Articles

"L'hiver vient !"

Se raconter à la manière de Game Of Throne !

Par Nicolas Le Luherne , le 17 novembre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 16 décembre 2015

Se raconter pour un adulte comme pour un enfant est souvent un moment spécial, surtout devant des inconnus. On souhaite toujours donner la meilleure image de soi-même.  Il y a quelques années, j’ai adopté le portrait chinois pour que les élèves se présentent en début d'année, sans trop s'en apercevoir. Ce portait manque cependant d'un peu de relief.

Et Game of Thrones vint…

Je ne suis pas un fan de l’œuvre de George R.R. Martins de longue date. J’ai même un peu honte car je l’ai découvert par la série télévisée. J’ai tellement apprécié que j’ai dévoré les 5 tomes de l’intégrale depuis. Cet univers médiéval et fantastique dont l’intrigue et les personnages sont tellement proches de la réalité font que je les ai intégrés dans mon cours. Expliquer la géopolitique par le Trône de Fer facilite souvent mon travail en histoire.  J’attends cela de la littérature : qu’elle fasse comprendre le monde.

Distancier le regard

Je suis de la génération qui a découvert le jeu rôle en ligne. Dans World of Warcraft (encore un univers fantastico-médiéviste) par exemple, le joueur se crée un avatar et un personnage qui répond à une liste de compétences. Il développe les qualités et les défauts de son personnage par l’aventure qu’il vit au travers du jeu en réseau.

Disparaître du jeu n’est d’ailleurs pas anodin lorsque j’observe les réactions quand l’écran indique « Game-Over ». J’ai toujours pensé que notre avatar dit toujours quelque chose de nous. Nous nous identifions un peu dans les personnages, qu’ils soient ceux du monde des jeux ou ceux qui vivent et grandissent sous nos yeux dans les livres.  L'aventure nous permet de nous projeter sans vraiment se dévoiler.

Construire ce que l’on raconte de soi…

Etudier l’évolution des personnages de Game Of Throne permet d’introduire progressivement la notion de complexité. Aujourd’hui, j’aime beaucoup les personnages Jaime et Tyrion Lannister alors que j’ai adoré les détester au début de mon aventure.

Comme tout bon lecteur, je me suis fait une première idée des personnages dans les premiers chapitres. Comme dans la vie, la vérité est ailleurs et forcément plus complexe qu'on ne se l'était imaginé.

C’est ce que j’essaye de transmettre aux élèves quand on étudie des extraits choisis du texte. C’est l’occasion de soulever toute l’importance du premier contact car il donne une première image qu’il est difficile d'abandonner. Je dois bien l’avouer, je garde toujours un peu de méfiance vis-à-vis de Tyrion. C’est aussi cela que j’essaie de transmettre aux élèves la lecture, c’est se surprendre à penser que les personnages vivent vraiment dans la réalité.

La valeur ajoutée : le relief des personnages

Lorsque je demande aux élèves la construction du portrait de chaque personnage, c’est qu’ils traduisent ces nuances. Ils remplissent une carte de personnage avec les différentes compétences, équipement pour chaque héros du film (Tyrion et Jamie Lannister, Arya Stark, Littlefinger, John Snow et Daenerys Targaryen).  A la fin de cette première étape, je demande à chacun la rédaction d’une courte description afin de vérifier si tout le monde à bien compris le portrait physique et moral de chaque personnage.

Créer son avatar

La dernière étape de ce travail est d’inventer son personnage qui pourrait prendre part aux aventures du Trône de Fer. C’est toujours un moment intéressant de voir les élèves compiler les qualités et les défauts des personnages pour créer le leur. C’est le principe même de l’avatar.

Ils ont même la possibilité d’inventer leur propre maison grâce au site Join the realm. Une fois cette étape terminée, je demande aux élèves de présenter aux autres les choix qu’il a opérés.

Sans s’en apercevoir, les options prises disent quelque chose d’eux-mêmes. Ils se mettent en scène, jouent, échangent et finalement se connaissent un peu mieux. Cette séance est toujours agréable puisqu’au-delà de l’étude classique d’un texte, la joie d’apprendre et de partager autour d’un intérêt commun ressort. C’est peut être ça aussi le plaisir de lire…

Illustration : Psautier d'York , Le roi David jouant de la harpe, XV siècle, Bibliothèque des Champs Libres, Rennes

Références

Psautier d'York , Le roi David jouant de la harpe, XV siècle, Bibliothèque des Champs Libres, Rennes

Le Trône de Fer, George R.R. Martin, 1996, - http://www.decitre.fr/auteur/450467/George+R+R+Martin/

Game of Thrones, DB. Weiss, David Benioff, 2011, HBO

Join The Realm, http://www.jointherealm.com/

Portrait chinois -  http://www.portrait-chinois.com/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné