Articles

La danse, cet art métaphysique

Longtemps négligée par les philosophes, la danse est devenue l'art métaphysique par excellence

Par Alexandre Roberge , le 26 avril 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 27 mai 2015

La danse est un art étrange, fondamentalement rattaché à un autre : la musique. En effet, sans trame musicale, les danseurs ne seraient que des humains qui bougeraient étrangement dans le silence. Conséquemment, pour certains penseurs, la danse a longtemps été perçue comme une expression artistique mineure.

La philosophie, champ qui s'intéresse d'ordinaire à tout ce que l'humanité vit et produit, a pris du temps avant de jeter un coup d'oeil méta-analytique à la danse. En fait, les philosophes anciens comme Platon la méprisaient. Il faudra attendre le début du vingtième siècle pour que des intellectuels comme Paul Valéry traitent réellement de la danse. Il la décrira dans son texte Philosophie de la danse publié en 1936 comme une poésie générale de l'action des corps en mouvement.

Depuis, des penseurs comme Erwin Straus, Nietzsche et d'autres se sont penchés sur le sujet et y ont vu des métaphores ou même une façon différente de penser. Elle serait une manière unique d'aborder la connaissance. En fait, les philosophes modernes reconnaissent aujourd'hui tout l'intérêt de la danse dans le champ philosophique.

L'essence humaine dans la danse

Le thème passionne maintenant les philosophes au point où l'émission « Les Nouveaux chemins de la connaissance » sur France Culture a dédié, au début du mois de juillet 2014, 4 épisodes sur le sujet de la philo et de la danse.

Comme la série nous l'apprend, cet art est en soi métaphysique, ce qui passionne énormément les philosophes. En effet, contrairement à tous les autres types d'expression artistique qui laissent une trace quasi indélibile dans le temps, la danse se fait et défait au fil des pas et des mouvements.

Une succession de morts et de renaissances créatives défilent à chaque seconde. D'ailleurs, durant la quatrième émission, on s'intéresse au fait qu'il n'y ait pas à proprement parler d'oeuvre en danse. Il n'y a pas de bibliothèque du mouvement et même le spectacle de danse ne peut être en soi une référence puisqu'il est aussi éphémère que la prestation du danseur. Une autre caractéristique de cet art est qu'il n'est pas foncièrement narratif. Certains chorégraphes pourront prétendre le contraire, mais fondamentalement pour les philosophes la danse n'exprime aucun sentiment psychologique à sa face même.

Et pourtant, au-delà du geste, il y a un bouillonnement intérieur intense chez le danseur. Nietzsche dira qu'il rend actuel le « pur ennui de vivre » et qu'il reflète l'existence même de l'humain par la force et la souplesse de la chorégraphie. Il y aurait donc un mouvement invisible dans la danse qui passionne les penseurs. Certains parlent d'une pure joie, mais il y a aussi toute une notion de contrôle qui est capital particulièrement dans des danses techniques comme le ballet. Le film « Le Cygne noir » de Darren Aronofsky (2010) en a d'ailleurs montré ses aspects par moment sombres.

En général, toutefois, l'expression inapparente du danseur est celle de son identité même et parfois de sa classe sociale. Cela explique la création de types de danse particuliers correspondant à des peuples ou des milieux de vie. C'est pourquoi certains danseurs affirment même qu'ils « dansent leur vie ».

Il n'y a donc pas dichotomie entre la philosophie et l'acte de danser. C'est tout le contraire. Le spectateur ne voit qu'une simple chorégraphie dictée par une pièce musicale. Le philosophe y voit toute l'expression du paradoxe de l'existence humaine.

Illustration : nunosilvaphotography, shutterstock

Références :

"Dancing is thinking – on the relationship between philosophy and dance." Goethe Institut. Dernière mise à jour : Février 2012. http://www.goethe.de/ins/bf/fr/oug/kul/tan/8820849.html.

"Eh Bien Dansons Maintenant ! 1/4 : La Danse A-t-elle Une Philosophie ?" France Culture. Dernière mise à jour : 30 juin 2014. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-eh-bien-dansons-maintenant-14-la-danse-a-t-elle-une.

"Eh Bien Dansons Maintenant ! 2/4: Pour La Beauté Du Geste." France Culture. Dernière mise à jour : 1er juillet 2014. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-eh-bien-dansons-maintenant-24-pour-la-beaute-du-ges.

"Eh Bien Dansons Maintenant ! 3/4 : En Deux Temps, Trois Mouvements." France Culture. Dernière mise à jour : 2 juillet 2014. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-eh-bien-dansons-maintenant-34-en-deux-temps-trois-m.

"Eh Bien Dansons Maintenant ! 4/4: Le Désoeuvrement Chorégraphique." France Culture. Dernière mise à jour : 3 juillet 2014. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-eh-bien-dansons-maintenant-44-le-desoeuvrement-chor.

Leroy, Christine. "Danse Et Philosophie : Duel Ou Duo ?" Journal La Terrasse.fr. Dernière mise à jour : 30 novembre 2011. http://www.journal-laterrasse.fr/hors-serie/danse-et-philosophie-duel-ou-duo/.

Maguire, Laura. "Dance As a Way of Knowing." Philosophy Talk. Dernière mise à jour : 12 avril 2013. http://philosophytalk.org/community/blog/laura-maguire/2013/12/dance-way-knowing.

UQAC. "Paul Valéry, 1875-1945, « Philosophie De La Danse » (1936)." Les Classiques Des Sciences Sociales. Dernière mise à jour : 17 novembre 2008. http://classiques.uqac.ca/classiques/Valery_paul/philosophie_de_la_danse/philo_de_la_danse.html.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné