Articles

Les tendances en formation à distance à la SOFAD

Continuer de progresser

Par Denys Lamontagne , le 06 avril 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 20 avril 2015

La Société de formation à distance (SOFAD) du Québec vient de publier le rapport «La formation à distance au secondaire - Portrait 2013-2014 (.pdf)».

Ce rapport permet de mieux comprendre la situation de la formation à distance au secondaire au Québec. Avec près de 55 000 inscriptions et plus de 28 000 élèves, la SOFAD se porte bien.

Des changements assumés

On y apprend que, depuis 1995, la clientèle de la formation à distance générale au premier cycle du secondaire est passée de 40 % à 7 % des inscriptions alors que celle au second cycle du secondaire est passée de 31 % à 55 %. Considérant que le décrochage scolaire se produit principalement à partir du second cycle et que les exigences ministérielles se manifestent également au second cycle, cette transformation reflète bien une partie du rôle que remplit maintenant la SOFAD, la formation de base étant mieux assurée par les écoles.

Par exemple, le nombre d’inscription à des cours de français langue maternelle est passé de 40 % à 25 %, l’essentiel du transfert se faisant vers un plus grand nombre de cours offerts en sciences,

On se dirige vers une répartition plus égale entre les sexes et une population plus jeune : la proportion d’étudiantes est passée de 61 % à 55 % et les moins de 25 ans sont passés de 49 % à 68 %.

Quant aux études antérieures, la majorité de la clientèle n’a pas de diplôme d’études secondaires, ce qui est normal pour une institution offrant des cours de ce niveau, mais tout de même une proportion stable de 25 % le possèdent et prennent des cours pour satisfaire aux exigences pré-universitaires dans certains domaines. 

Enfin, les élèves suivent plus de cours chacun. Les cours sont plus accessibles et les étudiants ont plus de facilité qu’avant avec les ordinateurs. Tout converge.

Une structure morcelée

On s’attend normalement à ce que la proportion d’inscrits par région se calque assez ben sur la population d’une région. Mais ici ce n’est pas le cas.

Le rapport ne le dit pas spécifiquement, mais permet de déduire que l’offre de formation générale en établissement n’est pas aussi grande et souple dans certaines régions qu’elle l’est dans une région comme Montréal, alors on utilise la formation à distance comme complément pour les jeunes au delà de 16 ans, sans doute avec incitatifs ou encadrement.  De plus, maintenant que certaines régions savent comment faire, pourquoi ne pas l’offrir en dehors de leur propre région ? Ce qu’elles ne se privent pas de faire.

Ce rapport permet d’observer à quel point le découpage par commission scolaire demeure une curiosité administrative alors que la formation à distance fait justement fi des localités et des distances : près du tiers des étudiants passent par une commission scolaire qui n’est pas la leur !  (8 880 sur 28 700 - Tableau 7)

On se demande alors quelle est la pertinence d’administrer ainsi. La fonction crée l’organe et l’organe était la SOFAD... avant 1995. Les commissions scolaires ont une fonction qui est d’offrir des services de proximité, pas à distance. Peut-être que l’avenir est de pouvoir offrir de la formation à distance avec un accompagnement de proximité ? Dans les écoles ce serait l’idéal.

Quelques exemples :

                Inscriptions en FAD        Élèves réguliers

CS  de la Riveraine       6951                 5 100
    des Mille-Îles        5456                36 000
    de Montréal           4294                87 000
    des Affluents          2624                36 000
    de la Rivière-du-Nord 2470                22 692


Un croissance en attente

Le taux de croissance de la formation générale à distance au secondaire est quasi nul depuis 2011, cependant cela pourrait bien changer avec la création d’une véritable école secondaire virtuelle.

Mais on ignore quand l’éléphant apathique appelé Ministère de l’éducation enlèvera son énorme pied de sur la fibre optique. Il faudrait lui montrer une souris !

Heureusement, il y a la formation professionelle

Du coté de la formation professionnelle, là où on jouit d’un peu plus d’autonomie, le nombre d’inscriptions est en croissance rapide, de l’ordre de 10 % par année depuis 15 ans, et est passé de 1 % à 18 % des inscriptions.

Les besoins pour des formations professionnelles qualifiantes ne cessent d’augmenter et ce sont des travailleurs et des chômeurs qui les demandent. L’avenir est radieux de ce coté. On peut espérer que la SOFAD saura profiter de cette opportunité tout en corrigeant la répartition entre les sexes : 96 % de sa clientèle en formation professionnelle est composée de femmes !

Quelques chiffres

Formation générale : 327 000 élèves au secondaire
Formation professionnelle : 129 000 au secondaire
Formation générale des adultes : 193 000 élèves au secondaire

Formation générale Sofad :  26 000 élèves
Formation professionnelle Sofad :  3 300 élèves


Pour les rapports complets

La formation à distance au secondaire.  SOFAD - Portrait 2013-2014
http://www.sofad.qc.ca/media/inscriptions_fd_13-14.pdf

Portrait des inscriptions à des cours en formation ą distance (secondaire, collégial et universitaire) au Québec depuis 1995-1996,
http://www.sofad.qc.ca/media/inscriptions_fd_13-14.pdf

Taux de sorties sans diplôme ni qualification (décrochage annuel), parmi les sortants, en formation générale des jeunes, 2012-2013
http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/Tableau_taux-officiels-decrochage_CS_2012-2013.pdf

Indicateurs de gestion - Commissions scolaires 2012-2013 (2.7 Mo)
http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/Indicateurs_gestion_CS_2012-2013.pdf



Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné