Articles

Des robots et des drones au service de l'agriculture

L'automatisation et la robotisation des exploitations agricoles est désormais une réalité

Par Alexandre Roberge , le 05 juin 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 13 juin 2016

Lorsqu’il doit se figurer l’agriculture, le citadin pensera inévitablement à cette image clichée du fermier qui, à la sueur de son front, bêche ses champs et récolte le fruit de son labeur avec son vieux tracteur. Et pourtant, la réalité est toute autre. La technologie a permis aux fermes de passer d'une production familiale à une de masse grace une distribution nationale et internationale de viande, de produits laitiers, de fruits et légumes, de céréales et de graines.

Et alors que se démocratisent les technologies, il ne faudrait pas croire que le milieu agricole est en reste. En fait, les champs sont des milieux idéals pour tester les nouvelles technologies. Il y a un intérêt clair des agriculteurs pour les solutions technos. D’autant plus qu’avec une population mondiale en croissance vertigineuse, il sera nécessaire de trouver des façons de doubler la production de nourriture.

Des robots dans les champs

S’il y avait une époque où les champs étaient fréquentés par des membres de la famille ou des travailleurs saisonniers qui récoltaient les fruits et légumes, la prochaine décennie pourrait être celle où les robots y travailleront. Depuis des années, les laboratoires d’ingénierie essaient de perfectionner des machines et automates qui seront en mesure d’effectuer ces tâches ingrates, mais essentielles.

L’automatisation de l’agriculture est réelle. À la Washington State University, par exemple, les chercheurs travaillent sur une machine qui serait en mesure de cueillir plus rapidement les fruits comme les pommes et les pêches sans les abîmer. Ils perfectionnent aussi un appareil qui brasserait les arbres et recueilleraient les fruits qui tombent. Des robots pourraient même, éventuellement, analyser chaque élément de la récolte et trier le bon du mauvais dans une récolte.

Et il n’y a pas qu’aux États-Unis que la robotisation de l’agriculture progresse. En France, de plus en plus, des machines comme Oz servent à désherber les champs. Le tout, permettant de réduire le travail de l’agriculteur et étant plus écologique puisque la machine n’a pas besoin d’user d’agents chimiques pour désherber. Un des plus grands avantages de ces robots : la plupart fonctionnent grâce à l’électricité et pas au pétrole. Elle réduit donc l’empreinte écologique des activités agricoles qui sont assez importantes comme cela a été démontré durant la COP 21. Et avec l’intelligence artificielle, des automates pourraient même analyser le sol pour y déposer de l’engrais ou arracher les mauvaises herbes. Sans compter tous les senseurs de pointe qui peuvent analyser précisément la teneur d’humidité et de richesse du sol.

Preuve que la tendance n’est pas à la baisse, les études actuelles montrent que le marché de l’automatisation atteindra 74 milliards en 2024. Un chiffre colossal qui signifie bien l’intérêt des agriculteurs pour ces technologies. Et ce ne sont pas seulement les robots qui peuvent les aider.

Robots & drones : la solution magique?

Ils servent à la reconnaissance militaire, mais ils ont aussi leur utilité dans les champs. Les drones sont des alliés de choix pour les propriétaires de culture. En effet, ils permettent — surtout dans les vastes étendues — d’analyser rapidement les problèmes ou de voir où en sont les plantes afin de savoir comment agir. Ce qui demandait des heures de promenade sur un terrain de centaines d’hectares se fait rapidement et sans avoir à sortir dehors. L’agriculteur peut même contrôler par satellite un tracteur qui épendera de l’engrais ou autre dans le champ.

En fait, il semble que ce soit véritablement l’alliance entre drones et robots qui sera gagnante pour les fermiers. Le drone quadrille du haut des airs le terrain et les robots peuvent alors être envoyés là où ils doivent intervenir. Cela semble la solution parfaite, mais tout n’est pas rose non plus dans cette automatisation de l’agriculture. Tout d’abord, cela est presque une lapalissade, mais on sait qu’il y a une fracture numérique entre la campagne et la ville. L’accès à Internet n’y est pas si simple. Encore là, toutefois, rien de dramatique si les technologies utilisent les satellites, ce qu’elles font majoritairement. Par contre, toutes les données accumulées par des drones et robots doivent aller quelque part. Il faudra donc songer à des périphériques de stockage plus grands ou un accès augmenté à l’infonuagique.

Autre problème : l’argent. Parce que ces technologies ont l’air très belles et il est vrai que cela se démocratise, mais on parle tout de même d’investissements de dizaines de milliers d’euros pour une machine. Imaginez-en vingt… Ainsi, les fermes indépendantes, biologiques ou les permacultures ne pourront se permettre une mécanique qui risque d’être imposée par la demande et même les associations d’agriculteurs. Une fracture technique pourrait donc survenir si le milieu de l’agriculture ne fait pas attention.

Néanmoins, le bond technologique semble enclenché. Il suffit de visiter cette page du site Les Humanoïdes pour voir toutes les recherches actuelles en matière d’agronomie et de robotique. L’intérêt de l’alliance entre drones et robots pourrait mener vers un avenir plus vert pour les agriculteurs qui pourraient voir leurs tâches, surtout celles ardues et répétitives, passablement réduites tout en permettant de meilleures récoltes, le tout en étant plus écologique.

Illustration : Lima Pix via StoolsFair / CC BY

Références

"Agriculture Archives." Humanoides.fr. Consulté le 1er juin 2016. https://humanoides.fr/category/industrie/agriculture/.

"Dites Bonjour Aux Robots Agricoles Autonomes Du Futur." Mr Mondialisation. Dernière mise à jour : 28 juillet 2015. https://mrmondialisation.org/dites-bonjour-aux-robots-agricoles-autonomes-du-futur/.

Enjalbal, Bertrand. "Agriculture : Les Robots Et Les Drones Se Mettent Au Bio." Rue89Lyon. Dernière mise à jour : 24 septembre 2015. http://www.rue89lyon.fr/2015/09/24/agriculture-bio-drones/.

Le Gall C. "Agriculture Connectée : La Demande Pour Les Robots Des Champs Va Exploser." La France Agricole - Agriculture. Dernière mise à jour : 22 janvier 2016. http://www.lafranceagricole.fr/actualites/agriculture-connectee-la-demande-pour-les-robots-des-champs-va-exploser-1,0,414055413.html.

"L’agriculture Du Futur : Le Robot Oz Pour Réduire La Pénibilité Du Travail." Robots & Drones Le Blog. Dernière mise à jour : 27 janvier 2016. http://robotsndrones.com/lagriculture-du-futur-le-robot-oz-pour-reduire-la-penibilite-du-travail/.

Stiffler, Lisa. "Agriculture 3.0: How Researchers Are Harvesting the Power of Robots and Drones to Reboot Farming." GeekWire. Dernière mise à jour : 10 février 2016. http://www.geekwire.com/2016/harvesting-the-power-of-robotics-and-drones-to-make-farming-easier-cheaper-and-more-efficient/.

"Une Agriculture Raisonnée Grâce à L'intelligence Artificielle." Humanoides.fr. Dernière mise à jour : 27 octobre 2015. https://humanoides.fr/2015/10/une-agriculture-raisonnee-grace-a-lintelligence-artificielle/.

Vidal, John. "Hi-tech Agriculture is Freeing the Farmer from His Fields." The Guardian. Dernière mise à jour : 20 octobre 2015. http://www.theguardian.com/environment/2015/oct/20/hi-tech-agriculture-is-freeing-farmer-from-his-fields.

Yoshida, Junko. "FarmTech: Drones Above, Robots Below." EETimes. Dernière mise à jour : 24 août 2015. http://www.eetimes.com/document.asp?doc_id=1327504.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné