Articles

Terrorisme : ce qu'en disent les enfants

Des témoins malgré eux mais aussi un miroir de nos dérives

Par Om El Khir Missaoui , le 21 avril 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 27 avril 2015

Un mot qui revient du matin au soir dans les conversations, en tous lieux, répété par les médias : le terrorisme.  En  général, en présence d’enfants, on évite le sujet ou on adopte des euphémismes dans l’illusion qu’on use à bon escient de bons procédés à même de protéger leurs jeunes âmes.

Cela peut réussir mais, hélas, la réalité dépasse la fiction et avec l'infobésité en domaine d'insécurité, les enfants sont au cœur d'un phénomène qui, par essence, n'épargne personne.

Un jour, je contemplais mon petit fils, âgé alors de 6 ans, qui étreignait sa maman et une petite phrase fuse qui m'ébahit car la voix angélique disait : "ah, maman! je regrette amèrement le temps de mon enfance." Sa mère lui expliquant qu'il en était encore à sa première enfance, il réplique qu'il parle du temps où il n'y avait ni feu, ni manifestations, ni casseurs... où il n'y avait ni sirènes, ni arènes de combat.

J'imagine que la maman a trouvé les mots qu'il faut face aux angoisses de son enfant,  l'entourage familial l'accompagnant depuis pour faire la part des choses entre militantisme, opportunisme et terrorisme....

Empêtrés dans les remous sociaux, mesurons-nous au juste l'impact sur les jeunes consciences de la violence qui s'installe subrepticement, si ce n'est dans les conflits directs, du moins dans nos conversations même et nos attitudes et réactions quotidiennes ?

Dans des conflits antérieurs, 2 cas de figure démontrent que l'enfance est partie prenante des violences et que leur positionnement délibéré ou  imposé reflète nos contradictions et nous renvoie à nos responsabilités envers les générations futures.

Un enfant préservé dans une bulle protectrice

Nu parmi les loups

“Nu parmi les loups” est un film allemand réalisé par Frank Beyer, d’après une adaptation du roman de  Bruno Apitz, lui-même inspiré d’une histoire vraie. Cette histoire est celle de Stefan Jerzy Zweig, né en janvier 1941 à Cracovie en Pologne et  qui a survécu au sein du camp Buchenwald, grâce à la protection de son père et d'autres prisonniers.

Usant de  moult stratagèmes, et pour la bonne cause, à savoir  non seulement sauver  l’enfant mais aussi camoufler l’horrible vérité des choses, les adultes ont voilé l’horreur de la déportation. Quand les alliés ont débarqué, l’enfant, prémuni et toujours candide, a été repêché dans un dernier refuge où son père l’avait caché avant d’affronter son terrible destin.

Une enfant meurtrie mais un témoin actif

Il s’agit d’Anne Frank et de son journal, son meilleur ami. Peu avant d'entrer dans la clandestinité lors de la traque des juifs, Anne reçoit pour son 13ème anniversaire un cahier dans lequel elle tiendra son journal. Elle se met aussitôt à écrire, et pendant la clandestinité, elle y parle non seulement des événements qui se déroulent dans l'Annexe mais aussi beaucoup d'elle-même. Anne Frank est décédée en février ou mars 1945. 

Seul survivant de la famille, son père Otto Frank a retrouvé le journal de sa fille après la guerre et l'a fait publier. À travers le monde entier, les gens font connaissance avec l'histoire d'Anne Frank. Son journal a depuis été traduit en plus de 70 langues et s'est écoulé à environ 30 millions d'exemplaires dans le monde.

Sondage auprès d’écoliers d’une zone de turbulences

A Kasserine, ville du centre ouest tunisien, nous avons demandé à un groupe de 16 écoliers (10-12 ans), actifs dans un club sur la citoyenneté, de s'exprimer librement à propos de terrorisme.

L'analyse du discours de ces enfants nous éclaire sur leurs perceptions et leur vécu d'un phénomène qui les touche dans leur quotidien, même s'ils mènent quasiment une vie normale.

En dehors de quelques clichés ou amalgames, tels que barbu= terroriste, ou que toute violence s'apparente au terrorisme, les réponses collectées démontrent combien les enfants savent raison garder et courage montrer.

Sondage

  • 9/16 s'adressent directement aux terroristes, non pas seulement pour les traiter de tous les noms (un seul enfant a écrit le mot "haine", sinon c'est obscurantistes, ennemis de la vie), mais pour affirmer qu'ils n'ont pas peur, que de tels groupuscules ne peuvent déstabiliser la nation aux 3 000 ans de civilisation, qu'ils aiment leur pays et tiennent à la paix sociale et que donc les terroristes n'ont pas droit de cité ici.

  • 9/16 évoquent les stratégies et moyens de lutte tels que l'union sacrée nationale, avec des mots d'ordre d'amour et de mobilisation, la coopération internationale ainsi que  le respect des droits et de la dignité humaines.

  • 6/16 définissent le terrorisme en termes conventionnels et pompeux mais l'un d'eux détonne par sa lucidité en classifiant le phénomène de l'individuel au collectif, du national à l'international, du ponctuel à l'organisé  et nous parle même de terrorisme d'État. Un futur politologue peut-être.

  • 6/16 se préoccupent des causes et des conséquences du phénomène et ils déplorent que la responsabilité n'en incombe pas aux seuls tunisiens.

  • 3/16 évoquent la localisation dans les montagnes et expriment leur répugnance face au mode de vie rudimentaire.

  • 2/16 font l'apologie des forces de l'ordre qui nous protègent contre les attentats.

  • 1/16 réserve le nom DAECH à tout terroriste.

Si limité que soit ce sondage, il nous prouve que les enfants sont des partenaires à part entière dans la lutte contre le terrorisme ou toute forme de violence à laquelle ils sont confrontés. Pour les protéger et barrer la route à la manipulation ou aux abus, pour nous protéger, il faut savoir les écouter.

Références

"L' Histoire D' Anne Frank." Anne Frank House. Consulté le 17 avril 2015. http://www.annefrank.org/fr/Anne-Frank/

"Les Photos De ENFANT DE BUCHENWALD (L'')." M6.fr. Consulté le 17 avril 2015. http://www.m6.fr/film-enfant_de_buchenwald_l/photos-l_enfant_de_buchenwald_le_saviez_vous-79755/photo-1172173#ixzz3XgDR9sfh.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné