Articles

Cette très chère rentrée

La rentrée scolaire devient un poste budgétaire en constante croissance pour les parents d'élèves

Par Alexandre Roberge , le 13 septembre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 21 septembre 2015

Le mois de septembre est là. Les petits et les grands sont entrés dans leurs classes, ont rencontré des camarades et amorcent une nouvelle année dans leur cheminement scolaire. Un moment de l'année extrêmement positif… du moins, pour eux. Pendant ce temps, leurs parents sont malheureusement en train de se ronger les ongles en consultant l'état des comptes. Parce que si, théoriquement, l'éducation est gratuite, cela ne se traduit pas complètement dans la réalité.

Lorsque vient la fin du mois d'août, il n'y a pas que les visages des élèves qui s'allongent. Les adultes songent déjà aux fournitures scolaires, aux vêtements, etc. Cela n'a rien de neuf. Depuis des décennies, août et le début de septembre sont des périodes lucratives pour les fabricants de cahiers de notes, de crayons, de stylos et depuis quelques années, de produits technologiques de toutes sortes (tablettes, ordinateurs portables, etc.). Le sujet du coût de la rentrée revient constamment dans l'actualité avec de plus en plus d'insistance. Il faut dire que si la facture est tolérable pour les familles ayant peu d'enfants ou possédant de bons revenus, elle devient très salée pour celles qui en arrachent financièrement.

Des parents à bout

L'augmentation des coûts de fourniture scolaire est notée par les regroupements de parents. En France, en 2014, il s'agissait d'une hausse de 2,17 % et en 2015, de 3,37 % en moyenne. Il est même affirmé que la majoration seule des articles scolaires est de 3,33 %. L'étude détaillée de la CSF montre ainsi que la rentrée scolaire devient un des postes budgétaires les plus importants de septembre, entre 25 % et parfois plus de 100 % pour certaines familles! Au Canada, en 2015, les dépenses liées à la rentrée ont été en progression de 4 % environ. Des taux bien au-delà de l'inflation économique actuelle.

Peu importe où s'achète le matériel pour l'école; supermarchés, hypermarchés et magasins spécialisés affichent des hausses. L'organisation Familles de France enquête chaque année pour donner une indication aux parents où cela est le moins cher. D'ailleurs, des sondages comme celui-ci venant du Maroc montrent l'exaspération des adultes devant ces augmentations qui leur semblent excessives. La FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) lance de son côté un questionnaire en cette rentrée pour obtenir l'avis et faire pression sur les autorités politiques pour aider les familles qui se sentent prises à la gorge à chaque rentrée.

Parce que si les familles de classe moyenne ont déjà des difficultés à y arriver, il suffit de penser à celles dans le besoin, monoparentales ou autres pour se rendre compte à quel point l'éducation gratuite semble plus illusoire qu'autre chose. Cette blogueuse québécoise l'exprime d'ailleurs de façon plutôt colorée et saisissante. De leur côté, les organismes caritatifs remarquent aussi une hausse des demandes d'aide à cette période de l'année.

Trouver des solutions

En France, les familles peuvent bénéficier depuis 1974 de l'ARS (Allocation de rentrée scolaire). Une somme allouée à plus de 3 millions de foyers français, mais qui semble, selon certains, ne plus répondre aux besoins et aux hausses continuelles des frais liés à l'école.

Alors, que faire? Les spécialistes de l'économie et du milieu financier proposent une panoplie de petits trucs pratiques. Certains suggèrent aux parents de mettre, durant l'année, un petit montant de côté chaque semaine qui servira aux achats de la rentrée. D'autres recommandent d'acheter durable ou de faire la liste des items qui peuvent être réutilisés, de se procurer le strict minimum et de se donner un budget pour les vêtements. Il semble que la solution d'acheter en ligne soit payante et intéresse de plus en plus de parents.

Toutefois, cela ne règle pas le cas des familles moins fortunées qui doivent compter sur les initiatives d'organismes. Par exemple, la Société Saint-Vincent de Paul de Montréal distribue jusqu'à la mi-septembre des coupons d'une valeur de 50 $ pour se procurer des biens ou payer des frais scolaires. À Mékinac, en Mauricie au Québec, des intervenants du milieu communautaire et une épicerie ont travaillé en collaboration pour proposer des sacs d'école à petit prix. La mère de la célèbre chanteuse Céline Dion est à la tête, depuis de nombreuses années, d'une fondation qui s'affaire à fournir des articles scolaires aux familles dans le besoin.

Certaines personnes se demandent si cette augmentation croissante des coûts de la rentrée ne serait pas un effet direct d'un sous-financement du secteur public de l'éducation. Par exemple, à la rentrée américaine de 2015, les parents ont été surpris de voir des produits d'entretien, des mouchoirs et du papier-toilette sur la liste des fournitures scolaires exigées… Ce qui était autrefois une dépense gérée par l'école est maintenant dirigée dans la cour des parents pour sauver des dépenses dans des budgets déjà serrés. Il s'agit donc d'un débat déjà connu et très chaud. Faut-il faire dépenser davantage les parents chaque année avec une liste de fourniture qui s'allonge, ou via leurs impôts et taxes pour refinancer les systèmes scolaires? D'une manière ou d'une autre, il semble qu'ils soient condamnés à débourser pour que leurs petites têtes blondes se forment.

Illustration : Melpomene, Shutterstock

Références :

B-Godbout, Anne. "La Rentrée Scolaire: Des Petits Trucs Pour Y Survivre!" LesAffaires.com. Dernière mise à jour : 12 août 2015. http://www.lesaffaires.com/blogues/anne-b-godbout/la-rentree-scolaire-des-petits-trucs-pour-y-survivre/580733.

Colin, Stephan. "La FCPE Lance Un Questionnaire Pour évaluer Le Vrai Coût De La Rentrée." Savoirs & Connaissances Magazine. Dernière mise à jour : 5 août 2015. https://savoir.actualitte.com/article/scolarite/1014/la-fcpe-lance-un-questionnaire-pour-evaluer-le-vrai-cout-de-la-rentree.

Confédération Syndicale des Familles. "COUT DE LA SCOLARITE 2015 : Communiqué de synthèse." CSF - Confédération Syndicale Des Familles. Dernière mise à jour : 25 août 2015. http://www.la-csf.org/spip.php?article941.

Dewerte, Valérie. "Le Coût De La Rentrée 2015." Radins.com. Dernière mise à jour : 19 août 2015. http://www.radins.com/dossiers/le-cout-la-rentree-2015,53.html.

Le Monde. "Aux Etats-Unis, Le Papier-toilette Demandé Comme Fourniture Scolaire." Big Browser. Dernière mise à jour : 17 août 2015. http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/08/17/aux-etats-unis-le-papier-toilette-demande-comme-fourniture-scolaire/.

Longpré, Bianca. "Le Retour à L'école Des Enfants Pauvres." Le Huffington Post. Dernière mise à jour : 28 août 2015. http://quebec.huffingtonpost.ca/bianca-longpre/rentree-scolaire-enfants-defavorises-familles-education-fournitures-scolaires_b_7926826.html.

Rboub, Amin, and Amine Ater. "Rentrée Scolaire Les Parents Sidérés Par La Dérive Des Frais." lecomoniste.com. Dernière mise à jour : 2 septembre 2014. http://www.leconomiste.com/article/958435-rentree-scolaireles-parents-sideres-par-la-derive-des-frais.

Soussan, Carole. "Deux études Sur Le Coût De La Rentrée Scolaire." CB News. Dernière mise à jour : 1er septembre 2014. http://www.cbnews.fr/etudes/deux-etudes-sur-le-cout-de-la-rentree-scolaire-a1014476.

Toustou, Élodie. "Où Acheter Vos Fournitures Pour Faire Baisser Le Coût De La Rentrée Scolaire ?" L'Express Votre Argent. Dernière mise à jour : 20 août 2014. http://votreargent.lexpress.fr/consommation/ou-acheter-vos-fournitures-pour-faire-baisser-le-cout-de-la-rentree-scolaire_1582024.html.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné