Articles

Les jeunes, au fourneau!

Contrairement aux idées reçues, l'apprentissage à la cuisine peut et doit se faire tôt pour inculquer de bonnes habitudes de vie

Par Alexandre Roberge , le 11 octobre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 12 novembre 2015

À l'ère des plats tout préparés, il serait aisé de se dire que l'art de la cuisine n'a plus à être appris. Or, cela serait ignorer que cette « gastronomie » facile a un prix : des taux de sel et de gras hallucinants, manque de vitamines et nutriments, etc. Bref, rien de succulent sous le soleil. Conséquemment, des chefs et des organismes veulent absolument donner envie aux enfants de se mettre derrière les fourneaux.

Car les enfants ne s'y trouvent que rarement. Selon un sondage pancanadien, commandé par l'entreprise agroalimentaire Uncle Ben's, si 77 % des familles mangent des repas fraîchement préparés cinq soirs ou plus par semaine, seulement 12 % laissent leur progéniture participer à la confection du dîner. Et pourtant, 90 % des parents croient qu'il faut enseigner aux enfants à cuisiner.

Il y a une part ironique de voir une compagnie proposant des accompagnements déjà préparés faire une étude sur l'importance de la cuisine. Pourtant, l'exercice est quand même intéressant puisqu'il montre la dichotomie dans l'esprit des parents. Ils veulent transmettre ces savoirs, mais pas tant que ça. Et peut-être parce qu'il y a une foule d'idées reçues par rapport à ce sujet.

L'heure de démolir des mythes

  • Mythe 1 - On ne peut pas apprendre la cuisine aux enfants avant qu'ils aient 10 ans au moins et à cet âge, ils ne veulent plus.

    Au contraire, il est possible et nécessaire de leur apprendre jeune. Cela est tout à fait possible. Parlez-en au chef Olivier Chaput dont le surnom sur son site officiel est carrément « le chef préféré des enfants ». L'homme, auteur d'un livre de recettes pour tout-petits, s'exprimait à l'antenne de la RFI en novembre 2014 en affirmant, que c'est en enseignant les techniques culinaires en bas âge qu'on peut les intéresser à cet art.

    En effet, dès qu'ils ont 4 ans, ils peuvent s'y mettre. Bien sûr, il faut s'adapter à leur physiologie. À 4 ou 5 ans, ils ne peuvent pas faire des plats en sauce, mais il leur est possible de modeler des sablés. D'autant que cela ressemble à de la pâte à modeler, mais qui peut se consommer une fois cuite.

  • Mythe 2 - Les enfants sont difficiles. Ils ne veulent manger que des trucs simples.

    Toujours faux. Le chef français Jean Sulpice s'est mis à confectionner des repas pour la crèche de Val Thorens. Dans les plats, il y avait du panais, de la betterave, du topinambour, etc. Et pourtant, les petits se délectaient. Il faut cesser, à son avis, de croire à tort que les plus jeunes ne sont pas prêts à essayer des choses. Il est nécessaire d'être patient, leur faire goûter des produits frais, éprouver sous plusieurs formes un aliment afin qu'ils apprennent à l'aimer.

    Des conseils partagés par Olivier Chaput qui ne conseille toutefois pas de se battre pour forcer un enfant à manger un plat, ce qui crée un climat d'angoisse qu'il reliera à l'heure du repas. Par contre, selon lui, pas question de faire autre chose pour les capricieux.

  • Mythe 3 - Oui, mais c'est plus facile d'apprendre à cuisiner dans les diasporas. Ils ont plus l'art du repas et de la cuisine intégrés dans leur famille que celles des Occidentaux.

    Là, encore, une idée reçue puisque l'anthropologue Julie Lioré, participante à l'émission de la RFI, a remarqué qu'il y avait un changement dans les familles d'immigrants de l'Afrique de l'Ouest en France. Désormais, les jeunes provenant de ces familles n'apprennent plus la cuisine traditionnelle ou autre par obligation, mais par choix. Ce qui entraîne un apprentissage plus tardif de l'art culinaire.

    En effet, les jeunes filles, par exemple, n'acquièrent plus ces savoirs à 10 ou 12 ans, mais à 17 ou 18. La chercheuse a aussi remarqué que la cuisine traditionnelle s'inculque encore plus tard, parfois uniquement au moment du mariage, car ils trouvent la confection de ces plats trop longs.

  • Mythe 4- Justement! Les enfants sont bien trop impatients pour apprendre la cuisine!

    Une affirmation quelque peu confirmée par le chef Chaput qui s'inquiète de voir une perte de l'héritage gastronomique français qui implique souvent des plats qui prennent du temps à se faire. Or, pour des experts, c'est justement par l'apprentissage tôt qu'ils comprendront la notion de temps. 

    Dans une ère d'instantanéité, la cuisine demande de la patience et de l'organisation, des compétences essentielles à apprendre.
     

Cuisiner inculque aux enfants à manger plus sainement, à goûter, à essayer des choses, quitte à ce que cela mène à des plats moins bons ou du dégât dans la cuisine. Ce qui d'ailleurs fait peur à beaucoup de parents. Pourtant, comme le souligne Olivier Chaput, il faut les laisser expérimenter et salir. C'est de la sorte qu'ils apprendront à manipuler les aliments et à développer le plaisir d'être devant les fourneaux.

Optimisme

En fait, malgré la culture du restaurant-minute, les chefs sont plutôt optimistes quant à l'avenir de l'art culinaire. Certains allant même jusqu'à dire que la génération d'enfants actuelle sera sûrement mieux outillée et curieuse que leurs parents en ce qui a trait à la nourriture. Parce qu'il y a de plus en plus d'organismes et de projets pour initier les petits à la cuisine. De plus, les recettes pour enfants pullulent sur Internet. Par exemple, uniquement sur ce site d'une émission de cuisine québécoise très regardée, il y en a plus de 200.

Et puis, il y a des chefs qui voient plus loin. En effet, le restaurateur danois du Noma, un des établissements les plus primés dans le monde, fondera prochainement une école gratuite de cuisine usant de produits sauvages pour apprendre aux enfants à se servir de produits frais. Des cours en ligne seraient même offerts pour les petits résidants en dehors du Danemark.

Ce qui pose la question de la place dans l'école dans l'apprentissage culinaire. Les établissements scolaires devraient-ils proposer des classes de cuisine pour tous les jeunes? Et ceux-ci devraient-ils être obligatoires ou volontaires? Un débat qu'il sera essentiel d'avoir puisqu'il concerne la santé future des plus jeunes.

Illustration : Arina P Habich, Shutterstock

Références :

AFP Relaxnews. "Le Chef Du Noma Prévoit D’enseigner L’art De La Cueillette Et De La Cuisine." Métro. Dernière mise à jour : 7 septembre 2015. http://journalmetro.com/plus/bouffe/835707/le-chef-du-noma-prevoit-denseigner-lart-de-la-cueillette-et-de-la-cuisine/.

"Apprendre La Cuisine Aux Jeunes Générations…et Aux Moins Jeunes." Répertoire écologie. Dernière mise à jour : 9 juillet 2015. http://www.associations-citoyennes.net/ecologie/2015/07/09/apprendre-la-cuisine-aux-jeunes-generations-et-aux-moins-jeunes/.

Aubé, Julie. "Faites Place Aux Enfants En Cuisine." Extenso. Dernière mise à jour : 14 novembre 2013. http://www.extenso.org/blogue/faites-place-aux-enfants-en-cuisine/75/.

"Des Recettes Originales Pour Enfants." Ricardocuisine. Consulté le 8 octobre 2015. http://www.ricardocuisine.com/themes/pour-enfants/.

"Enseigner La Cuisine Aux Enfants ?" RFI. Dernière mise à jour : 14 novembre 2014. http://www.rfi.fr/emission/20141114-enseigner-cuisine-enfants.

"Jean Sulpice : « Éduquer Les Enfants Au Goût, C’est Leur Transmettre Sa Passion. »." Le Rendez-vous Des Arts Culinaires. Dernière mise à jour : 29 mai 2013. http://www.rdvartsculinaires.com/jean-sulpice-eduquer-les-enfants-au-gout-cest-leur-transmettre-sa-passion/.

Olivier Chaput | Le Chef Des Enfants. Consulté le 8 octobre 2015. http://www.olivierchaput.com/.

"UNCLE BEN'S(MD) Veut Ramener Les Enfants Dans La Cuisine En Proposant Aux Familles Canadiennes..." CNW. Dernière mise à jour : 20 juillet 2015. http://www.newswire.ca/fr/news-releases/uncle-bensmd-veut-ramener-les-enfants-dans-la-cuisine-en-proposant-aux-familles-canadiennes-de-cuisiner-avec-les-apprentis-de-benmc-517630101.html.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné