Articles

Localiser, localisateur, localisation

Quels sont le potentiel et les risques de la géolocalisation ?

Par Denys Lamontagne , le 19 juin 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 23 mai 2018

Tout ce que nous faisons laisse des traces par lesquelles nous pouvons être identifié et localisé de multiples façons. L’intention derrière une localisation peut être bonne ou mauvaise, éphémère ou enregistrée de façon permanente, bien protégée ou facilement détournée, volontaire ou imposée.

En éducation et en recherche, le fait de pouvoir localiser des observations et les associer à des images, vidéos ou commentaires rend les contributions à un groupe plus faciles et permet l'exploitation de données à une large échelle.

L'idée d'associer des formations « juste à temps » à des lieux, à des appareils ou à des personnes autorisées fait graduellement son chemin en formation professionnelle et devient possible grâce à la géolocalisation.

Le potentiel de la géolocalisation des observations par drones commence à peine à être exploité.

Le sujet est ouvert et évoluera encore beaucoup d’ici à ce que des lois en fixent des principes raisonnables. En se rappelant que la liberté de mouvement et le droit à la vie privée font partie des Droits de l’Homme (articles 12 et 13).

D’ici là, voici de quoi s’y retrouver :

L’outil Web de base : l’API de géolocalisation

Des centaines d’applications et la plupart des sites commerciaux de qualité nous localisent avant même que nous ayons commencé à lire leur page.  Comment font-Ils ? À partir de notre adresse IP et/ou de l’API de géolocalisation HTML 5.

Cette API se sert soit de l’adresse IP et d’une base de données, soit des données du GPS sur les appareils mobiles, beaucoup plus précises ; à cela peuvent s'ajouter les informations du gyromètre (orientation) et de l'accéléromètre de l'appareil...

Quelques sites de géolocalisation :

 

Google Map et all.

Google Map et ses dérivés permettent de se localiser et aussi de tracer des itinéraires. Plusieurs services intègrent ces propriétés dans des applications pour coureurs, cyclistes, randonneurs, voyageurs, géocacheurs et même collectionneurs.

Itinéraires

Les outils de localisation intérieure

On entend par « intérieure » la localisation définie par un périmètre de balises, le plus souvent wi-fi, mais pas exclusivement. On peut utiliser diverses fréquences pour calculer la position et même des ondes sonores.  Les principes demeurent les mêmes, soit par triangulation, soit par interférence, soit par détection de proximité. Dans tous les cas, on ne dépend plus d’un système extérieur et le positionnement peut être très précis.

On s’en sert sur des campus, dans des musées, dans les commerces et certains lieux publics. Leur avantage est de permettre une interaction spécifique avec l’usager d’un téléphone : notifications, informations, consignes, les possibilités sont nombreuses. On peut aussi tracer des cartes de mouvements de centaines d’usagers et savoir ce qui se passe en réalité, en temps réel ou sur des périodes précises, avec un grand nombre de personnes. Les dérives de surveillance avec ce genre de système couplé avec une base de données nominales peuvent atteindre des excès rapidement.

Ce secteur est en pleine effervescence ; Google, Apple et même Nokia préparent des systèmes basés sur le wi-fi qui permettront de localiser précisément toute personne qui se branchera au réseau par wi-fi…

Quelques services

La localisation d‘appareils et de puces

Les services de localisation passive (par puce RFID et détecteur) de marchandises ou de localisation active (par émetteur cellulaire et GPS le plus souvent) de voitures ou de camions pullulent. On trouve même des puces qui se collent ou s’attachent à ce que vous voulez localiser (portée 30 mètres), comme un trousseau de clé par exemple. (BlueBee - Wistiki - Chipolo)

Bien des festivals, des congrès et même des entreprises localisent leurs clients ou leurs employés à partir de la puce RFID intégrée à la badge qui leur donne accès à leur site à chaque fois qu'ils franchissent un portail ou s'approchent d'un point de contrôle (Intellitix, NTEO). On voit très bien des écoles contrôler les présences avec un tel système. Le service de localisation active de téléphones sont inclus dans la plupart des téléphones récents.

Mais ceci est surtout d’intérêt privé. Au niveau public, la localisation active des appareils réglementés, trains, avions, bateaux et éventuellement drones et robots, est accessible en temps réel sur Internet. Quel est cet avion qui passe au dessus-de vous ? Qu’est-ce qui retarde ce train ?

Localiser :

Train

Avions

Bateaux

Satellites

  • N2YO - Les positions de tous les satellites en temps réel
  • ISS   

 

À la fin de cet article il se peut que vous éprouviez l’impression de pouvoir être « positionné » par n’importe qui. C’est effectivement le cas pour qui est prêt à y mettre les efforts et les moyens.

Il n’y a pas si longtemps, la liberté de mouvement était restreinte dans beaucoup de pays. Si on désire ne pas voir ces aberrations se déployer de nouveau, on est bien avisés de tenir la bride serrée à des gouvernements et des entreprises tentés de nous ficher et de contrôler nos déplacements

Suggestion de lecture

Surveiller les déplacements ou identifier les personnes ? Contribution à l'histoire du passeport en France de la Ie à la IIIe République - Gérard Noiriel
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/genes_1155-3219_1998_num_30_1_1497

Géoposition en éducation : de quoi s'y retrouver - Thot Cursus
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/24589

Déclaration universelle des Droits de l''homme
http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Illustration : Macrovector - ShutterStock

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur