Articles

Culture religieuse et valeurs

Valeurs et neutralité des institutions publiques

Par Thot Cursus , le 06 juin 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 13 septembre 2016


Condition essentielle au pluralisme des cultures et des croyances dans une société, la neutralité religieuse des institutions publiques relègue la religion et les croyances dans la sphère privée et de celle des groupes sans visées politiques. Quand une religion devient celle de l’État, c’en est habituellement fini de la tolérance.

Une religion imposée démontre que sa valeur propre ne suffit pas à convaincre… et court vers son déclin jusqu’à ce qu’elle revienne à son essence.

Les sociétés ouvertes ont pour principe de profiter des apports de tous, avec égards à leurs croyances, apports qui finissent par enrichir la culture des uns et des autres, à débattre de sujets critiques, à questionner et à actualiser des valeurs.   

Réellement convaincre

Les religions structurées ont adapté leur discours à cette condition qui s’est sporadiquement présentée au cours des âges, dans toutes les régions charnières, là où plusieurs cultures avaient à vivre ensemble.  Il ne s’agit plus d’imposer, mais de convaincre, avec de véritables arguments.

Évidemment, les religions se butent régulièrement à leurs propres dogmes, comme celui de la préservation absolue de la vie, mise à l’épreuve par le développement des technologies et l’évolution des mentalités. Mais au delà de ces dogmes, les religions font partie des rares moyens de diffuser et de promouvoir des valeurs humanistes

La religion chrétienne en propose plusieurs, qui ont été considérées et le sont toujours aujourd’hui comme particulièrement corrosives pour des pouvoirs despotiques. Pardonner, aimer son prochain, appliquer l’esprit et non la lettre, une vie spirituelle au delà du corps physique, la possibilité de vivre dignement, etc.

L'équilibre des forces

Les profiteurs et les abuseurs n’aiment pas ces histoires. Finalement les religions, ces groupes qui relient les gens qui partagent les mêmes valeurs, constituent une force qui peut s’opposer aux croyances purement matérialistes qui ont investi les institutions publiques, affichant leur supposée neutralité.

Il ne s’agit pas tant d’affirmer une religion particulière que d’affirmer des valeurs humaines dans la sphère publique, de tolérer une autre vision que celles des seules valeurs objectives, matérielles qui, isolées, sont de mauvais guides quand il s’agit de s’orienter vers le bonheur pour le plus grand nombre.


Pour aller plus loin :

Enseigner la morale à l'école, faut-il le faire? - Alexandre Roberge - Thot Cursus
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/26877/enseigner-morale-ecole-faut-faire/

La laïcité : quel enjeu pour la société ? Le regard d'un historien - Université de Poitirers
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/26367/laicite-quel-enjeu-pour-societe-regard

La catéchèse - Editions MédiaClap
La culture chrétienne - Les aventures d’Anne et Léo

Culture religieuse, animation pastorale, catéchèse: de quoi parle-t-on ? - Tableau .pdf
http://sitecoles.formiris.org/userfiles/files/sitecoles_1329_1.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné