Articles

Développer sa créativité avec les carnets d'inspiration

Immersion, imprégnation, incubation, illumination et explication

Par Frédéric Duriez , le 24 février 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 21 juin 2019

Se concentrer, se détacher

Le processus créatif commence par une phase d'immersion, d'imprégnation, de concentration. Mais la découverte et l'invention arrivent souvent lorsque l'esprit se détend. La phase de recherche et de tension est nécessaire, et pourtant, la découverte a lieu plus tard, alors que l'esprit semble être ailleurs. Le mathématicien Poincaré parlait des quatre phases d'une découverte : imprégnation, incubation, illumination et explication.

Les carnets d'inspiration sont des supports qui classent toute une série d'images à partir de thèmes, de saisons, de styles. Leur consultation, et plus encore leur élaboration permettent cette imprégnation.

L'illumination viendra d'une synthèse toute personnelle de ces différentes inspiration, comme en témoigne Olvier Rousteing, styliste chez Balmain.

les 3 i de Poincaré

Le blog "le carnet d'inspiration" (qui n'existe plus depuis) présente des témoignages intéressants. Maïssa Toulet explique ainsi son intérêt pour les livres de naturalistes, de biologie, d'anatomie et pour les cabinets de curiosités... Qui sont eux-mêmes basés sur des classements et inspirent d'autres classements.

A ce stade, ce n'est plus simplement l'organisation qui inspire. C'est le classement lui-même qui devient création et qui donne un sens aux objets, aux images ou aux textes qu'il intègre.

Des outils numériques pour un classement qui inspire

Des logiciels comme xnView permettent de rattacher des visuels à une ou plusieurs catégories et de les évaluer. Le logiciel affiche ensuite toutes les vignettes qui correspondent à telle ou telle catégorie.

Reste à savoir quel est le bon moment pour tout refermer, laisser sa pensée vagabonder, et accueillir l'inspiration.

 Pas le temps ? Créez comme on fait une salade

Les graphistes pressés pourront trouver des compilations de visuels déjà classées. Des ouvrages nous présentent la création comme une salade dont on choisi soit-même les ingredients.

Ainsi, le Graphic Design Cookbook ou le Graphic Designer's Essential Reference vous proposent des ingredients (ensembles de polices de caractère, associations de couleurs, composition...) qu'il suffit de sélectionner et d'agencer.

Bien entendu, cette approche très analytique ne risque pas d'inspirer des créations époustouflantes. Mais elle peut montrer des alternatives au graphiste amateur dans l'impasse.

Pensée convergente et divergente

La créativité s'appuie sur une alternance de pensée divergente et de pensée convergente. La pensée divergente fait primer la quantité sur la qualité, elle ne censure pas, ne juge pas, n'évalue pas non plus. La pensée convergente ordonne, organise et sélectionne.

Durant la phase exploratoire, on pourrait se contenter de faire des recherches sans ordre, en se fiant à l'intuition. Dans le Mooc I.D.E.A., Jean-Patrick Péché nous met en garde : "sans lecture préalable, sans travail documentaire, on s'essoufle, on produit des dizaines de "pistes créatives" qui n'auront que peu de consistance pour faire un projet".  Il nous propose un travail exploratoire basé sur des "matrices structurantes". Pour un projet de design, on regroupe des sources d'inspiration venant du design, mais aussi des sciences humaines et sociales, de la littérature, des arts, de la philosophie, du commerce, des sciences, de la technique...

l'innovation selon IDEA

Les moodboards,ou plutôt planches de tendances regroupent des images, des couleurs des textures qui évoquent une émotion. Ces planches fonctionnent sur un système de pensée divergente autour d'un thème. L'auteur y assemble des éléments d'architecture, de design, de mode, de peinture. Des éléments abstraits ou dessinés cotoient des images de catalogues commerciaux. Ce "collage" privilégie le cerveau droit, celui qui fonctionne par associations et par synthèse. On trouve ici la principale différence avec les carnets d'inspiration, qui fonctionnent de façon plus analytique.

Pour stimuler la créativité, Paul Wyatt et Tom May nous donnent quelques conseils : ne pas se contenter d'une paresseuse recherche sur Google images. Se balader avec un appareil photo, penser tactile, rehausser de textes...

Certaines applications en ligne permettent de partager des planches de tendances, ou d'en créer de manière collaborative. Buddyweb en présente quelques exemples.

Le moodboard n'est pas qu'un outil qui développe la créativité et fait émerger les idées. C'est aussi un outil de communication. Si le client a des difficultés à se représenter l'univers qu'on lui présente, une planche de tendances permettra d'échanger, d'affiner, et de l'intégrer davantage dans le processus créatif.

Classer pour sortir du cadre

Visuellement, le classement met en évidence les codes de communication. Ainsi, on peut classer par couleur tous les logos des banques et sociétés d'assurances. On peut ensuite classer les logos des plus grandes entreprises par couleur. Il ressort que certaines couleurs ont davantage été sélectionnées, parce qu'elles rassurent, qu'elles témoignent du sérieux ou de l'ambition.

Le graphiste peut faire des propositions qui s'inscrivent dans les courants dominants, et jouer ainsi la sécurité. Il peut aussi délibérément sortir des règles implicites que le classement laisse apercevoir et adopter une stratégie disruptive. Par exemple, la plupart des logos de produits bio sont sans surprise verts. Les polices de caractère évoquent la vitalité ou la simplicité. Une entreprise qui voudrait montrer qu'elle ne fait pas tout à fait la même chose, ou qu'elle va plus loin s'éloignera de ces codes.

 classement et disruption

 Qu'il s'agisse de planches de tendances ou de carnets d'inspiration, l'organisation des images permet de mieux s'imprégner, de créer un univers graphique. Pour qu'il y ait création, et pas simplement inspiration, il reste nécessaire de prendre un peu de distance, et donc de fermer les carnets d'inspiration et les planches de tendances !

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

"La psychologie des couleurs dans la création de logos" consulté le 12 février 2015
http://blog.shanegraphique.com/la-psychologie-des-couleurs-dans-la-cration-de-logo/

L'utilisation des moodboards dans les projets créatifs" consulté le 12 février 2015 
http://www.buddyweb.fr/utilisation-moodboard-projets-creation/

Graphic Design Cookbook, Mix and Match Recipes for Faster, Better Layouts Leonard Koren,and R. Wippo Meckler Chronicle Books 2001

Graphic Designer's Essential Reference: Visual Elements, Techniques, and Layout Strategies for Busy Designers  Timothy Samara 2011

How to create a moodboard Paul Wyatt, Tom May
http://www.creativebloq.com/graphic-design/mood-boards-812470

Carnet d'inspiration, consulté le 12 février 2015 (n'existe plus)

Prosper Morey, itinéraire d'un architecte, consulté le 21 février 2015
http://morey.nancy.fr/exhibits/show/pompeinancy/morey-archeologue/voyages-italie

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné