Articles

Les salles de cours françaises craquent

Insalubrité et surpopulation; les lycées et universités montrent des brèches de plus en plus grandes liées aux coupures de financement

Par Alexandre Roberge , le 18 octobre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 20 octobre 2015

Imaginez un amphithéâtre universitaire. Celui-ci est tellement bondé que des étudiants doivent suivre le cours assis par terre, leur ordinateur portable leur chauffant les genoux.

Il serait facile de dire que la situation est invivable, mais ces personnes préfèrent quand même être prises dans la classe plutôt que de se promener dans les corridors non isolés ou dans les salles de bain aux éviers rouillés. Il ne s'agit pas d'un récit d'horreur ni de la description d'un système scolaire d'un pays pauvre. Cette situation, c'est celle de la France.

Des blogues dénonciateurs

Depuis novembre 2014, les acteurs du milieu de l'éducation ne se gênent plus pour dénoncer l'état, parfois pitoyable, des campus français. L'an dernier, « Ruines d'université » naissait pour démontrer à quel point certaines facultés et certains centres de recherches étaient mal en point. Un petit musée des horreurs conçu pour sensibiliser grand public et politiciens au problème du sous-financement universitaire et de ses effets disgracieux sur les infrastructures.

En 2015, les photos sont un peu plus ragoûtantes, mais tout aussi décourageantes. Sur le blogue « Ma salle de cours va craquer! », le visiteur aura droit à de impressionnantes images de salles de classe tellement bondées qu'il est à se demander comment ses jeunes peuvent étudier convenablement. Entassés comme du bétail dans les salles et corridors ou obligés de faire de longues queues pour l'accès aux services administratifs ou simplement la restauration, il y a manifestement un problème dans les universités et lycées de l'Hexagone.

De multiples raisons, mais peu de solutions

Qu'est-ce qui explique une telle situation? Le petit baby-boom en France dans les années 90 a entraîné cette affluence grandissante. 27 000 nouveaux lycéen et 65 000 étudiants sont arrivés dans les établissements de l'Hexagone durant cette rentrée 2015-2016. Une tendance qui n'ira pas à la baisse tout de suite. La rentrée 2016-2017 s'annonce d'ailleurs encore plus problématique avec 29 000 jeunes hommes et femmes de plus dans les lycées.

Mais à l’université, hormis le baby-boom, qu'est-ce qui explique cette augmentation? Ce sont les inscriptions massives des bacheliers. Non pas qu'ils soient plus nombreux chaque année. Or, dans un climat d'incertitude économique et professionnelle en France, les jeunes sont plus nombreux à voir dans les études supérieures une planche de salut pour de bons emplois. Le problème est que cette demande grandissante crée de la frustration, les établissements étant obligés de sélectionner au hasard dans les choix des bacheliers pour les placer dans les différentes facultés. Une situation que veut stopper le secrétaire d'État à l'enseignement supérieur.

Toutefois, hormis les bonnes volontés ministérielles, il y a peu de solutions pour contrer ce problème. En fait, si, il y en a une sur laquelle tout le monde s'entend : l'argent. Les budgets ponctionnés par l'État depuis des années mènent à ces situations puisque les administrations scolaires doivent couper dans les budgets, dont les infrastructures. Avec toutes les coupures, ils ne seraient même pas en mesure d'établir, par exemple, un système scolaire hybride où le cyberapprentissage prendrait une part importante de la formation, permettant de désengorger en partie les amphithéâtres.

Pas étonnant que tout récemment, les établissements universitaires – enseignants et étudiants inclus – sont sortis dans la rue pour réclamer un refinancement adéquat du système d'éducation postsecondaire. La réponse des instances publiques viendra-t-elle? À voir. Ces blogues sont toutefois la preuve en images que le système éducatif français n'a actuellement pas les moyens de ses ambitions.

Illustration: Photo venant du blogue « Ma salle de cours va craquer! »

Références

De Tricornot, Adrien. "Les Universités Dans La Rue Pour Crier Misère." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 15 octobre 2015. http://www.lemonde.fr/education/article/2015/10/15/l-enseignement-superieur-tiraille-entre-ambitions-et-realites_4790054_1473685.html.

De Tricornot, Adrien, and Benoît Floc'h. "Les Universités Confrontées à L’explosion Du Nombre D’étudiants." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 16 septembre 2015. http://www.lemonde.fr/education/article/2015/09/16/les-universites-confrontees-a-l-explosion-du-nombre-d-etudiants_4758835_1473685.html.

Ma Salle De Cours Va Craquer !. Consulté le 15 octobre 2015. http://masalledecoursvacraquer.tumblr.com/.

Maillard, Matteo. "« Ruines D'université », Un Blog Qui Témoigne De L'insalubrité à La Fac." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 12 décembre 2014. http://www.lemonde.fr/campus/article/2014/12/11/ruines-d-universite-un-blog-qui-temoigne-de-l-insalubrite-a-la-fac_4537990_4401467.html.

Maillard, Matteo. "« Ma Salle De Cours Va Craquer », Le Tumblr Qui Dénonce La Surpopulation à L’université." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 22 septembre 2015. http://www.lemonde.fr/etudes-superieures/article/2015/09/21/ma-salle-de-cours-va-craquer-le-tumblr-qui-denonce-la-surpopulation-a-l-universite_4766014_4468191.html.

Ruines D'Université. Consulté le 15 octobre 2015. http://universiteenruines.tumblr.com/.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné