Articles

Ma demande de service plutôt que votre offre de formation

Les besoins des apprenants à la base

Par Denis Cristol , le 07 décembre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 20 janvier 2016

A force d’être soutenu par une obligation d’investissement formation, les organismes de formation ont cru que leur offre de formation rencontrait une demande. La réalité semble un peu différente.

Les clients ont absorbé beaucoup de propositions plus ou moins adaptées à leurs situations, mais celles-ci devenant de plus en plus complexes, tout en se transformant sans cesse, elles se satisfont moins de réponses toutes faites.

La fin de la facilité

Par ailleurs elles ont moins d’argent et de prescription, car l’État, ou les partenaires sociaux sont incapables d’orienter une politique de formation dans une période de transformation chaotique. Les acteurs censés donner le cap sont interpelés par une réalité qui revendique de plus en plus fort.

Les offres catalogues s’érodent en faveur du sur mesure (adaptation du stage à une réalité d’entreprise), ou du «en mesure» qui doit s’accorder au rythme des projets de l’entreprise. Cette montée du «en mesure» marque le retournement de l’offre de formation vers la demande de service.

Ce retournement apporte son lot de tracas aux organismes de formation  qui ne s’y préparent pas, jugez plutôt du tableau ci-après.
 

Offre de formation

Demande de service

Marché de masse subventionné

Demandes individualisées de ressources accessibles et gratuites

Formation présentielle

Attente de contextualisation et multi-modalité

Stage catalogue « standard « 

Réponse « Sur » ou « en mesure »

Rétribution prédominante du face à face

Temps de préparation, d’ajustement à intégrer

Intervention enrichie d’apport avec l’appui du numérique

Transformation massive et rapide des usages

Programmeurs, concepteurs de stage

Ensemblier multimodaux

Bureau des méthodes

Co-conception

Indicateurs de gestion simplifiés (taux d’occupation de salles, journées stagiaires)

Indicateurs composites prise en compte de la qualité et des effets

Le formateur domine les contenus

Les apprenants sont experts de leurs questions

 

On voit que ce passage de la formation à l’apprenance secoue les fondamentaux organisationnels et gestionnaires, la façon dont se forment les marchés, les compétences des acteurs, les représentations à l’égard du savoir, les modèles de conception, le rôle du formateur et de l’apprenant, les points clés valorisés.  Tout est remis en question.

Par ailleurs, la complexité s’est aussi la co-existence de cette offre de formation qui peine à muter et de cette demande de nouveaux services qui se structure. Cette rencontre produit le bouillonnement du marché de la formation que nous connaissons actuellement.

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné