Articles

Ces parents qui agacent les professeurs

La présence plus fréquente et médiatisée des parents-roi suscite l'émoi chez le corps professoral. Mais doit-on donner autant d'importance à une frange marginale de parents?

Par Alexandre Roberge , le 10 mai 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 18 mai 2015

Depuis longtemps, les médias traitent des enfants-rois, ces garçons et filles qui obligeraient les adultes à répondre à toutes leurs volontés. Mais depuis quelques années, le corps professoral se plaint plus souvent de la présence de parents-rois, des parents qui protègeraient à tout prix leur progéniture et jugeraient constamment de façon négative le travail des professeurs.

Que les parents fassent partie de la vie de l'enfant n'est pas problématique pour les enseignants. Au contraire, la cellule familiale peut être une alliée de taille qui permet de consolider l'apprentissage fait en classe. Le problème, c'est quand ceux-ci demandent sans arrêt des révisions de note, d'aplanir les difficultés que pourraient rencontrer leur enfant, etc. Un débat qui aliment les médias depuis quelques années.

Une relation tendue

Difficile de dire d'où viennent les parents-rois. Ils pourraient être le fruit d'une époque plus individualiste ou d'une approche plus clientéliste de l'école. Une chose est sûre, ces adultes – qui sont en règle générale l'exception – créent chez les professeurs une tension de plus en plus palpable dans les différents articles sur le sujet. Même les directions y goûtent; les incidents violents envers eux étant un peu plus nombreux dans les dernières années.

Sans aller jusqu'à parler de guerre entre parents et milieu scolaire, qu'est-ce qui cloche? Pour certains, c'est le fait que l'enseignement soit dévalorisé aux yeux de la population et que, peu à peu, leur autorité est gangrénée par des politiques qui favorisent davantage les comités de parent. Les parents, de leur côté, ont l'impression de ramer dans le noir et de ne plus comprendre ce qui est enseigné à leurs enfants. Ils sont de leur côté irrités qu'il leur soit demandé de s'intéresser à la vie scolaire de leur enfant et, une fois qu'ils le font, d'être traités d'agaçants.

Une quête pour le respect mutuel

Au début du mois d'avril 2015, un professeur de lettres a écrit un texte très senti sur le sujet dans le Nouvel Observateur. Son constat est que les parents n'ont rien à faire avec l'école, point. Pour lui, ce qui se passe en classe ne les concerne pas. Cela résoudrait d'ailleurs la raison pourquoi les jeunes sont souvent mal à l'aise de décrire ce qu'ils ont fait durant leur journée. Le milieu scolaire, selon son analyse, serait justement celui où les enfants apprennent à se détacher peu à peu du joug parental. Un endroit plus neutre où ils sont confrontés à des facettes du monde qu'ils ne voient pas à la maison. C'est ce qui explique, toujours d'après ce professeur, que les parents conservateurs considèrent l'école trop libérale, les libéraux la jugent trop réactionnaire, etc.

Ce point de vue fort ne trouve toutefois pas nécessairement d'écho chez tous les enseignants. En fait, la majorité du temps, comme le révèle ce dossier sur le sujet de Isabelle Bergeron, les professeurs apprécient la collaboration parentale. Et les parents ne voient pas toujours négativement le corps enseignant. En fait, le litige réside peut-être dans la question des champs de compétence. Les parents ne veulent pas voir le corps enseignant se mêler de leurs responsabilités et, inversement, les professeurs ne désirent pas d'interférences dans le domaine pédagogique.

Tout se joue donc sur le respect et la collaboration, chacun travaillant dans le sens le plus important : celui du bon développement de l'enfant.

Illustration : Artisticco, shutterstock

Références

Bergeron, Isabelle. "La Guerre Parents-enseignants, ça Suffit!" Coup De Pouce. Dernière mise à jour : 26 juillet 2013. http://www.coupdepouce.com/bien-dans-ma-tete/psychologie/la-guerre-parents-enseignants-ca-suffit/a/52442.

"Education : La Moitié Des Directeurs D'école Agressés Par Des Parents." Atlantico.fr. Dernière mise à jour : 29 avril 2014. http://www.atlantico.fr/pepites/education-moitie-directeurs-ecole-agresses-parents-1057046.html.

Gavarry, Mathias. "École : Les Parents N'ont Surtout Rien à Y Faire. Et ça Ne Devrait Pas Vous Faire Hurler." Leplus.nouvelobs.com. Dernière mise à jour : 12 avril 2015. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1351019-ecole-les-parents-n-ont-surtout-rien-a-y-faire-et-ca-ne-devrait-pas-vous-faire-hurler.html.

Girard, Marc-André. "«Moi, Mon Enfant», Ou Les Parents Trop Protecteurs." Le Devoir. Dernière mise à jour : 3 septembre 2014. http://www.ledevoir.com/societe/education/417415/moi-mon-enfant-ou-les-parents-trop-protecteurs.

"Le Rapport Fotinos Sur Les Parents & L’école: Quelle Réalité?" Sois Prof Et Tais-toi (ou Pas). Dernière mise à jour : 1er mai 2014. http://prof.blog.lemonde.fr/2014/05/01/le-rapport-fotinos-sur-les-parents-lecole-quelle-realite/.

Verville, Danielle, and Julie Philippon. "Être Un Parent-roi: C'est Bien Ou C'est Mal?" Véronique Cloutier. Dernière mise à jour : 9 septembre 2014. http://www.veroniquecloutier.com/pour-ou-contre-les-parents-rois-09-2014.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné