Articles

Faire le tour du monde en compagnie du journaliste Jean Russo -

Par Thot , le 10 juillet 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 28 janvier 2009

Consulter le carnet de voyage d’un journaliste, c’est un peu comme suivre un cours en accéléré qui toucherait à tous les domaines de la connaissance.

C’est à 67 ans que Jean Russo réalise un rêve qu’il convoite depuis son adolescence : faire le tour du monde.

Muni d’un équipement modeste, il quitte son patelin (La Grande Motte) le 22 février 1998, pour entreprendre une aventure qui l’amènera à visiter plus d’une trentaine de pays en un an.

Le premier objectif qu’il s’est fixé était de filmer l’éclipse solaire à Maracaibo, une ville située à l’extrémité nord-ouest du Venezuela.

Partant de Nice, il fait escale à Rome pour ensuite traverser l’Atlantique jusqu’à Caracas, capitale du Venezuela. Pour se rendre à Maracaibo, il marchande le prix du transport en bus qui prendra plus de 18 heures. Au cours de cette randonnée, plusieurs visites de contrôle seront effectuées à tour de rôle par la police, l’armée et la douane, et à mi-parcours, une panne causée par un radiateur percé prolonge le trajet de quelques heures. Il arrive tout de même à bon port en pleine nuit, et le lendemain, il sera à son poste pour filmer du début à la fin l’éclipse de trois minutes.

Le site de Jean Russo nous permet de suivre le parcours d’un aventurier parti explorer le monde, dans la mesure du possible, par voie terrestre. Il nous livre les trucs et astuces que tout routard averti devrait connaître avant de quitter sa terre natale.

Des conseils étonnants qui s’avèrent indispensables aux voyageurs qui ne fréquentent pas les hôtels de luxe. Par exemple, pour se prémunir contre les poux, il faut savoir que le vinaigre est l’antidote idéal et qu’il est déconseillé de chanter sous la douche sous peine d’avaler quelques gouttes d’eau porteuses d’indésirables microbes.

Mêlant l’utile à l’agréable, Jean Russo nous confie qu’il ne manque jamais, durant ses nombreux séjours, de faire une halte auprès des Alliances françaises ou des Instituts français de chaque pays pour proposer ses services à titre de conférencier. Il présente alors un exposé sur son coin de pays documenté de diapositives et de photographies qu’il garde précieusement dans son sac à dos. .

Son carnet de voyage nous dévoile ses mésaventures, ses découvertes et ses rencontres, ce qui en fait un document vivant et passionnant à suivre. En suivant les périples de Jean Russo, vous apprendrez à la fois l’histoire, la géographie, les moeurs et les coutumes d’un pays, la botanique et j’en passe.

Allez-y, tentez l’aventure!

Le tour du monde de Jean Russo

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné