Articles

Photographies d'Ouganda, portrait nuancé

Revisiter l'histoire d'un pays par la photographie

Par Francine Clément , le 17 février 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 23 février 2015

People Poses Places, Photographies De Musa Katuramu

Diversifier les représentations visuelles de l’Afrique en général et de l’Ouganda en particulier, voilà le projet ambitieux et incoutournable d’Andrea Stultiens, qui se définit comme une artiste qui « travaille avec les photographies » plutôt que comme une photographe.

Professeure à l’Académie Minerva de Groningen, aux Pays-Bas, et membre du groupe de recherche PRICCA (Photographic Research in Cross-disciplinary and Cross-cultural Artistic Practices), l’artiste photographie, collectionne les photographies et écrit sur la photographie.

Nuancer

Son but, en faisant découvrir des collections de photographies et d’archives privées ougandaises, est de tenter de nuancer l’historiographie du pays, de diversifier la manière dont l’histoire nationale récente est écrite et représentée par la photographie. Depuis l’apparition de la photographie jusqu’au début du 20e siècle, la photographie en Ouganda et sur l’Ouganda a d’abord été celle des explorateurs, des missionnaires et de l’administration coloniale, peut-on lire sur le site History in Progress Uganda, une plateforme que l’artiste a créée en 2011 avec un collègue (Rumanzi Canon). Stultiens étudie ce que représentent ces images pour les Ougandais d’aujourd’hui, tout d’abord en le leur demandant.

Une autre partie de sa recherche consiste à trouver d’autres représentations photographiques du pays. C’est le sujet de sa recherche doctorale : trouver et diffuser des archives et des collections privées de photographies ougandaises par le biais d’expositions, virtuelles et réelles, et par la publication de livres numériques accessibles en ligne. La participation des internautes, d’Ouganda ou d’ailleurs, est souhaitée, sur le site d’HIPU où les collections de photographies présentées proviennent à la fois d’archives coloniales et de collections privées, des images faites dans un contexte professionnel ou amateur, par des Ougandais ou non. On peut y explorer ces collections de photographies numérisées et réfléchir, précise t-elle, à la façon dont le pays a été représenté dans des photographies conservées en Ouganda, par rapport à sa représentation dans les nombreuses collections coloniales et missionnaires qu'on retrouve à l'extérieur du pays.

Réinterpréter

Des expositions et des livres, à explorer en ligne en tout ou en partie, sur le site d’HIPUganda et ailleurs, ont été réalisées à partir des collections de photographies repérées par Andrea Stultiens : archives de Kaddu Wasswa, Much has changed et Hello It's Me, à partir des photographies du chimiste voyageur Paul Julien, Go Forward à partir des notes du chef Ham Mukasa réinterprétées par des artistes ougandais et néerlandais actuels, People Poses Places du menuisier, professeur et photographe ougandais Musa Katuramu (années 1930) et Ebifananyi (Likenesses), une exposition des photographes Deo Kyakulagira (1940-2000) et Musa Katurama (1916-1986).

Les textes sont en anglais uniquement mais on pourra trouver, dans la richesse visuelle des collections (onglet Smart Collections du site HIPUganda), matière à réfléchir sur la photographie et la représentation du pays et des Ougandais, par eux-mêmes et par les étrangers. On pourra aussi y puiser de l’inspiration pour éventuellement créer en classe des exercices semblables à ceux que fait Andrea Stultiens avec les artistes ougandais, notamment sur les thèmes de la représentation photographique de soi ou de l’autre, de l’étranger ou encore de la transformation du territoire, de l’architecture et des paysages, d’une époque à l’autre, par exemple en se servant de photographies d’archives familiales et de photographies actuelles.

 

Sources :

HIPUganda History In Progress Uganda : http://www.hipuganda.org/about/ [consulté le 17 février 2015]

@HIPUganda : https://twitter.com/HIPUganda [consulté le 17 février 2015]

https://www.facebook.com/HIPUganda [consulté le 17 février 2015]

https://vimeo.com/hipuganda [consulté le 17 février 2015]

Andrea Stultiens : http://www.andreastultiens.nl/[consulté le 17 février 2015]

PRICCA : http://priccapractice.nl/author/andrea/[consulté le 17 février 2015]

The Sequel : http://www.noorderlicht.com/en/up-to-date/blog/2013/04/much-has-changed-in-buganda/[consulté le 17 février 2015]

Sur AfricaWebTv : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=jqPg3pbnlrg#t=28 [consulté le 17 février 2015]

Sur Noor Der Licht : http://www.noorderlicht.com/en/search/?q=andrea+stultiens [consulté le 17 février 2015]

Images
Captures d'écran:  Site History in Progress Uganda (plaques de lanterne, Gayaza High School) ; Married to Africa sur AfricaWebTV, avec Andrea Stultiens, archives de Kaddu Wasswa ; en entête, vidéo sur le livre People Poses Places, photographies de Musa Katuramu.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné