Articles

RESAFAD : un réseau original pour l’Afrique -

Par Thot , le 11 janvier 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

RESAFAD s’inscrit dans le cadre d’un programme de " recherche-action " conduit en commun par la coopération française et les autorités éducatives de plusieurs pays d’Afrique francophone partenaires : aujourd’hui le Bénin, le Burkina-Faso, la Guinée, le Mali et le Togo, pays qui devraient être bientôt rejoints par le Sénégal et Madagascar.

Les objectifs majeurs de RESAFAD : développer l’usage des Nouvelles Technologies d’Information et de Communication (NTIC) pour la Formation A Distance (FAD), et favoriser l’émergence d’une expertise africaine dans ce domaine.

Le projet a permis de tester et de valider, au cours de la phase pilote 96-98, et avec une première formation centrée sur la FAD des directeurs d’école, le dispositif d’appui logistique et méthodologique mis en place. Il comprend :

  • Une " base-arrière " située à Paris constituée d’une équipe de spécialistes qui pilote toute l’opération et coordonne les interventions des différents partenaires impliqués dans le projet.
  • Un centre de ressources équipé de matériel informatique haut de gamme (avec notamment un serveur d’information, un serveur d’édition, et 12 postes de travail multimédias) dans chacun des pays partenaires, pour la conception et l’édition des supports pédagogiques, ainsi que pour la formation des formateurs et tuteurs nationaux à la FAD. Dans chaque centre, un assistant technique, qui est en relation constante avec la base-arrière et les différents centres Resafad nationaux, assure la mise en place et le suivi du programme.
  • Un consortium universitaire d’appui qui assiste le programme et conduit les recherches scientifiques ainsi que les évaluations nécessaires.

Tous les centres de ressources nationaux sont reliés à Internet et fonctionnent en réseau pour mettre en commun et échanger les ressources, les compétences, et les produits réalisés dans chacun des pays, et travailler à distance avec la base-arrière et le consortium universitaire.

Ce dispositif original, qui est naturellement ouvert à tout prescripteur de formation national, va prochainement étendre son champ d’application, en particulier pour former des pôles de compétences multiples et créer des équipes opérationnelles de spécialistes de la FAD au sein des établissements d’enseignement supérieur africains (notamment pour les 1ers cycles délocalisés, les filières professionnalisées, la formation professionnelle). Dans cette perspective, une formation spécifique aux différents métiers de la FAD va être mise en oeuvre par RESAFAD, au début de 1999. Elle débouchera sur un Diplôme d’Université (DU) qui sera co-validé par l’Université française du Mans et par chacune des Universités africaines partenaires.

L’Agence de la Francophonie ainsi que l’AUPELF-UREF et l’UNESCO suivent avec beaucoup d’intérêt le développement de ce projet auquel ils apportent leur soutien, selon des modalités et à des degrés divers.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement du projet, les centres de ressources nationaux, les produits et les programmes déjà réalisés, ainsi que sur le DU et les développements futurs, il est vivement conseillé de visiter le site web de RESAFAD.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné