Articles

Avec les médecins, méditer

Ateliers de méditation en ligne, par la Faculté de médecine

Par Francine Clément , le 05 mai 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 03 juin 2015

Les bienfaits de la méditation de la pleine conscience (mindfulness) sur la santé ont été démontrés par de nombreuses études scientifiques. Invité à l’émission Médium Large en janvier 2015, donnée sur Radio-Canada, le psychiatre Hugues Cormier, de la Clinique des troubles anxieux et de l’humeur à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeur au département de psychiatrie à l’Université de Montréal, souligne que ce sont 400 à 500 articles scientifiques qui sont publiés chaque année au sujet de ces bienfaits.

Il mentionne en outre que les retombées bénéfiques à la pratique de la méditation de la pleine conscience sont documentées par l’imagerie cérébrale, grâce à laquelle il a été démontré que la méditation engendre des changements structurels et fonctionnels au cerveau. Le psychiatre Cormier rappelle qu’on sait notamment, depuis une étude menée en 1979 par le biologiste Jon Kabat-Zinn, que ce type de méditation peut contribuer à traiter la dépression, l’anxiété et à réduire le stress.

Pourquoi méditer ?

À l’Université de Montréal, le professeur Cormier travaille depuis quelques années à intégrer la pratique de la méditation de la pleine conscience à l’enseignement de la médecine. La méditation fait l’objet d’un cours destiné aux futurs médecins et Cormier souhaiterait que de tels cours soient ouverts à toute la population étudiante de l’UdeM.

Un outil pour se recentrer sur l’être et donner congé au faire, dit Hugues Cormier au sujet de la médiation de la pleine conscience, qui consiste à porter une attention particulière aux sentiments, aux pensées et aux stimuli qui occupent notre esprit et nos sens, sans les juger et sans les étiqueter, en les observant sous l’angle de la curiosité. Il ajoute que la méditation procède de l’entraînement mental, un entraînement qui permet de cultiver l’attention à soi-même et à autrui, une aptitude particulièrement importante pour les professionnels de la santé, qui peuvent faire face à l’usure de compassion.

À la portée de tous

La méditation de la pleine conscience est une discipline à la portée de tous, qui ne comporte pas d’aspect religieux, et qui ne nécessite que de consacrer le temps d’arrêt nécessaire à l'exercice de cet entraînement mental, assis confortablement dans un endroit calme, à l'écoute. Pour s'y initier, la faculté de médecine met à la disposition de tous, en ligne, gratuitement, une série d’ateliers d’introduction à la méditation de la pleine conscience. Publiées sur Youtube, les douze séances de méditation sont animées par Hugues Cormier et durent une quarantaine de minutes chacune. Au moment de l’entrevue à l'émission Médium Large, Cormier mentionnait que ces ateliers en ligne avaient été consultés par plus de 20 000 personnes. La série vidéo s’intitule Science, conscience et bien-être. Pour la Faculté de médecine de l’UdeM, qui met la série gratuitement à disposition des étudiants et du grand public, l’objectif est de fournir un outil fondé sur la pleine conscience qui puisse aider à gérer le stress et à atteindre un certain équilibre de vie.

En cette fin d’année scolaire qui ramène inévitablement son lot de fatigue et de stress, apprendre la méditation à l'aide d'une méthode éprouvée par des scientifiques et à la portée de tous, voilà un programme tentant pour les professeurs, les étudiants ou la classe.

Illustration : wavebreakmedia - ShutterStock

Sources

Série d'ateliers vidéos Science, conscience et bien-être, Faculté de médecine de l'Université de Montréal : http://medecine.umontreal.ca/communaute/les-etudiants/bureau-des-affaires-etudiantes-vie-facultaire-et-equilibre-de-vie/essence/ [consulté le 4 mai 2015]

Hugues Cormier en entrevue à l'émission Médium large, Radio-Canada, 7 janvier 2015 : http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2014-2015/archives.asp?date=2015-01-07 [consulté le 4 mai 2015]

Jon Kabat-Zinn : http://www.umassmed.edu/cfm/about-us/people/2-meet-our-faculty/kabat-zinn-profile/ [consulté le 5 mai 2015]

Voir aussi l’article de Christine Vaufrey, sur Thot :  Religion du chiffre et souci de soi [consulté le 5 mai 2015]

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné