Articles

Optimiser les espaces de travail pour plus d'efficacité

Faciliter la bonne attitude au bon moment

Par Julie Trevily , le 24 mai 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 30 mai 2016

Avec la hausse des loyers, la multiplication et la diversification des formations qui nécessitent parfois de s’éloigner du domicile familial, il devient nécessaire pour les étudiants de vivre dans des espaces réduits.

Puisque cela se poursuit parfois dans la vie professionnelles, avec des cubicules dans des espaces ouverts par exemple, il existe désormais des astuces pour bien s’organiser et travailler dans de bonnes conditions quelque soit la surface occupée. 

Séparer travail et vie quotidienne

Dans un studio, une chambre ou une cité universitaire, il importe de se créer des conditions de vie équilibrées. Avec le développement des technologies, notamment de communication, il y a forcément des intrusions de la sphère professionnelle ou scolaire vers la sphère privée et inversement. Or, pour bien travailler ou bien apprendre, il faut se ménager des espaces dédiés, même si la séparation n’est que symbolique. Cela favorise à la fois la concentration quand on travaille, et la capacité à se détacher du travail quand on passe à la détente. Notre cerveau a besoin de pauses pour mémoriser, se reposer et se concentrer, ce qui n’est possible que si nos repères nous permettent de nous installer dans la bonne attitude au bon moment.

Ce qui vaut pour la gestion globale de l’espace de vie vaut également pour le meuble en lui-même. Il doit être organisé de façon ergonomique, pragmatique pour favoriser l’efficacité du travail en lui-même. Chaque chose en son temps et chaque élément à sa place. Pour être serein et efficace, il faut un peu de rigueur sur son plan de travail.

Il ne s’agit pas pour autant de se restreindre au papier et à un crayon si on a besoin de s’étaler et de prendre ses aises, mais il ne faut pas se laisser déborder. Ainsi, plutôt que des feuilles volantes entassées dans un ordre spécifique, il peut être malin de les classer directement par pochettes, dans un classeur, des chemises ou autres trieurs adéquats qui permettront de gagner un temps précieux autant que de ne pas s’énerver inutilement parce qu’on ne trouve pas un document dont on sait qu’il se trouve quelque part dans la pile que l’on vient de compulser trois fois…

Le bureau est matériellement important : on peut certes travailler sur n’importe quel coin de table, mais on est bien plus efficace dans un environnement clairement défini et reconnu par le cerveau, qui grâce à ces repères se met dans la bonne concentration.  Ainsi, casiers, pot à crayons, tiroirs, boîtes, étagères sont autant d’outils qui permettront de tout ranger en un ou deux gestes, rapidement, toujours de la même manière. De là, il sera facile de passer d’une matière à une autre, d’une activité à une autre en créant intellectuellement les conditions idéales de mémorisation pour chaque moment. En plus de l’apprentissage, cela permet également d’éviter les postures inadéquates causant parfois  (ou aggravant) des pathologies gênantes (douleurs, problèmes de vue…)

Organiser son espace et sa tête

Si l’environnement est important, le cerveau doit aussi pouvoir prendre des habitudes de travail adaptées pour faciliter la scolarité. Avec les études menées dans la gestion de projet et l’agilité par exemple,  on s’aperçoit que de nombreux outils appliqués à l’industrie et au service sont aussi utilisables avantageusement à l’école. C’est le cas d’un certain nombre de règles simples qui s’appliquent aux devoirs, aux projets nationaux ou à tout autre chose. Il s’agit souvent de bon sens au départ comme savoir ce que l’on doit faire, le planifier, s’y tenir, prioriser les éléments contenus (ou arrivant en plus), ranger son espace et surtout se connaître et s’écouter pour trouver son rythme et ne pas être en surrégime, ni en panique quand le délai se rapproche.

Enfin, cette organisation peut s’avérer tout aussi utile pour le reste de l’espace de vie. De nombreuses enseignes, conscientes de l’aubaine, ont mis en place des groupes de travail pour trouver des solutions d’aménagement d’espaces réduits à coût raisonnable. Outre l’aspect esthétique et sanitaire d’un espace bien pensé et facile d’entretien, il convient de mettre en valeur le fait que là encore, quand on pense son espace, il est important de bien réfléchir à ses pratiques.

Ce qui plait au jeune qui s’installe ne sera pas forcément très cohérent avec sa façon de vivre : un fêtard avec un lit mezzanine prend des risques… Attention aussi aux rangements mal pensés : ils ne seront jamais utilisés tandis que leur contenu sera disséminé sur l’espace de travail et pas toujours facile à retrouver. L’espace réduit que le jeune saura apprivoiser lui donnera une habitude d’analyse, de diagnostic qui sera aussi bénéfique pour les études que pour sa vie professionnelle

Illustration : bark via Foter.com / CC BY 

Sources

Réussir en licence - Comment bien organiser son espace de travail?http://www.reussirenlicence.com/organisation-2/comment-bien-organiser-espace-travail-8/

Jobat - Bien organiser son espace de travail : 6 tuyaux
http://www.jobat.be/fr/articles/bien-organiser-son-espace-de-travail-6-tuyaux/

Diplomea - Comment organiser son espace de trabail poru augmenter sa productivité - 26-11-2015
http://www.diplomea.fr/2015/11/26/comment-organiser-son-espace-de-travail-pour-augmenter-sa-productivite/

Côté maison - aménagement de studio et décoration pas chère
http://www.cotemaison.fr/deco-etudiante_11818.html

BFM.TV 6 règles d'or pour organiser son travail
http://etudiant.bfmtv.com/actualites/vie-etudiante/240-6-regles-dor-pour-organiser-son-travail.html

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné