Articles

Fête de l’Internet 2003 - Appel au jeunes journalistes francophones

Par Martine Jaudeau , le 24 février 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La fête de l’Internet 2003 a pour thème : pourquoi pas nous ! et lance deux appels : aux reportages et aux initiatives par thèmatique.

Relayée cette année par Rfo, Rfi et Tv5, il serait dommage de ne pas associer à la Fête les évènements francophones et de créer des synergies avec la journée de la francophonie du 20 mars. Afin de récolter des témoignages d’un peu partout, vous avez la possibilité de vous inscrire rubrique coordination afin de devenir relais francophone et international.

A l’intention des webtrotteurs et jeunes étudiants journalistes, jeunes reporters amateurs Francophones encadrés par la journaliste Marguerite Geoffroy, soyez prêts pour la fête de l’Internet qui démarre le 17 mars 2003 et dure jusqu’au 23 mars.

Le thème retenu cette année est une exclamation « Pourquoi pas nous ! » Pas de point d’interrogation, les interrogations concernant l’Internet sont derrière nous. Tout le monde est d’accord : le net, c’est pratique, utile et parfois, on ne peut plus s’en passer. Cependant, il reste un long chemin avant que tout le monde puisse y avoir accès. A travers vos reportages, à vous de nous montrer que les initiatives prises un peu partout en France et dans les pays francophones sont à la portée de tous. Qu’avec un peu de bonne volonté, d’efforts et de motivation, de bonnes idées et de persévérance, tout est possible.

Pour nourrir votre site et celui de la fête, vous avez le choix entre divers types de traitement d’information. Vos articles peuvent s’organiser sous la forme de portraits, d’entretiens, de reportages ou de brèves. A chaque fois, nous vous conseillons de privilégier le « neuf », ce qui a été peu vu et, surtout, des sujets qui rentrent dans le cadre du thème retenu cette année, le fameux « Pourquoi pas nous ! ».

Celui-ci peut être interprété de différentes façons :

  • pourquoi ne pourrions-nous pas faire comme les autres ?

  • pourquoi ne pourrions-nous pas profiter des bénéfices qu’offre l’Internet ?

  • Pourquoi ne pourrions-nous pas nous y mettre enfin ?

Essayez de vous poser des tonnes de questions par rapport à l’accès et à l’usage de l’Internet autour de vous, ces questions risquent de vous donner des idées de sujets.

Réfléchissez à tout ce que l’on peut faire avec le net : communiquer, développer ses connaissances, s’amuser, écouter de la musique, récupérer des films, donc se cultiver, partager, vivre à distance, travailler, et bien d’autres choses encore !

Reportages :

Le reportage est le genre, par excellence, qui vous permet de vous a-mu-ser. Il doit faire sentir au lecteur tout ce que vous avez vu, entendu, senti ou touché. Tous les sens sont en action ! ! !

Au menu, des spectacles, un passage dans une maison de retraite où les résidents utilisent le réseau. Pour déterminer le lieu où faire le reportage, vous pouvez déjà répertorier les endroits, associations, bureaux, écoles, labos où il se passera des choses pendant la fête de l’Internet. Vous serez passés en éclaireurs. N’oubliez pas à la fin du reportage de signaler ce qui sera entrepris lors de la manifestation.

Vous pouvez aussi choisir de « donner à voir » une initiative locale, un événement particulier.

Exemples :

A l’hôpital de la Timone à Marseille, France Telecom a relié les enfants bulles à du haut-débit. Lisez toutes les infos , ça peut être intéressant d’aller les rencontrer, à vous de voir ensuite si vous le traitez en reportage ou en entretiens, etc.

A Enghien-les-bains (pas loin de paris), une artiste vient d’installer une oeuvre interactive comme un Cube, utilisée pour les applications de réalité virtuelle.

Pour dégoter un bon reportage, il faut se tenir au courant, « être en veille » et avoir des sources qui vous donnent des « biscuits » : les centres culturels scientifiques et techniques (CCST), les médiathèques, les associations, les mairies, les opérateurs, etc.

Entretiens

Dans votre ville, dans vos quartiers, il existe des gens qui méritent de partager leur expérience dans le domaine des réseaux. Pour les entretiens, essayer de mettre en avant les personnes qui font bouger les choses, côté net, celles qui « se défoncent » pour que le plus grand nombre puisse en profiter. On peut aller interviewer l’animateur d’un EPN (espace public numérique), le responsable « nouvelles technologies » de la mairie (quand il y en a un) ou de la préfecture. Voilà pour les « institutionnels », mais on peut aussi rencontrer le président d’une association, une grand-mère, le pdg d’une start-up locale, le/la directeur/trice d’une école bien connectée.

Les questions à leur poser : à vous de voir en fonction de la personne.

  • que vont-ils proposer pour la fête de l’internet 2003 ?
  • que pensent-ils du thème ?
  • qu’ont-ils fait de particulier dans l’année en faveur du net et de sa propagation ?
  • ...

Portraits

Comme dans les entretiens, vous pouvez retenir dans cette section, toutes les personnes qui vous touchent et qui « se défoncent » pour que le net soit accessible à tous.

Exemples : un animateur d’espace public numérique, un artiste qui travaille avec l’informatique pour créer ses oeuvres, un particulier qui a monté un site très consulté, un internaute qui a mis des webcams dans sa maison, un papy qui aide à faire les devoirs à distance (vous pourrez le trouver sur cyberpapy.com), un maire particulièrement actif. Bref, vous avez quartier libre.

Petit conseil : pour dégotter le « portraitisable » idéal, déterminez d’abord dans quel domaine vous voulez « recruter ». Faites fonctionner votre imagination puis utilisez le web et le téléphone pour trouver quelqu’un qui correspond à ce que vous souhaitez.

Pour faire un bon portrait, ne pas hésiter à poser des questions un peu « décalées », le texte n’en sera que plus riche.

  • âge, profession, enfant/pas enfant, passions, pour établir une « fiche » qui situe la personne
  • pourquoi vous êtes-vous intéressé au web ?
  • quelles ont été vos difficultés ?
  • Ce que vous aimez dans le web, ce que vous détestez
  • ...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné