Articles

Apprendre à dessiner à distance

...sans la pression du regard de l’autre

Par Julie Trevily , le 23 novembre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 30 novembre 2015

Nombreux sont ceux qui rêvent de dessiner, enfants, jeunes ou même adultes. Pourtant, pour celui qui n’a pas les facilités naturelles ou peu de confiance en lui par manque de technique, c’est une véritable épreuve. Outre la peur de mal faire car le poids de la représentation parfaite de l’objet est lourd, certains gestes de base ne se devinent pas et s’apprennent, comme les proportions.

Accéder facilement à l’art sans pression

Désormais, internet permet de trouver des solutions pour apprendre, s’améliorer ou même devenir quasi professionnel. Du plus jeune au retraité en mal de nouveaux défis, il y a profusion de sites et de styles : le plus compliqué reste de choisir le mieox adapté à son niveau et à ses envies.

Ainsi, pour occuper le mercredi après-midi des enfants, rien de plus facile que de leur apprendre à dessiner des contours d’animaux, comme ceux d’une tortue, d’un panda ou tout autre animal évocateur. Il ne s’agit pas dans un premier temps d’en faire une représentation détaillée, mais d’un bon moyen pour maîtriser  la composition à l’aide de formes simples qui permettront par la suite de s’attaquer à des éléments plus difficiles. Cela a également l’avantage de fournir des coloriages rapides pour les autres gestes comme la peinture, le coloriage ou tout autre geste de précision. 

Les adresses web pullulent de nouvelles techniques et des clefs pour se dépasser en permanence, comme sur dessin-creation.com. Des vidéos et des explications en ligne accompagnent pas à pas le novice. Ce dernier peut alors reproduire en temps réel (voire en plus lent grâce à la fonction pause) les geste et se les approprier. 

Des cours en ligne souvent d’excellent niveau

Il en est du dessin sur internet comme de nombreux domaines : des professionnels ou des amateurs éclairés profitent de ce média quasi gratuit pour fournir des cours en ligne et partager leur passion avec les néophytes.

Côté professionnel, des sites comme openclassrooms offrent aux personnes intéressées une formation sur des outils comme Autocad, un logiciel de dessin industriel assisté par ordinateur.  Même si elle n’est pas encore sanctionnée par un diplôme, cela permet d’enlever une épine du pied de certains, à défaut de devenir experts en la matière.

D’autres sites comme skillshare permettent de trouver des milliers de tutoriaux vidéo pour réaliser une œuvre : aquarelles, lettrines, peinture à l’huile ou autre sculptures sont présentées au fil de leur réalisation, démontrant la facilité (apparente du moins) des gestes à réaliser.

Ces sites visent pour la plupart à devenir des organismes de formation à part entière, expliquant le coût mensuel parfois élevé (de 10 euros pour les services de base à plusieurs milliers pour des formules premium) pour accéder aux formations sous contrôle d’un mentor qui pourra corriger et accompagner l’élève. Désormais, ces cours à distance peuvent être financés grâce à des conventions de formation, et sont donc reconnues officiellement.

Des dessins plus spécifiques pour le plaisir

Evidemment, si le dessin peut avoir pour certains une dimension professionnelle (design, artiste, illustrateur, enseignant…), pour beaucoup, c’est avant tout un loisir (voire un rêve) qui permet de s’évader autrement.

Loin des techniques de copie plus classique d’un objet ou d’un paysage, certains internautes souhaitent davantage explorer le fantastique ou le manga avec leurs traits et ambiances si particulières.

De nombreux sites proposent des techniques et outils pour appréhender les formes et proportions spécifiques de ces personnages comme le blog sekai (qui va du dessin le plus simple jusqu’au hentai, style de manga érotique) ou de manière moins coquine apprendre-dessin.com qui évoque largement l’éventail du dessin, depuis le manga jusqu’au dragon en passant par de multiples déformations.

Mais le défaut d’apprendre à distance serait, du moins pour les versions gratuites, l’absence de critique constructive (voire de critique tout court). Heureusement, pour pallier ce manque d’encadrement, des sites et des blogs de partage proposent aux artistes en herbe de poster leur travail.

Les commentaires sont globalement bienveillants et constructifs et évitent aux plus timides le dur moment où le professeur de dessin se penche sur l’épaule de celui qui dessine pour lui prodiguer conseils et commentaire au moment où il se sent le plus vulnérable. Deviant Art est sans doute le plus connu et offre un large ensemble de contributions, qui prennent parfois des allures de galeries artistiques pour les plus enthousiastes.

Crédit photo : bikeriderlondon - shutterstock

Références

Hello Kids - Tutos de dessin en vidéo - Blogue pour les enfants
http://fr.hellokids.com/r_2946/dessin/apprendre-a-dessiner/tutos-de-dessin-en-video

Dessin création - Blogue
http://dessin-creation.com/

Apprendre dessin.com
http://www.apprendre-dessin.com

Skillshare - un site pour apprendre toutes sortes d'art
https://www.skillshare.com/

Sekai - Blog hentai - Pas pour les enfants.
http://sekaisblog-hentai.blogspot.ch/?zx=8004610454c29412

Deviant art - Galerie artistique sur le net  
http://www.deviantart.com/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné