Articles

Tel un fleuron au milieu des orties, une école qui détonne positivement

Directeur d'école ? Mince, quelle belle aventure!

Par Om El Khir Missaoui , le 08 décembre 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 11 janvier 2016

On le croise partout dans cette ville du centre-ouest tunisien pour peu qu’il y ait activité de réflexion, formation, représentation artistique, de sport scolaire, ou autre domaine concernant l’enseignement primaire. Il a roulé sa bosse dans tout le gouvernorat de Kasserine mais aussi à Tunis en tant qu’instit, formateur, directeur, et a finalement échoué dans une petite école au pied de la montagne Chambi, le plus haut sommet du pays, et c’était à des années-lumière du meilleur des mondes possibles.

Il frappe à toutes les portes, lève toutes les bonnes volontés, mobilise, argumente, gratine pour ses petits, pour son école et au bout du compte et parce qu’il a prouvé sa bonne gestion ainsi que son intégrité, il n’a plus eu à exprimer ses besoins, ce sont les autres (responsables politiques, pédagogues, associations citoyennes) qui viennent tout naturellement à lui, afin de proposer des dons, des partenariats, un soutien moral et matériel, organisant des visites et réunions, des leçons témoins, des activités culturelles et sportives, etc.

Le corps enseignant affirmait hier : Si on a à parler de l'école primaire de Boulaaba on n'a qu'à dire que c'est un paradis qui a attiré l'attention et l'admiration de tous les visiteurs ; si on a à parler de son directeur, on ne peut que dire M. Mohamed Lazhar ASSALI c’est le sérieux, le dévouement, l’affection.

Cet homme à la fois ambitieux et pragmatique, digne de respect et d’admiration répond aux questions de Thot avec une fière modestie.

 

1. Quels sont les moyens financiers/les ressources dont dispose une école publique en Tunisie ? Que permettent-elles de réaliser ?

Parmi les facteurs qui empêchent le directeur de l’école de réaliser son projet éducatif ou autre, le problème principal est celui des moyens financiers car l’école ne dispose d’aucun moyen et les primes qui lui sont offertes ne permettent de rien faire sauf pour entretenir une vitre cassée ou pour acheter des produits sanitaires. 

2. Le directeur peut-il mobiliser d’autres moyens/ressources ? Lesquels ? Dans votre cas avez-vous recours à d’autres moyens/ ressources ? Lesquels ?

Avec les moyens de bord  très limités, le directeur se trouve souvent devant des obstacles énormes et dans un chemin sans issue, son seul moyen de s’en sortir est de contacter les parents, les hommes d’affaires et les associations et de collaborer avec eux en notant que les relations humaines du directeur, son état d’esprit et sa conscience sont les grands déterminants qui peuvent l’aider à tracer une carte de travail et à franchir tous les obstacles.

Le directeur peut aussi penser à installer une association des anciens élèves de l’école qui peuvent participer de loin ou de près à améliorer les ressources de l’établissement.

Un petit projet de développement dans le jardin de l’école

Élevage des lapins et ceci est très utile surtout pour la cantine scolaire

D’autres projets adéquats aux caractéristiques de l’école

3. Quels sont vos objectifs ? (projets d’école, de classe,…) ? Quelles stratégies mettez-vous en œuvre pour les atteindre ?

Puisque je suis un instituteur qui a une connaissance concrète des réalités auxquelles sont confrontés les membres des équipes éducatives, sur le plan pédagogique, j’évalue la pertinence des méthodes et des moyens adoptés par mes équipes. J’essaie par ailleurs d’appliquer et d’actualiser le projet d’établissement. Je m’assure que les apprentissages respectent les programmes et les objectifs fixés en matière de compétences à acquérir.

Je veille aussi à informer les enseignants sur les réformes et innovations pédagogiques. J’essaie par ailleurs de favoriser la formation continue des personnels, susciter l'esprit d'équipe, maintenir la discipline, gérer les éventuels conflits et gérer les dossiers scolaires des élèves.

Et ce sont les facteurs qui aident n’importe quel directeur à mettre en œuvre tous ses objectifs.

4- Pendant votre période d’exercice dans votre école, quelles sont les réalisations qui ont changé votre environnement scolaire, la vie des enseignants et des élèves ? Bref quelle est votre empreinte sur votre établissement, votre environnement scolaire et extrascolaire ?

Depuis mon installation dans cette école, j’ai constaté qu'elle était en piteux état et ma responsabilité est lourde, critique et nécessite un travail de longue haleine ce qui m’a poussé à développer, en collaboration avec le corps éducatif de l’école, une stratégie et une ventilation annuelle récapitulant toutes les réparations et les créations nécessaires.

Les résultats obtenus sont très encourageants. Maintenant cet établissement est considéré comme l’une des meilleures écoles en Tunisie. Suite aux maintes visites du ministre et des directeurs régionaux du ministère de l’éducation, voici quelques réalisations qui ont changé notre environnement scolaire et la vie des enseignants et des élèves.

L'école de Boulaaba en 2015

  • Ouverture de la cantine scolaire
  • Réparation de toutes les salles de classe
  • Changement de toutes les portes et les fenêtres des salles de classe
  • Construction d’un amphithéâtre pour y réaliser les activités culturelles
  • Installation d’une bibliothèque de classe contenant au moins six mille livres
  • Changement du matériel didactique de l’école
  • Garantie de toutes les occasions de réussite pour les enseignants
  • Equipement du laboratoire de l’informatique par une vingtaine d’ordinateurs
  • Création des clubs culturels de diverses spécialités : environnement, théâtre, chorale, troupe de troubadours, etc.
  • Programmation de quelques excursions en faveur des élèves

Et la liste est encore longue …

5- Quelles sont vos relations avec le corps enseignant, les employés, ouvriers, parents d’élèves, villageois, etc. bref comment arrivez-vous à mobiliser vos différents partenaires de travail ?

Quand l'école est animée par un directeur qui a de bonnes relations avec l'équipe du travail, le corps enseignant, les employés, les ouvriers, les parents d’élèves, les villageois, vont devoir se trouver des méthodes de travail, de réflexion, de continuité et  d'élaboration de tout ce qui est bénéfique.
Ainsi, le projet peut contribuer à donner de la stabilité à l’école et assurer la bonne communication entre les maîtres, la continuité des apprentissages.

La seule condition de vivre dans cette ambiance est la capacité, la patience, l’application et la perméabilité ainsi que l'empathie du directeur qui a su réunir toutes ces diverses capacités.

6- En êtes-vous satisfait ? Quelles sont les réticences ou les éléments facilitateurs par rapport à vos buts/exigences ?

Puisque le directeur de l’école est toujours présent et prêt pour donner ses conseils et ses recommandations avec souplesse, tout le monde fait de son mieux pour être plus discipliné et les relations avec eux sont franchement bonnes.

7- Quelles sont vos relations avec les instances officielles ? Quels sont vos arguments et méthodes d’argumentation pour obtenir le meilleur possible ?

Le directeur travaille au sein d’un établissement scolaire de l’enseignement selon un régime de plein exercice. Il est à la tête d’une équipe d’enseignants et d’éducateurs. Il travaille à la fois dans un bureau et sur le terrain, à l’intérieur comme à l’extérieur de son établissement.

Il exerce sous la responsabilité du pouvoir organisateur de l’école et noue de nombreux contacts avec des partenaires extérieurs : membres du commissariat, directeurs d'autres établissements, représentants du monde économique et socioculturel local, organismes de protection de la jeunesse et d'aide à l'enfance, etc.

En cas d’urgence, il peut cependant être appelé en dehors des heures habituelles de travail et la majeure partie de son travail s’effectue au sein de son établissement mais il participe aussi à des activités extérieures et pour garantir la réussite il faut être très proche de tout le monde pour avoir plus d’aide en faveur de l’école.

8. Pour vous, qu’est-ce qu’un directeur d’école ? Animateur, leader, chef… ? Fonctionnaire, courroie de transmission ? Notable de quartier/village ? etc. Dresser si possible le portrait idéal d’un chef d’établissement.

Le directeur d’une école est incontestablement un acteur majeur dans le système éducatif.

Au quotidien, le directeur est la cheville ouvrière du fonctionnement et du dynamisme d’un établissement scolaire.

La direction d’une école n’est certainement pas un métier d’exécution. Il s’agit au contraire d’une fonction à hautes responsabilités. Responsabilités vis-à-vis des élèves, des parents, de l’ensemble de l’équipe éducative, et de manière plus générale, de l’ensemble de la société tunisienne.

La mission du directeur revêt des facettes multiples : elle comporte à la fois des aspects pédagogiques, relationnels, et administratifs.

Assurer la bonne « marche » d’une école, c’est bien entendu gérer les aspects matériels de l’établissement, mais c’est surtout animer une équipe, régler des conflits (qui surgissent de temps à autre dans un groupe), garantir un climat positif qui offrira aux élèves les conditions de la meilleure formation possible.

La tâche est donc importante et complexe. Le directeur, en règle générale, est un ancien enseignant qui a une connaissance concrète des réalités auxquelles sont confrontés les membres de son équipe éducative. Et c’est là sans doute la qualité première pour permettre une bonne gestion des ressources humaines.

A ce titre, un bon projet d'école est un outil collectif qui incite à revenir vers lui régulièrement. Il est à la fois guide, outil de réflexion et d'ajustement. Et si on veut récapituler, on peut dire que le directeur de l’école est un projet puisqu’un bon projet d'école est un outil collectif qui incite à revenir vers lui régulièrement. Il est à la fois guide, outil de réflexion et d'ajustement.

Que peut-on ajouter aux superbes propos de M. Mohamed Lazhar ASSALI si ce n'est que dans un pays où le système éducatif est en plein essoufflement, où toutes les volontés se conjuguent en cette année scolaire baptisée « Année de l’école » pour sauver nos enfants, ce chef d’établissement pilote est un défi de réussite! D’autant que cette réussite est une gifle cinglante au terrorisme qui, dans les régions enclavées, tente de recruter dans l’ignorance et le désœuvrement. L’école rassemble autour de valeurs citoyennes tout un village militant pour le progrès.

Références

Kasserine C'est Nous ! | C’est un peu comme une malle au trésor, une mosaïque de témoignages courts, sans prétention mais plein de surprises! Consulté le 8 décembre 2015. http://www.kasserine-cest-nous.tn/

"L'école Publique En Tunisie : Quel Diagnostic ?" Thot Cursus. Consulté le 8 décembre 2015. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/21538/ecole-publique-tunisie-quel-diagnostic/

"Décrochage Scolaire En Tunisie." Thot Cursus. Consulté le 8 décembre 2015. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/21623/decrochage-scolaire-tunisie

"Rentrée Scolaire En Tunisie, Un Vent De Réformes Salvatrices." Thot Cursus. Consulté le 8 décembre 2015. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/26140/rentree-scolaire-tunisie-vent-reformes-salvatrices/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné