Articles

Nos papilles investissent les réseaux sociaux !

Les réseaux sociaux ne cessent de développer de nouvelles formules autour de saveurs à partager.

Par Élodie Lestonat , le 13 octobre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 19 octobre 2015

On ne compte plus les photos de plats mitonnés par de grands chefs ou de simples amateurs sur la toile. Sites et blogs nous délivrent chaque jour les meilleures recettes. Cette insatiable curiosité pour les plaisirs de la bouche est aussi partagée sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux ont depuis quelque temps conquis le monde de la gastronomie et de la cuisine et chacun d’entre eux rivalise d'originalité. Mais on peut cependant distinguer deux grands types de réseaux dédiés à ce culte de la nourriture : les réseaux sociaux spécialisés dans le "foodporn" et les réseaux qui ont pour objet l’échange et le partage d’expériences culinaires.

Foodporn : information ou manipulation ?

Même si l’intérêt de partager les dernières miettes de son sandwich American poulet de la boulangerie du coin avec ses followers reste d’un intérêt limité, la photo de votre "cheddar whisky -smoked turkey sandwich" dégotté dans un nouveau "food truck" (camion à nourriture prête à emporter) peut trouver ses adeptes. On assiste donc aujourd’hui à un flot de photos proposant de délicieuses découvertes gustatives.

Cette "mise en avant de nos assiettes sur les réseaux sociaux" appellée "foodporn" n’est cependant pas seulement laissée aux amateurs ou à quelques passionnés et hipsters spécialisés cuisine.

La présence sur les réseaux sociaux est aussi un enjeu stratégique pour les restaurateurs mais aussi les chefs. Cyril Lignac (@cyril_lignac /twitter), chef des restaurants gastronomiques Le Quinzième, des bistrots Le Chardenoux, du Chardenoux des Prés et de La Pâtisserie Cyril Lignac, référence cathodique lors d’un jeu télévisé culinaire de la chaine française M6 à l’instar de Christophe Michalak, présentateur de l’émission Dans la peau d’un chef, diffusée sur France 21, chef pâtissier à l’Hôtel Plaza-Athénée à Paris et directeur de l’école de pâtisserie Michalak Masterclass, sont des exemples de cette présence organisée sur les réseaux sociaux et d’un marketing d’influence.

Bref, des individus à talents multiples qui savent aussi bien élaborer de nouvelles saveurs qu’utiliser sciemment Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest,…

Les 4 clés pour se faire remarquer sur les réseaux sociaux

Comment gère-t-on une image de marque culinaire sur les réseaux sociaux ? Il existe des recettes assez classiques à la base qui s’inspirent largement des stratégies marketing traditionnelles. Le storytelling y est extrêmement maîtrisé avec parfois même une promesse clairement identifiée, les images techniquement parfaites et le référencement étudié. A ceci s’ajoute une forte présence et réactivité sur les réseaux. Quelques explications pour mieux comprendre la dynamique :

Le storytelling

Le storytelling c’est cette histoire qui enveloppe la photo et attire l'attention du public. Un retour à l’enfance pour les grands classiques sucrés avec le retour au 4 heures pour vous entrainer autour de pains au chocolat revisités, ou à Boucle d’Or pour un chocolat onctueux. Le storytelling doit susciter une proximité émotionnelle.

Les grands chefs n’hésitent plus à se mettre en avant mais ils restent disponibles. Une photo avec un client, un nouvel apprenti, une recette, un mot personnel,… Le chef n’est pas une célébrité, il reste disponible pour ceux qui viennent pour sa cuisine. Pour bien saisir les ficelles de la mécanique, je vous recommande le film #Chef de et avec Jon Favreau (et Scarlett Johansson dans une scène appétissante de dégustation de spaguettis). Ce film met en scène l’éducation d’un chef cuisinier au monde des réseaux sociaux, de l’essuyage de plâtre sur Twitter à une communication maîtrisée sur Vine. L’aventure s’organise autour du road movie d’un food truck, commentaires et photos à l’appui.

Les images

A une critique des plus appétissantes, mieux vaut une "foodographie" . Cette image attirera davantage l’attention des communautés. Cependant là encore l’amateurisme photo des débuts des réseaux sociaux est bien révolu. Il faut jouer la carte de la qualité et de la théâtralisation.

Mise en scène et précision de l’image assurent une augmentation des followers et des conversations. Il est donc utile de se former aux techniques photographiques pour accentuer la viralité de votre image sur les réseaux sociaux. On peut critiquer cet état de fait, mais il reste que l’on a le choix : en profiter pour expérimenter et développer ses compétences en photographie voire se découvrir une passion pour la mise en scène, soit créer un nouveau réseau social qui s’affranchirait de cette exigence de perfection.

Le référencement

#food, #foodporn, #eat, #instafood, #foodie,… ces hashtags qui permettent de générer un maximum de consultations sont devenues incontournables pour être repérés sur les réseaux. Là encore, n’est pas spécialiste de la communication qui veut. Les restaurateurs s’entourent largement de cabinets et consultants en marketing et communication pour diffuser leurs dernières créations ou leurs incontournables classiques.

La réactivité

Pour être vu sur les réseaux sociaux, mieux vaut ne pas compter ses heures. La présence et la réactivité doit être régulière voire très fréquente au risque de voir disparaitre ses followers ou les abonnés de sa communauté. La fidélisation n’est jamais acquise et il faut construire et sans cesse innover pour conserver une identité repérable et repérée.

 Les réseaux sociaux : virtualité ou réalité ?

La question peut sembler étrange car il est courant d’affecter aux réseaux sociaux cette dimension virtuelle. Or on assiste depuis peu à un glissement et à un retour au réel via…les réseaux sociaux. Ceci s’exprime aussi dans le monde de la cuisine où la notion de plaisir partagé est inhérent à la gastronomie. On appelle ceci le social cooking. Le food porn ne s’impose plus car l’objectif est ailleurs. Comme le rappelle justement Jean François Piège sur son compte twitter "la cuisine c'est surtout savoir faire plaisir aux autres".

Ce n’est plus le plat qui est mis en avant mais les personnes qui le mitonnent et le dégustent. Place est donc faite au partage, à la création de liens sociaux et à la découverte de l’autre à travers sa culture et sa passion culinaires. C'est pour répondre à cette attente que de nouveaux réseaux sociaux et de nouvelles communautés ont émergé. En voici quelques-uns mais la liste est loin d’être exhaustive.

Super marmite.com facilite le repérage de bonne cuisine dans son périmètre ! Comme avec Tinder, la géolocalisation permet à chaque abonné de trouver un « social cooker » dans son voisinage. Le « social cooker », propose des portions en plus de sa propre consommation. C’est donc un moyen intelligent de ne pas gâcher, de faire des économies, de dépanner les voisins gourmands, de faire plaisir aux curieux et de rencontrer les autres.

Livemyfood.com, maintenant racheté par VizEat, et Co-lunching sont davantage orienté sur la découverte de saveurs plus exotiques. C’esit un bon moyen pour ceux qui voyagent de découvrir une cuisine plus authentique mitonnée par les habitants et de discuter de ces préparations culinaires nouvelles pour le palais. Plutôt que de manger seul, Co-lunching propose de le faire dans des restaurants, VizEat, chez un individu.

Bienvenue à ma table et Colunching proposent un repas à domicile ou au restaurant. Ce réseau a pour objectif de favoriser rencontres et partage autour d’une passion commune : la bonne chère.

 

Les réseaux sociaux à tendance gastronomique sont aussi nombreux que les cuisines du monde. Selon nos attentes, nous pouvons intégrer une communauté dont le but est partagé. A nous de faire notre choix selon nos envies.  Pourquoi ne pas inviter à l'école à partager le repas des enfants ?

Illustration : douleak, shutterstock.com

Références

Super Marmite - http://www.super-marmite.com/

Bienvenue à ma table - http://www.bienvenueamatable.com/fr/

Food Reporter (en français) - http://www.foodreporter.fr/

Viz Eat - https://fr.vizeat.com/

Co-lunching - http://www.colunching.com/

MR. "Le Social Cooking, Quand La Cuisine Sert à Tisser Des Liens…." A L’Avant-Goût. http://www.alavantgout.com/le-social-cooking-quand-la-cuisine-sert-a-tisser-des-liens%E2%80%A6/.

Rolland, Jessica. "La Gastronomie Sur Les Réseaux Sociaux : Entre Art Et Marketing." Blog SocialShare ( Par YouSeeMii ). 2014. http://blog.youseemii.fr/la-gastronomie-sur-les-reseaux-sociaux-entre-art-et-marketing.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné