Articles

L'intercompréhension, une méthode linguistique révolutionnaire

Un parcours original

Par Sandrine Benard , le 02 mai 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 12 novembre 2018

Apprendre une nouvelle langue n’est jamais facile. Plus on commence tôt, meilleures seront nos chances d’apprentissage, que ce soit en rapidité ou en efficacité. Un enfant a plus d’aptitudes à s’immerger dans une nouvelle langue qu’un adulte pour des raisons à la fois neurologieques et psycho-sociologiques.

Mais il existe une alternative à l'immersion qui met à profit les acquis des adultes.

Qu’est-ce que l’intercompréhension ?

L’intercompréhension propose une petite révolution linguistique; elle permet aux locuteurs de communiquer dans leur propre langue et de se comprendre. Bien évidemment, cela ne fonctionne qu’avec des langues plus ou moins proches, de la même famille. L’exemple d’aujourd’hui sera sur les langues romanes, à savoir le français, l’espagnol, le portugais, l’italien, le roumain et le catalan.

Un CLOM pour comprendre et enseigner avec cette méthode

En novembre 2015, l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) lançait son premier CLOM (Cours en ligne ouvert et massif) dont le sujet était : Enseigner l’intercompréhension en langues romanes à un jeune public. Comme elle le souligne, « cette opération s’inscrit dans le cadre de ses actions en faveur de la promotion de la diversité culturelle et linguistique et de l’exploration des relations entre le français et les autres langues. »

Après le succès de la première édition, une deuxième a suivi en mars 2016, c’est à celle-ci que je me suis inscrite, par pure curiosité… et le résultat a dépassé toutes mes attentes !

Public et programme

Idéalement destiné aux enseignants de français, FLE (français langue étrangère), FLS (français langue seconde) ou d’autres langues romanes, ce CLOM s’avère une véritable mine d’or pour les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement des langues, mais aussi à toute personne intéressée par le sujet du multilinguisme.

Ce CLOM, d’une durée de 4 semaines, s’organise autour de 4 thèmes :

  1. L’introduction à l’intercompréhension.
  2. Les matériels d’intercompréhension en langues romanes pour un jeune public.
  3. Connaître la méthodologie de l’intercompréhension, choisir, adapter ou élaborer son matériel.
  4. Finaliser son travail et continuer à se former sur des plateformes d’intercompréhension à distance.
     

Chacun de ces thèmes se développe en modules, composés de vidéos théoriques et pratiques, suivies d’un petit quizz pour vérifier les nouveaux acquis. On pourra également avoir accès à des textes et à une bibliographique pour chaque semaine.

Lors de la 3e semaine, un travail personnel est demandé (réalisez vous-même un exemple d’exercice d’intercompréhension pour votre classe) et sera évalué par les pairs (les autres participants du CLOM qui auront eux aussi remis ce devoir).

La note totale correspond donc au cumul des résultats obtenus tout le long des quatre semaines dans les quizz, mais aussi à celui du travail final (40% de l’évaluation). Si vous obtenez plus de 60%, vous aurez même une attestation de réussite !

 

En quoi cette méthode fait-elle figure de précurseur ?

La méthode l’enseignement des langues par l’intercompréhension peut paraître un peu dérangeante par son approche : on parle sa propre langue. Cependant, le fait de voir, d’entendre et surtout, d’essayer d’interpréter quelque chose dans une autre langue, tout en y reconnaissant des mots qui nous sont proches, nous oblige à effectuer un certain travail de réflexion, mais de façon intuitive. Aussi, sans vraiment nous forcer, nous découvrons que nous en savons bien plus que nous ne le pensions.

Dès le premier cours, dans la semaine 1, j’ai été agréablement surprise par la qualité du contenu et la manière dont était présenté cette méthode. Pour faire court, cinq textes ont été présentés, chacun dans une langue romane. Le but de l’exercice était de retrouver certains mots-clés et donc, de comprendre les grandes lignes du texte, sans même en parler la langue.

Je me suis donc surprise, au bout de l’exercice, à lire un texte en roumain et à le comprendre presqu’en totalité, alors que je n’en parle pas un mot ! En fait, c’est là la force de cette méthode. En se basant sur nos connaissances linguistiques, grammaticales, lexicales et syntaxiques, nous découvrons que certaines langues (romanes en l’occurrence) sont si proches de la nôtre qu’il nous est assez facile de pouvoir les interpréter sans avoir nécessairement besoin de les traduire préalablement.

L’OIF déclare encore que, parmi ses objectifs, ce CLOM cherche à :

« Sortir d'une vision cloisonnée de l'enseignement des langues et montrer l'intérêt et la faisabilité d'une démarche plurilingue dans l'apprentissage d'une ou plusieurs langues romanes.

Faire prendre conscience de la possibilité d'accéder, au bout d'une courte période d'apprentissage, à la compréhension de divers documents (écrits, audio, vidéo) en langues apparentées et à la communication avec des interlocuteurs de ces langues, chacun s'exprimant dans la sienne et comprenant celle(s) de l'autre. »

Finalement 

Pour moi, ce CLOM aura été une véritable révélation. On parle toujours des bienfaits de l’immersion linguistique, donc de la langue apprise exclusive… mais quant on voit cette méthode qu’est l’intercompréhension, on se dit que finalement, nul besoin de mettre en arrière-plan notre propre langue au profit de la nouvelle.

L’adaptation et l’interprétation jouent un rôle crucial et permettent aussi la communication, tout en nous permettant de mieux développer la connaissance de notre propre langue.

Espérons qu’après le succès des deux premières versions, une troisième suive et vous permette, à vous aussi, de découvrir la richesse pédagogique et didactique que représente l’intercompréhension en enseignement des langues !

Illustrations :  CLOM (image de présentation), OIF
OIF (logo)

Sources

Comment le cerveau assimile une nouvelle langue - Alexandre Roberge - Thot Cursus
http://cursus.edu/article/20059/comment-cerveau-assimile-une-nouvelle-langue

Pourquoi les enfants apprennent mieux lea langues - VivaLinguist
https://vivaling.com/pourquoi-les-enfants-apprennent-mieux-la-neurologie-et-la-psychologie-nous-eclairent-enfin/?lang=fr

L’annonce du CLOM par l’OIF : http://www.francophonie.org/2e-session-CLOM-langues-romanes-46762.html

La présentation du CLOM : http://clom-ic.francophonie.org

La bande-annonce du CLOM : https://youtu.be/LsiM-RqqpJU

Présentation détaillée du CLOM : http://www.francophonie.org/IMG/pdf/depliant_clom_pour_web_version_legere-2.pdf

Étude de référence sur l’intercompréhension, Peter Doyé, Division des Politiques Linguistiques, Conseil de l’Europe : https://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/DoyeFR.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné