Articles

La Netiquette nouvelle est arrivée : plus simple, plus axée sur les usages réels

Par Christine Vaufrey B , le 20 juillet 2009

Le courriel ou webmail fait partie des services internet les plus utilisés, juste derrière les fonctions de recherche d'information. Chaque année, il s'échange 210 milliards de courriels dans le monde. C'est du moins ce que nous apprend le blog de Yahoo! Mail, dont le but est de nous expliquer sans jargon technologique quelles sont les fonctions du service de courriel portant le même nom.

L'équipe de Yahoo! Mail a eu la bonne idée de réaliser une enquête sur les usages du courriel. Ceci, afin de toiletter la vieille Netiquette, qui date de 1995 (seulement !) et de procurer aux utilisateurs des services de courriel quelques indications sur les erreurs à éviter.

Entre la Netiquette et ce "Guide Yahoo! du bon usage du mail", il y a à peine 15 ans, et tout un monde : à la norme a priori se substitue l'analyse a posteriori des usages; aux règles à portée universelle, érigées par une communauté de pionniers financièrement désintéressés, se substitue une liste de "conseils" élaborés par une compagnie qui poursuit un objectif ouvertement lucratif, même si le coût du service offert par la messagerie ne repose pas sur ses utilisateurs. Néanmoins, ce Guide présente un intérêt certain, en particulier parce qu'il a été écrit à partir des usages réels du courriel, et des dérives observées.

L'enquête ayant précédé la réalisation du Guide permet d'établir le Top 5 des usages qui énervent les destinataires des messages :

  • L'utilisation du langage SMS dans les courriels;
  • L'envoi de messages groupés à plus de cinq personnes, perçu comme une pratique impersonnelle;
  • L'utilisation de majuscules, toujours assimilées à des cris;
  • L'absence d'objet clair dans la fenêtre prévue à cet effet;
  • La présence systématique d'une demande d'accusé de réception, qui apparaît comme une manière de "forcer la main" au destinataire.

Voici donc à quoi pourrait ressembler le message qu'il ne faut pas envoyer : 

***

Destinataire : Michel, Sandrine, José, Marie, Antoine, Abdel, Chérifa, Youssouf, Marie-Claire, maman, M. le maire, Louis, sistertropbel, montoutou

Objet : Re-re-re-re : demain

Message : OK PR DMIN C TRP BIEN!!!!!!!!!!! gemmèn la boisson LOL !!! Ki fé les kourssss ?? Répondé, VIIIIIITE!

***

Bon, l'exemple est légèrement excessif et fait douter de la santé mentale du rédacteur; néanmoins, vous aurez reconnu quelques défauts parmi ceux qui semblent "insupportables" à la majorité des destinataires de courriels.

Le Guide proposé par l'équipe de Yahoo! Mail fournit 10 astuces pour rédiger correctement ses courriels : bien choisir son identifiant, rédiger correctement l'objet de son message, relativiser le degré d'urgence du message, éviter les majuscules, soigner l'orthograhe et bannir le langage SMS, employer les formules de politesses adéquates, ne pas abuser des accusés de réception, savoir différer l'envoi d'un message, éviter les copies multiples, ne rien écrire qu'on ne pourrait dire de vive voix.

Suivent ensuite quelques indications pour bien gérer son adresse Yahoo!, qui présentent un intérêt plus limité.

Il n'est pas certain que le seul fait d'observer ces principes suffise à éviter la saturation de sa boîte de réception, notamment parce qu'il n'est rien dit sur les différents moyens de bloquer les messages non souhaités, de type "spams" ou commerciaux, qui énervent certainement encore plus les destinataires que l'usage des majuscules. Mais ils nous rappellent que le courriel est un outil de communication social, qui doit donc tenir compte de son interlocuteur. De plus, le Guide comprend un nombre limité de règles, ce qui n'était pas le cas de la Netiquette; on peut donc espérer qu'elles seront suivies... et que le savoir-vivre reprendra quelques droits dans les services de messagerie.

Ce Guide est consultable et téléchargeable sur Slideshare.


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné