Articles

Patients stressés? Faites-les jouer!

Une application du CHU de Rennes, qui pourrait se propager dans toute la France, montre les bienfaits du jeu sur les jeunes patients.

Par Alexandre Roberge , le 12 avril 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 13 mai 2016

En général, l'être humain n'aime  pas les hôpitaux. Ce n'est ni contre l'établissement en soi ou le personnel dévoué, seulement l'hôpital est associé à la maladie, à la souffrance et parfois même à la mort.

Conséquemment, un certain niveau d'anxiété est toujours présent chez les patients. C'est encore plus le cas chez les plus jeunes qui sont rapidement craintifs et submergés devant les nombreuses interventions médicales des plus bénignes (prise de médication) aux plus importantes (anesthésie et opération).

Des cris de trop

Dans un tel contexte, il devient essentiel de trouver un moyen de calmer la tension des jeunes patients. C'est en rentrant un soir, la tête remplie de cris et de pleurs d'enfants terrifiés, que Nolwenn Febvre, infirmière-anesthésiste au CHU de Rennes, a décidé qu'il fallait faire quelque chose pour les aider. Au départ, l'initiative a commencé avec des peluches prêtées aux enfants avant et après les interventions chirurgicales, ce qui explique le nom de l'organisme qu'elle a fondé « Les petits doudous de l'hôpital sud ».

Le concept était déjà efficace, mais elle voulait aller plus loin dans l'accompagnement et la dédramatisation du processus pré et postopératoire. Surtout sur le chemin de la civière qui mène de la chambre au bloc. Comment faire?

Par le jeu vidéo! Mais ne trouvant rien qui ne mettait directement le patient au coeur du jeu, l'organisme propose de développer un concept d'expérience sur tablette qui accompagnerait l'enfant jusqu'au sommeil provoqué par l'anesthésie. Grâce à la Fondation d'entreprise B. Braun, ils reçoivent 15 000 euros et s'associent à un designer et une société de Rennes pour développer « Le Héros, c'est toi ».

Le jeu suit en temps réel tout le processus du patient, mais pendant ce temps, celui-ci est occupé à de nombreuses activités. Images cachées, jeu de mémoire, sauvetage de poissons ou gonflage de ballon; tout est fait pour rendre les étapes agréables.

De plus, pour le personnel médical, ils peuvent vérifier le niveau de tension de l'enfant à chaque phase puisqu'après chaque activité, l'enfant doit signaler par un système d'émoticônes l'état dans lequel il se sent.

Des effets remarquables du jeu vidéo

À la grande surprise et joie du personnel hospitalier, l'application fonctionne! Le stress et la prémédication baissent de façon significative quand le jeu est utilisé. Soudainement, la peur de la séparation d'avec les parents ou des manipulations des infirmiers ou médecins s'estompe. Parce que l'esprit est occupé à se divertir et à manipuler la tablette.

Cet effet du jeu sur le bien-être des patients n'est pas unique au CHU de Rennes. Cette psychologue clinicienne raconte comment l'implantation d'une Wii dans un hôpital de jour pour enfants a eu des répercussions fort intéressantes et très positives sur des jeunes, dont plusieurs atteints de troubles graves de la personnalité et du développement. Des filles et des garçons plus renfermés se sont mis à socialiser en tentant de résoudre des énigmes dans les jeux. Des patients plus agressifs envers le personnel sont devenus un peu plus calmes. Et, ce, malgré les premières critiques qu'a suscitées l'évocation même du projet, certains attribuant même aux jeux vidéo un effet « qui stimulerait des psychoses ».

Évidemment, faire entrer le jeu dans un hôpital demande une organisation importante. Idéalement, il faut des partenariats avec les directions d'établissement tout comme avec des partenaires extérieurs qui veulent contribuer financièrement à ce type de projet visant à améliorer la vie des enfants dans le système hospitalier. L'application « Le Héros c'est toi » a réussi dans tous ces domaines.

Et la suite...

Dernièrement, l'organisme responsable a lancé une campagne de crowdfunding pour développer des kits afin que le jeu soit disponible partout à Rennes et dans toute la France. La bonne nouvelle est que la campagne, qui se continue jusqu'à la fin d'avril 2015, a déjà dépassé son objectif de 55 000 euros.

Les enfants de l'Hexagone pourraient donc tous, dans un futur proche, bénéficier d'une application ludique pour diminuer le stress pré et postopératoire. Le concept de Nolwenn Febvre est un autre des nombreux exemples montrant les bienfaits du jeu vidéo quand il est intelligemment intégré dans une organisation.

Références

Payen, Frédéric. "Niji réalise un jeu sur tablette pour améliorer le confort des enfants opérés au CHU de Rennes: Une première en France!". Niji. Dernière mise à jour: 13 Mai 2016.  http://www.niji.fr/actualite/news/niji-réalise-un-jeu-sur-tablette-pour-améliorer-le-confort-des-enfants-opérés-au-chu.

Coulomb, Damien. "Du Recyclage Hospitalier Au Jeu Vidéo, L’épopée Des P’tits Doudous Du CHU De Rennes." Le Quotidien Du Médecin. Dernière mise à jour : 27 mars 2015. http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/03/27/du-recyclage-hospitalier-au-jeu-video-lepopee-des-ptits-doudous-du-chu-de-rennes_747976.

"Jouer Aux Jeux Vidéo En Hôpital De Jour Pour Enfants: Subvertir Un Objet Du Quotidien, Faire La Fête Dans L’institution." Heavy Mental. Dernière mise à jour : 15 mars 2015. http://www.heavymental.fr/?p=236.

Lebrun, Anne-Laure. "«Le Héros, C'est Toi» : Un Jeu Interactif Pour L'enfant Hospitalisé." LeFigaro.fr. Dernière mise à jour : 20 juin 2014. http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/06/20/22515-heros-cest-toi-jeu-interactif-pour-lenfant-hospitalise.

Les P'tits Doudous - Hôpital Sud. Consulté le 9 avril 2015. http://www.lespetitsdoudous.org/.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné