Articles

Les ateliers de pédagogie personnalisée (APP) pour aider les adultes en difficulté

Une intervention de Jean Vanderspelden et Yamina Bouayad Agha en octobre 2014

Par Frédéric Duriez , le 30 juin 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 10 août 2015

Comment les Ateliers de pédagogie personnalisée peuvent-ils favoriser l'apprenance, et répondre aux besoins des adultes peu qualifiés. C'est la question à laquelle Yamina Bouayad Agha et Jean Vanderspelden ont répondu au colloque sur l'auto-apprentissage de l'université de Strasbourg (France), en octobre 2014. L'article qui suit est une prise de notes, partiellement dessinée, de leur intervention.

Que sont les ateliers de pédagogie personnalisée ?

Ces ateliers fonctionnent en réseau. Leur démarche pédagogique s'appuie sur "l'autoformation accompagnée". Un cahier des charges définit cette notion, et AFNOR Certification attribue le label aux établissements qui ont démontré lors d'un audit qu'ils le respectaient.

Les sept principes pédagogiques des APP sont présentés ci-dessous.

intro

 

Les deux compétences que sont la culture numérique et "apprendre à apprendre" apparaissent particulièrement importantes pour des adultes.

Pour prolonger le texte de Yamina Bouayad Agha et Jean Vanderspelden, le Gref Bretagne propose un développement sur les compétences clés et la lutte contre l'illettrisme.

La nouvelle donne

Yamina Bouayad Agha et Jean Vanderspelden nous expliquent que l'illettrisme touche un grand nombre de personnes, qui occupent parfois des postes à responsabilité. A l'occasion de la fermeture d'une entreprise ou d'un établissement, on découvre que des personnes reconnues pour leur professionnalisme souffrent de cette difficulté, qui constitue un handicap important dans la recherche d'un emploi.

Parallèlement, chaque employé se doit d'entrer dans des démarches d'auto-formation pour "développer son employabilité, sa sociabilité, sa mobilité et sa culture". L'auto-formation passe par des apprentissages formels et informels, au rythme de la personne.

Pourquoi et comment les APP

Néanmoins, tout le monde n'a pas cette "capacité d'apprendre à apprendre". Un accompagnement est parfois nécessaire. Comment accompagner vers l'autonomie ? C'est un paradoxe et une problématique qui parcourt tout l'accompagnement social et pédagogique. Il s'agit d'aider l'apprenant à se passer progressivement du formateur.

Les deux auteurs insistent sur une première étape : l'apprenant doit se percevoir lui-même comme une personne qui "apprend tout au long de sa vie."

Trois dimensions autour d'apprendre

Pouvoir apprendre

Pour développer ses apprentissages, il faut "pouvoir apprendre"... Les auteurs regroupent sous ce terme les éléments de l'environnement qui favorisent et rendent possible la formation. Ils citent en particulier les équipements, les formateurs, les lieux et les ressources.

Dans son mémoire sur l'auto-apprentissage et les formateurs, Yamina Bouayad Agha rappelle opportunément qu'apprendre en auto-formation n'est pas synonyme d'isolement ou de repli sur soi. Il faut au contraire s'appuyer et mobiliser des ressources externes.

centre ressources

Le centre-ressources a bien entendu un rôle particulièrement important dans la démarche.

Vouloir apprendre

"Vouloir apprendre" pose la question de la motivation. L'auto-apprentissage pour les personnes en grande difficulté ne se pose pas de manière radicalement différent de l'auto-apprentissage d'autres publics. Mais Jean Vanderspelden et Yamina Bouayad Agha nous précisent que la première phase, celle où les personnes font le premier pas et décident de se lancer est essentielle.

Les situations d'apprentissage doivent permettre une prise de risque mesurée, dans un climat de confiance. Le formateur, est à l'écoute, apporte des conseils, mais aussi de la reconnaissance.

vouloir apprendre

Savoir apprendre

Savoir apprendre fait référence aux capacités cognitives (mémoire, créativité, attention...) que les personnes mobilisent. Mais il faut aussi que les formateurs proposent une diversité de situations d'apprentissage. Pour développer ce "savoir apprendre", les stagiaires sont amenés à réfléchir sur leur stratégie d'apprentissage en amont de la formation.

Les parcours d'auto-formation accompagnés s'organisent autour de quatre espace-temps

Les quatre espace-temps sont issus d'une modélisation de Marcel Lebrun. Il ne s'agit pas d'étapes séquentieiles. Ces étapes ne se suivent pas nécessairement dans l'ordre. Elles sont adaptées à d'autres publics.

La première phase, "s'impliquer et impliquer", est essentielle pour les personnes en situation d'illettrisme. Elle consiste à clarifier les objectifs, à les négocier, et à donner du sens aux apprentissages.

L'apprenant et le formateur-référent construisent ensemble un parcours de formation, avec des points de méthode et des ressources. Des avenants peuvent être ajoutés au fur et à mesure de la formation.

Apprendre constitue un deuxième espace-temps. Les ateliers de pédagogie personnalisée s'appuient sur différents modèles pédagogiques : pédagogie du projet, pédagogie par objectif, pédagogie du contrat, empowerment. Le centre-ressources représente un élément essentiel de cette phase.

Produire est la troisième phase. Ecrire, réaliser un roman-photo, une saynette... Cette approche donne du sens aux apprentissage, permet de faire travailler un groupe et de développer l'entraide.

produire

Valoriser et se valoriser  est le quatrième espace temps. Les auteurs insistent sur la reconnaissance et la valorsation par le formateur.

Des auteurs comme Axel Honneth peuvent nous aider à prolonger cette analyse. Dans d'autres contextes que la formation, il a montré que l'estime de soi, la confiance en soi et le sentiment de compétence sont liés à la reconnaissance que les autres nous apportent.

Mais il ne faudrait pas que les signes de reconnaissance deviennent l'élément essentiel de motivation. Dans leur intervention, Jean Vanderspelden et Yamina Bouayad Agha insistent sur la nécessité d'avancer progressivement vers un "désétayage" de la part du formateur.

Ces quatre espace temps sont encadrés par une individualisation et une personnalisation de la formation. Individualisation est à entendre au sens de différenciation, tandis que la personnalisation permet de rendre l'apprenant acteur et de définir avec lui les objectifs de formation. Le guide de démultiplication des pratiques de l'ANLCI précise les différences telles que les auteurs les conçoivent.

Les compétences de l'apprenance

Denis Cristol a proposé une liste de compétences rattachées à l'apprenance. Dans leur intervention, Jean Vanderspelden et Yamina Bouayad Agha la reprennent. Les illustrations ci-dessous vous en présentent quelques-unes... Mais le mieux sera bien entendu de consulter le texte de leur intervention !

Compétences liées à l'auto-direction de ses apprentissages

competence- apprenance

Compétences liées à la culture numérique et au registre informationnel

Trouver l'information, la sélectionner, la trier, l'organiser, la partager... Ces compétences concernent aussi la conception de son environnement d'apprentissage personnel, et la capacité de produire du contenu, et de les partager.

Beaucoup de réflexions ont été menées récemment autour de ces compétences. Le mooc Itypa y a par exemple beaucoup contribué. le scoop-it du Cafel 24 regroupe une série de ressources et d'outils sur ce thème.

app - compétences3

Conclusion

La démarche proposée dépasse largement la question de l'illettrisme. En particulier, les développements sur les quatre espaces-temps et sur les compétences clés de l'apprenance et aussi le pouvoir, vouloir et savoir apprendre sont des bases pour tout accompagnement dans un cadre d'auto-apprentissage.

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie recommandation du parlement européen et du conseil - 18 décembre 2006 - Consultez particulièrement l'annexe.
http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=CELEX:32006H0962

Le site des APP, consulté le 23 juin 2015
http://www.app-reseau.eu/

Actes du colloque sur l'auto-formation, consultés le 23 juin 2015
http://colloque-autoformation.unistra.fr/les-actes/#c74592

ANLCI Guide de démultiplication des pratiques consulté le 23 juin 2015
http://www.anlci.gouv.fr/content/download/5156/114932/version/6/file/Guide+LanguedocR-Web.pdf

Gref Bretagne Les compétences de base : notions, enjeux et dispositifs
www.gref-bretagne.com/Publications/Orientation-et-formation/Competences-cles/Les-competences-de-base-notions-enjeux-et-dispositifs

L’autoformation et les formateurs APP - Yamina BOUAYAD
http://shs-app.univ-rouen.fr/civiic/memoires_masterICF/textes/T_BOUAYAD%20AGHA.pdf

Cafel 24 Scoop-it sur les environnement d'apprentissage personnels, consulté le 28 juin 2015
http://www.scoop.it/t/veille-ple

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur