Articles

Un dôme à la créativité

Art Act Need 2.15, un espace sphérique dédié à la créativité artistique mêlant santé, art et nouvelles technologies, au service du bien-être, de la détente et de la méditation.

Par Yasmine Kasbi , le 01 juin 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 15 juin 2015

Mons, la cité du Doudou, est une petite ville de Wallonie en Belgique, située dans la province du Hainaut. Petite ville comptant 95000 habitants qui est devenue grande l’espace d’une année en devenant capitale européenne de la culture pour l’année 2015.

Durant cette année, place à la culture : des spectacles, des jeux, de la musique, des arts, mais aussi des espaces de rencontres et d’échanges et d’autres destinés à la créativité.

Parmi ces espaces, on y trouve le dôme Art Act Need 2.15, une demi-sphère blanche de 10 mètres de diamètre, située au Carré des Arts et porté par l’asbl L’Art-Chétype, en collaboration avec le Manège, la Maison Folie, le CHU Ambroise Paré, Technocité et Numédiart.

L’Art-Chétype présente des projets artistiques de santé développés dans des institutions de soins spécialisés telles que les hôpitaux. En d’autres termes, l’utilisation de l’art comme moyen d’expression et de bien-être en milieu de soins et pour le grand public; et ce, avec pour supports les nouvelles technologies.

Art Act Need 2.15, élu dans la liste des projets de la Fondation Mons 2015, est donc un espace créatif où le temps s’arrête pour s’immerger, le temps d’une pause, à la sérénité et l’imagination. Un lieu de ressourcement mêlant créations artistiques, design et nouvelles technologies au service du bien-être par l’intégration des sons et d’images.

Ce dôme a été spécifiquement choisi pour permettre la projection vidéo à 360° afin d’immerger complètement le spectateur mettant en exergue tous ses sens. Dans un premier temps, ce lieu est un espace de rencontre dédié à l’art brut où artistes musiciens, vidéastes, plasticiens professionnels et amateurs exploitent leurs arts et leurs idées par le biais de collaborations.

Cédric Sabato, artiste avant tout pour son originalité et son humour, et Directeur Artistique de L'Art-Chétype, nous explique que la notion de ce projet est issue du concept « Snoezelen », utilisé aujourd’hui en gérontologie et psychiatrie et qui a été développé dans les années 70 par deux jeunes Hollandais,  Ad Verhuel et J. Hulsegge.

Snoezelen est un néologisme issu de Snueffelen qui signifie renifler, sentir et de doezelen qui veut dire somnoler. Le concept Snoezelen est donc une notion mêlant l’exploration sensorielle, la détente et le plaisir, utilisé dans les domaines du handicap et du polyhandicap.

L’Art-Chétype, désireuse de démocratiser et de remettre au goût du jour le concept snoezelen, propose aux artistes contemporains de se mettre au service du grand public pour leur faire vivre une expérience mêlant l’art, la santé et les nouvelles technologies et d’y trouver ainsi, un lieu de détente, où le temps ne se compte plus. Un lieu de ressourcement pour faire une pause, surtout après une journée principalement tendue.

Des collaborations naissantes

En pleine phase de recherche et de création, des journées de rencontres, d’échanges et des essais y sont organisés. Etudiants, volontaires, artistes,… tous peuvent y trouver leur place que l’ont soit d’un milieu artistique, informatique ou médical.

Un atelier vidéo a eu lieu, animé par Damien Pairon - Le 38, Quai Notre Dame avec l'équipe et les jeunes volontaires de Kulturbüro Rheinland-Pfalz, en collaboration avec Culturallia 2015 et Mons 2015.

Une collaboration naissante avec Nicolas d'Alessandro - Hovertone / Numediart dans le cadre de Mons 2015. Une autre en perspective avec Transcultures asbl.

Lors des portes ouvertes de Arts², une projection Colorful landscape, de Manu Selva, était accessible au public, ainsi qu’une présentation des réalisations des étudiants Idm Atelier de Arts²

Le Projet VOID

Ce projet est une initiative de deux professeurs de Arts². François Zajéga, spécialisé en traitement d'images et vidéos et Roald Baudoux en informatique musicale, environnements et langages. Tous deux pédagogues, mais avant tout artistes et créateurs se sont réunis autour du projet VOID en quête de création au service du bien-être et de la santé.

En associant des couleurs par projection et des sons dans l’espace qu’est le dôme, ceux-ci établiront une atmosphère permettant aux visiteurs de décompresser et de s’évader, le temps d’une pause, tout en restant réceptif. L’expérience prévoit également l’ajout de matelas vibrants afin de compléter l’éveil des sens. De plus, des capteurs de rythme cardiaque placés sur les oreilles permettront d’évaluer le niveau de stress.

Au-delà de la recherche artistique sur les sens pour une phase d’abandon, et pour rejoindre la philosophie de l’Art-Chétype, ce projet tend, s’il est concluant, à collaborer avec le corps médical pour créer des espaces en milieu thérapeutique dans la lignée Snoezelen, comme expliqué plus haut.

Un projet très captivant qui, nous l’espérons, fera suite et aboutira.

L’Art-Chétype
 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur