Articles

Votre politique numérique universitaire correspond t-elle à la réalité étudiante ?

Ce que 50 000 étudiants et leurs facultés dans 11 pays pensent de l’usage des technologies dans leur université

Par Denys Lamontagne , le 14 mars 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 13 avril 2016

Les données de l’infographie annexe ont été tirées du rapport «ECAR Study of Undergraduate Students and Information Technology, 2015» réalisée auprès de 50 274 étudiants et de 13 276 membres de facultés d’enseignement dans 11 pays.

On y apprend que les technologies sont très bien intégrées dans les vies des étudiants ET que les professeurs et administrateurs ont une attitude clairement positive envers l’usage des technologies.

Cependant, alors que les premiers réclament plus d’utilisations pertinentes des technologies dans leurs apprentissages, les seconds attendent une démonstration plus claire des réels effets pédagogiques avant de s’engager plus à fond. Les facultés possèdent une forte expertise de l’usage des technologies dans un environnement d’apprentissage mais sont bien conscientes que l’adaptation nécessaire pour changer leurs méthodes d’enseignement prend du temps.

Ce qui pourrait être d’une prudence avisée car les technologies évoluent tellement rapidement que tout investissement d’importance, du fait des délais impliqués, risque de connaître une obsolescence rapide si une nouvelle technologie, comme celle des objets connectés, de la 3D virtuelle ou celle des réseaux Li-Fi, prend racine et trouve des applications pédagogiques.  

Les étudiants possèdent et utilisent plus d’objets connectés que jamais, ce qui pose des défis importants aux réseaux et aux charges qu’ils peuvent supporter. Par ailleurs, même si les étudiants utilisent beaucoup les technologies, ça n’en fait pas pour autant des techniciens : la majorité considèrent qu’ils seraient plus efficaces s’ils étaient plus habiles avec le LMS (Learning Management System) de leur institution !

Par ailleurs, la majorité des étudiants sont ouverts à l’utilisation de leurs données pour les informer sur leur progression et les guider dans leur parcours d’apprentissage.

Une donnée intéressante est que les étudiants se servent beaucoup moins de leurs appareils en rapport avec les activités éducatives que ce que les professeurs estiment, mais on n'en sait pas les raisons.  Malgré la valeur transcendante de son contenu, peut être qu'un cours inaudible et statique déposé sur Internet n'aura jamais vraiment de succès ?

Voir l'infographie :  2015 Study of Students/Faculty and IT

Source

Données du rapport : ECAR Study of Undergraduate Students and Information Technology, 2015 - https://library.educause.edu/resources/2015/8/2015-student-and-faculty-technology-research-studies

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné