Articles

- 2 - Déployer avec succès 33 000 ordinateurs portables dans 240 écoles - Organisation et résultats

Par Denys Lamontagne , le 24 mars 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Lors d’un voyage organisé par les RIMA ( Rencontres internationales du multimédia d’apprentissage) dans l’État du Maine, Thot a pu visiter une des écoles participantes au MLTI (Maine Learning Technology Initiative) et rencontrer à la fois les organisateurs, les acteurs et les étudiants impliqués dans ce projet d’envergure qui a consisté à équiper tous les étudiants de septième et huitième année (début de l’école secondaire) de l’état du Maine avec des ordinateurs portables reliés à un réseau sans fil, et ce dans toutes les écoles de l’état.

Par sa taille et ses effets ce projet se compare aux politiques d’électrification rurale et au déploiement du téléphone. Nous vous invitons à nous suivre à Waterville et Farmington dans l’état du Maine.

Dans ce second article nous abordons l’organisation et les résultats provoqués par ce projet. Dans le premier nous présentions le contexte et la stratégie utilisés pour en arriver à réaliser un projet de cette envergure et le faire accepter par la population.

Constatations

Les éléments qui suivent ont été recueillis auprès des responsables du projet ainsi que de professeurs, directeurs d’école, bibliothécaires et étudiants de l’école Skowhegan qui regroupe quatre écoles participant au projet. au Maine, États-Unis.

L’introduction en classe des ordinateurs portables reliés à Internet pour chaque élève à provoqué les effets suivants :

Comportements améliorés

  • On a constaté une diminution importante des problèmes de discipline, de l’absentéisme et du dédain de l’école
  • Les décrocheurs ne décrochent plus
  • Les pauvres, les «moins bons» se sentent égaux aux autres
  • Le contenu des travaux des élèves s’est amélioré
  • Les élèves qui écrivaient deux ou trois lignes maintenant écrivent une ou deux pages et leurs textes sont mieux structurés.
  • Les élèves hyperactifs deviennent plus concentrés et les changements sont définitifs, en d’autres termes, les changements de comportement ne disparaissent pas après quelques semaines.

Implication

  • Les étudiants démontrent ce qu’ils ont appris, ils sont plus engagés
  • Les enfants montrent à leurs parents ce qu’ils font à l’école
  • Les élèves expriment plus de satisfaction envers l’école
  • Les parents montrent plus d’intérêt pour ce que font leurs enfants à l’école
  • Les besoins individuels des élèves sont mieux répondus
  • L’école et les élèves tissent plus de liens avec la communauté

En classe

Les appareils transforment ce qui se passe en classe:

  • les élèves explorent et partagent ce qu’ils trouvent
  • les profs apprennent à faire confiance à leurs étudiants
  • étudiants et professeurs collaborent
  • les étudiants font plus de travail indépendant
  • les professeurs posent moins de questions et aident plus souvent les élèves à répondre à leurs propres questions.
  • les professeurs et les étudiants se rejoignent et les étudiants ne perdent pas leur temps.
  • les élèves n’attendent plus après le professeur; ils savent ce qu’ils ont à faire et le font.

Et la bibliothèque... lisent-ils encore ?

L’utilisation de la bibliothèque, après une baisse dans les premières semaines, a augmentée de façon significative environ trois mois après l’introduction du i-book . On offre maintenant plus d’heures d’ouverture pendant et après les heures d’école.

Le fossé numérique

  • Les plus petites écoles et les plus pauvres communiquent et font des projets avec les autres écoles
  • Les périphériques (numériseurs, micros-studio, microscopes, caméras, etc.) sont un avantage que les écoles plus riches s’offrent et pas les pauvres.

Un impact économique inattendu

  • Les écoles branchées attirent des enfants et des familles qui proviennent d’autres états.
  • Les écoles branchées servent d’arguments aux entreprises établies pour attirer des employés et leur famille dans l’état du Maine et ses régions.
  • L’initiative a attiré l’attention sur le Maine au niveau national et est une fierté pour l’état et ses citoyens.

Tout n’est évidemment pas parfait, les étudiants ne travaillent pas nécessairement efficacement tout le temps, les professeurs n’ont pas toujours des activités très adaptées ou formidables ou fréquentes, le réseau régional ou national n’est pas toujours ni très rapide ni toujours accessible, mais ce qui est sûr c’est que nous n’avons pas rencontré de professeurs qui retourneraient en arrière. Quant aux étudiants, leurs comportements et l’intérêt qu’ils démontrent témoigne mieux que tout.

Organisation

L’organisation et la supervision nationale au niveau local se traduit de plusieurs façons, l’idée générale étant de supporter localement le développement de projets intégrés au niveau régional et national. Somme toute il s’agit d’aider les professeurs à participer à des oeuvres ou des projets larges et non pas de créer essentiellement des pages personnelles sans lendemain.

Supporter les initiatives

Créer un climat qui encouragerait les initiatives implique d’enlever les obstacles au devant des professeurs, de fournir toutes les occasions possibles d’utiliser la technologie et surtout de développer une culture d’expérimentation où il est possible et encouragé d’essayer et de ne pas réussir à tout coup.

S’occuper de ce qui se passe

Les professeurs expérimentés sont un atout pour l’école et ceux-ci ont souvent des craintes légitimes et des préoccupations qu’il convient d’écouter et de respecter; ainsi on s’évite beaucoup de difficultés et une équipe se crée.

Par ailleurs, il a été établi dès le début qu’il ne s’agissait pas de refaire l’école et qu’il était toujours correct de ne pas tout faire avec la technologie, d’utiliser des manuels en papier, de se servir du tableau... tant que les élèves apprennent. C’est l’optimum qui est visé !

Dans les opérations de tous les jours, l’utilisation du courriel est très importante, voire stratégique au niveau de l’organisation.

Maintenance technique

Les étudiants sont impliqués dans la maintenance : des équipes de soutien technique volontaire sont créés et servent à la fois à alléger le fardeau des techniciens, à réduire les coûts et surtout la maintenance devient une activité professionnelle pratique et formatrice pour les étudiants impliqués.

Jusqu’où pousser l’utilisation des portables

On ne semble pas concevoir l’utilisation pertinente et efficace de l’ordinateur portable en classe pour tous les étudiants avant la cinquième année du primaire du fait que la maîtrise des habiletés de base (lecture, écriture, logique) est insuffisante pour en exploiter suffisamment les possibilités et justifier l’investissement.

Par contre, on constate une pression énorme des étudiants qui terminent leur année pour continuer à apprendre avec leurs portables les années suivantes... L’histoire ne fait que commencer donc.

Pour en lire plus

Première partie de cet article : Contexte et stratégie

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné