Articles

Évaluer une carte conceptuelle

Les critères à prendre en considération pour évaluer une carte conceptuelle.

Par , le 07 décembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 10 avril 2015

Rémi Bachelet consacre une partie de son cours en ligne Gestion de projet à la résolution de problème via le mindmapping. Plus précisément, il dédie une entrée spécifique aux «cartes conceptuelles et mindmaps». Selon l'auteur, «une carte conceptuelle (concept map en anglais), dont la variante simplifiée est la mind map ou carte heuristique, est un diagramme qui représente les liens entre différents concepts. En gestion de projet, elle permet d’animer des brainstorming ou des réunions».

Dans son guide d'aide à l'élaboration de ce type de représentation graphique, Rémi Bachelet distingue en effet 2 formes de cartes conceptuelles : la carte heuristique et le schéma conceptuel. Pour la première, l'auteur conseille le recours à des logiciels bien connus comme Freeplane ou XMind; pour la seconde, il privilégie l'utilisation de Lucidchart, Creately et VUE. Ces différents conseils sont illustrés par de nombreux exemples.

Quels critères d'évaluation ?

Au-delà des préconisations logicielles, Rémi Bachelet énonce dans une vidéo de 9 minutes environ une série de  critères à prendre en considération pour l'évaluation et la notation des cartes réalisées. Ces critères s'organisent en 2 grandes catégories : les concepts (sélection, organisation, étendue et clarté du schémas) et les liens (présence effective, qualification).

Plus précisément, le choix des concepts se doit d'être avant tout pertinent, en rapport avec le sujet traité, au sein d'une structure graphique équilibrée (occupation de l'espace, format A4) et correctement hiérarchisée (du général au spécifique). Pour faciliter la lecture de la carte, on peut en outre, précise l'auteur, regrouper les concepts voisins, avec l'aide par exemple d'un code couleur.

Tous les liens importants et pertinents entre les différents concepts doivent être présents et explicites (correctement étiquetés). On pourra à cet égard s'appuyer sur les propositions de mots de liaison de Christian Barrette.

Il conviendra de ne pas oublier de poser une question-départ à partir de laquelle doit se structurer l'ensemble de la réflexion. C'est à cette question initiale que devra répondre la carte à travers une sélection minutieuse des concepts appropriés. En complément et à titre d'exemple enfin, on pourra  aussi s'inspirer de la grille d'évaluation élaborée en 2009 par Daniel LaBillois (Université de Sherbrooke) disponible sur le site Schématisation (rubrique Évaluation).

Sources

BACHELET, Rémi. Évaluer une carte conceptuelle. Gestion de projet [en ligne]. [Consulté le 7 décembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://gestiondeprojet.pm/evaluer-une-carte-conceptuelle-video
 


Photo Credit: gw225 via Compfight cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné