Articles

Publié le 27 octobre 2015 Mis à jour le 26 novembre 2015

L'enseignement touché par l'uber-économie

Le développement rapide d’une économie de marché fondée sur l’intermédiation sociale s'interesse à l'enseignement

Faut-il y voir un nouveau modèle économique dans l'uber-économie ? Ceci est peu probable et certainement pas pas dans l’état actuel des choses. En effet pour prétendre à devenir modèle économique, encore faut-il pouvoir disposer d’une véritable lisibilité sur un phénomène observé sur le long terme. Or même si l’on observe un bouleversement profond des modèles économiques traditionnels, on peine cependant à en faire une explication claire et exhaustive.

Que faut-il entendre par ubérisation?

Ce terme fait gazouiller les réseaux sociaux depuis quelques mois et est utilisé à tour de bras par les experts de l’économie digitale. Mais que recouvre ce néologisme ?

Ce néologisme est formé à partir du terme « Uber », société de transport américaine, qui a su en quelques mois se tailler la part du lion face aux taxis traditionnels. Uber, qui propose via Internet la fourniture de services de transports, a la particularité de rémunérer ses chauffeurs de VTC (voiture de transport avec chauffeurs) au pourcentage, avec ou peu de protection sociale mais semblerait-il une grande liberté dans la gestion de leurs emplois du temps.

Ce phénomène ne s’est pas limité au sel secteur du transport de particuliers. Aujourd’hui, transport, logement, tourisme, banque, assurances, métiers juridiques, santé sont au centre d’un enjeu économique mondial et cette tendance est loin de se limiter à quelques activités de services.

L’enseignement semble bien dès à présent être lui aussi touché. Selon le consultant spécialiste de l’innovation numérique Olivier Ezratty :

« On utilise maintenant le barbarisme de l“Uberisation” pour décrire la mise en œuvre de ce mécanisme par un acteur transnational qui devient rapidement dominant sur son marché et a été généralement copieusement financé par le capital-risque».

Pour mieux comprendre le phénomène, l’article de François Meunier de ParisTech Review propose une analyse très détaillée de l'uber-économie, de ses origines à ses implications tant à court terme qu’à long terme sur le plan international mais aussi sur les nouveaux rapports économiques qui en découlent.

Peut-on parler d'une économie collaborative ?

Sous couvert de la mise en relation de particuliers qui chercheraient à se rendre service, Blablacar et AirBnB sont critiqués car leur rôle se limite prélever pour chaque réservation via leur site un copieuse marge. De façon plus large l’uber-économie renforcerait l’anonymat et un délitement de l’entraide qui ne serait motivée que par un intérêt personnel. Comme le souligne François Meunier, l

 "l’uber-économie modifie les pratiques sociales. Les gestes de convivialité, de partage et d’échange tombent dans l’orbite marchande, font l’objet de transactions pécuniaires.

Les inhibitions à transformer le coup de main à l’autre en relation d’argent sautent, d’autant que les places de marché ont l’intelligence marketing d’éviter aux particuliers le paiement direct, d’une poche à l’autre, du service : c’est la place de marché qui s’occupe du crédit et du débit des deux comptes, prenant sa dime au passage".

Cependant ces sociétés qui jouent des facilités offertes par Internet, ne font que répondre à une demande qui cherche un service qui diffère de l’offre traditionnelle. On peut s’interroger sur la finalité collaborative de leur organisation on constate qu'elles bousculent les lignes de l’offre de service traditionnel. En effet, si le facteur prix est une motivation capitale, c’est aussi un autre mode de services qui est possible.

L'inéluctable "uberisation" de l'enseignement

Et l’enseignement ne déroge pas à cette tendance de fond. Preuve en est du développement d’entreprise comme Live Mentor qui redéfinit les standards du cours particulier ou encore de l’application américaine Chegg qui propose un tutorat pédagogique en ligne. Un article du Monde nous propose un éclairage sur le développement de cette nouvelle école virtuelle qui connait un réel succès en Amérique.

Ce mode de tutorat en ligne est loin cependant d’être une innovation. Le CNED, établissement français d’enseignement à distance, propose depuis plusieurs décennies un tutorat en ligne. Si l’on craint du coté du mode de recrutement, n’oubions pas que l’uber économie s’accompagne d’avis, de commentaires et de notation sur la qualité du service. L’enseignement ne devrait pas y déroger.

 Illustration : Aysezgicmeli, Shutterstock.com (253896232)

Références

Damgé, Mathilde. "De Quoi L’« uberisation » Est-elle Le Nom ?" Le Monde.fr. Last modified June 26, 2015. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/06/26/de-quoi-l-uberisation-est-elle-le-nom_4662261_4355770.html.

Meunier, François. "Faut-il Craindre L'uber-économie? - 1 - Extension Du Domaine Du Marché." ParisTech Review - the Online Magazine of ParisTech - Technology, Business, Economy, Society and Individuals. Last modified September 23, 2015. http://www.paristechreview.com/2015/09/23/uber-extension-domaine-marche/.

Portais, Etienne. "#EdTech : LiveMentor, L'histoire De 3 étudiants Devenus Entrepreneurs Et D’un 1er Cours En Pyjama - Maddyness." Maddyness - Le Magazine Des Startups Françaises. Last modified September 18, 2015. http://www.maddyness.com/startup/2015/09/18/livementor-histoire/.

Hazard, Nicolas. "L’ubérisation Peut-elle Concerner Les Métiers De L’éducation: Chegg, L’école 2.0 à Domicile." Le Monde.fr. Last modified October 7, 2015. http://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/10/07/l-uberisation-peut-elle-concerner-les-metiers-de-l-education-chegg-l-ecole-2-0-a-domicile_4783980_1698637.html#EmZzbSBcipu5MYGi.99.


Mots-clés: État Enseignement Économie économie collaborative uber économie uberisation Modèle Uber-économie

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !