartes en matière de découpage régional sont infinies. A vous de tenter vos expérimentations !

Références

Florent Latrive, Quentin Girard, and Baptiste Bouthier. "La nouvelle France en sept cartes régionales - Libération." http://www.liberation.fr. Date de publication 20 novembre 2014. http://www.liberation.fr/politiques/2014/11/20/la-nouvelle-france-en-sept-cartes-regionales_1146870.

Girard, Quentin, and Baptiste Bouthier. "Redécoupage des régions, les cartes de «Libération» - Libération." http://www.liberation.fr. Date de publication 11 avril 2014. http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/11/redecoupage-des-regions-les-cartes-de-liberation_994748.

Bertos, Nicolas. "Les apports de la tablette à la cartographie en classe." Educavox.fr. Date de publication 15 avril 2014. http://educavox.fr/formation/pratiques/les-apports-de-la-tablette-a-la-cartographie-en-classe.

Scoop.it. "Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?" Date de consultation 25 novembre 2014. http://www.scoop.it/t/usages-numeriques-histoire-geographie-enseignement.

Illustration : Paul Stringer, Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné