Articles

Un service dédié à la visite virtuelle des campus américains*

Par Alexandre Roberge , le 12 décembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 13 décembre 2010

Les États-Unis d’Amérique se déploient sur 9 826 675 kilomètres carrés, incluant l’île d’Hawaï dans le Pacifique et l'Alaska au nord-ouest du Canada. Le troisième (ou quatrième, selon la définition) plus grand pays au monde possède également des dizaines de milliers d’établissements d’enseignement supérieur. Dans ces conditions, difficile pour les étudiants de faire le tour des campus américains avant de choisir celui qui les accueillera.

Mais le web change radicalement les choses. Et la culture visuelle des Etats-Unis s'est récemment enrichie d'un outil assez spectaculaire, dédiée aux jeunes en recherche d'établissement d'enseignement supérieur.

Visites virtuelles et données caractéristiques

Campus Bird se veut un point de départ de la recherche d’établissements d’études supérieures pour les étudiants américains. Se servant, entre autres, du célèbre logiciel Google Earth, le site permet de visionner des plans-reliefs 3D de campus américains. Les étudiants peuvent alors repérer les différents bâtiments importants (facultés, administration scolaire, vie étudiante, résidences, etc.).

Par exemple, il nous a été possible de voir facilement le Curry Student Centre de la Northeastern University de Boston, une université dont le modèle 3D a été intégré en novembre 2010.

On peut même s'informer sur les équipements présents dans la ville où se situe l’université (restaurants, centres artistiques, gymnases, etc.). Le projet étant relativement récent, tous les établissements n'y figurent pas encore. Mais ceux qui sont répertoriés sont accompagnés de fiches descriptives complètes. les étudiants y trouveront :

  • Les informations générales
  • Comment s’y rendre
  • Les prérequis et la moyenne des tests d’entrée
  • Le coût des études et le montant moyen des logements étudiants
  • Les programmes majeurs et le nombre d’inscrits actuellement
  • Les ligues sportives présentes sur le campus
  • La présence ou non de programmes spéciaux

On a même droit à une un portrait démographique et une moyenne des températures annuelles, ce qui permet d'anticiper sur le trousseau à préparer si l'on se rend dans cette région !

La recherche s'effectue d'abird en entrant le nom de l'établissement, mais on peut aussi utiliser les critères suivants :

  • Le niveau (baccalauréat, maîtrise ou doctorat)
  • Les disciplines d’étude (majors)
  • La région géographique
  • L’environnement (ville, banlieue, campagne, campus petit ou grand ou la température moyenne)
  • Les programmes spéciaux (ex. : études à l’étranger, classes de nuit, résidences sur le campus, affiliations religieuses)
  • Les ligues universitaires sportives

Les critères sont cominables à l'infini, ce qui permet en finale d'obtenir des résultats très spécifiques. Dès que l'étudiant a sélectionné un pu plusieurs établissements, il lui est conseillé de se rendre sur leurs sites officiels. Une autre pièce essentielle dans la stratégie de communication des établissements.

Le site de l'établissement : le principal déclencheur de choix

Les sites Internet des établissements d'enseignement supérieurs constituent la principale source d’informations pour les futurs apprenants, une carte de visite qui dicte en grande partie les choix de ceux-ci.

C’est pour cela qu'en avril 2009, eCampus News s’intéressait au virage 2.0 des universités américaines. Il ne suffit plus désormais de lister les cursus d'études offerts; il faut mettre en valeur les forces de l’établissement, ses caractéristiques et bien sûr fournir une adresse de contact. De plus, avant même la création du service Campus bird, certains établissements avaient déjà investi dans la mise en ligne de visites virtuelles en vidéo. On peut d’ailleurs en voir plus d’une vingtaine gratuitement sur le site de Realview TV, une des compagnies les plus demandées pour ce type de service.

Campus Bird permet d'élargir encore les critères de choix d'un établissement, en montrant son environnement physique et de services. Évidemment, cela ne remplace pas la traditionnelle visite sur les lieux, mais cela permet à ceux qui ne peuvent se déplacer de bénéficier d’un avant-goût assez réaliste.

Avec ces visites virtuelles, la stratégie de communication des universités s'enrichit donc d'une nouvele pièce. Les visites à distance sont particulièrement appréciables dans de vastes pays comme le Canada. Certaines universités de ce pays ont d'ailleurs franchi le pas, comme l'Université de Sherbrooke ou celle d'Ottawa.

Touring campuses in three dimensions … from your living room”, eCampus News, 30 novembre 2010

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné