Articles

Pratiques poétiques en classe de FLE

Apprendre le français par la poésie

Par Sandrine Benard , le 12 juillet 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 22 août 2016

On dit que la poésie est un genre littéraire difficile, que l’étudier et le pratiquer n’est pas une mince affaire et qi'elle n’est pas accessible à tous. Alors, comment pourrait-on même imaginer l’utiliser dans un contexte d’apprentissage de la langue française ?

Et pourtant, de plus en plus de professeurs ont recours à la poésie pour enseigner la langue de Molière. Comment et pourquoi se fait un tel enseignement, quelles sont les finalités et les pratiques utilisées dans cet objectif ? 

La poésie comme rayonnement de la culture française

La littérature française est immensément riche et le genre poétique ne fait pas exception à la règle. En effet, des auteurs comme Victor Hugo ou Jules Verne ont largement dépassé les frontières de l’hexagone et ont permis à la littérature française de rayonner à travers le monde.

Des poètes comme Rimbaud, Baudelaire, Verlaine, Prévert… possèdent une œuvre riche en contenu et facilement exploitable en classe de langue, que ce soit par le vocabulaire, la syntaxe, la grammaire ou le style. Offrir aux étudiants une poésie française, c’est leur offrir la culture de la France et leur permettre de s’immiscer dans un style littéraire classique idéal.

Étudier Jacques Prévert (niveau débutant)

Un bon exemple pour sensibiliser les apprenants à la poésie française est « Déjeuner du matin », de Jacques Prévert.

Ce poème réunit de nombreuses caractéristiques facilement exploitables au niveau débutant : un vocabulaire simple, des formes de phrases faciles et un texte qui parle de la vie quotidienne, le tout dans un contexte relativement moderne, dans le dernier quart du XXe siècle.

Le blog ticsenfle fournit une activité complète autour de ce poème en proposant plusieurs exercices d’exploitation, basés sur l’écoute, la compréhension orale et écrite, le vocabulaire, la grammaire et la conjugaison.

Ayant moi-même utilisé cette poésie à plusieurs reprises dans mes classes, je conseille de compléter ces activités avec une autre, celle de la production écrite, si le niveau des étudiants le permet, bien sûr. Le but du jeu est de se mettre, à son tour, dans la peau du poète et de rédiger, à la manière de Prévert, un poème sur le même modèle.

Exemple :

  • Version de Prévert

    Il a mis le café dans la tasse
    Il a mis le lait dans la tasse de café…
     
  • Version de l’étudiant

    Il a mis les œufs dans la poêle
    Il a mis la poêle sur le feu…
     

Généralement, les apprenants se délectent de cet exercice car il leur permet de faire jouer leur imagination au maximum ! J’ai même souvenir d’un étudiant, un peu morbide, qui avait choisi de dire « ils ont mis le mort dans le cercueil, ils ont mis le cercueil dans le corbillard »… Rien de bien gai, mais l’exercice était compris !

Étudier Victor Hugo (niveau avancé)

Personnellement, dans ma classe de français langue seconde, il y a une poésie que j’utilise à chaque fois et dont les étudiants raffolent, et ce, en dépit de sa complexité : « Demain, dès l’aube », de Victor Hugo.

Il va de soi que vu la difficulté de l’œuvre, ce poème ne peut être étudié qu’avec des étudiants de niveau intermédiaire-avancé (minimum B1 aux niveaux CECR).

Cet exercice se décline en plusieurs étapes :

  1. Amorce : parler rapidement de l’auteur, de son contexte historique et de ses grandes œuvres (généralement, la plupart des étudiants connaissent Notre-Dame de Paris ou les Misérables, ne serait-ce que par le dessin-animé de Disney, le spectacle musical de Broadway ou le film éponyme)
  2. Lecture du poème par le professeur et écoute silencieuse des apprenants
  3. Impression générale du groupe : de quoi parle-t-on ? Quel est le sujet ? Est-ce une histoire triste ou gaie ?
  4. Retour sur les mots difficiles et explications, mais uniquement à l’oral
  5. Début de la dictée (avec plusieurs lectures et relectures)
  6. Correction en grand groupe au tableau (projection numérique)
  7. Explications des difficultés lexicales, grammaticales et syntaxiques
  8. Utilisation d’un support visuel (petite bande-dessinée illustrative du poème) qui associe le texte aux images
  9. Explication du contenu du texte par rapport à la vie personnelle de Victor Hugo, qui fait finalement référence à la mort tragique de sa fille Léopoldine.

Finalement

Certes, la poésie est difficile, mais si on sait lire de la poésie, on sait tout lire. Or, quel meilleur moyen de découvrir une langue que de la faire de la manière poétique, donc sensible et illustrative ? Ici, seuls deux exemples ont été présentés, en contexte de FLE, mais la richesse de l’offre poétique est telle, et ce, dans la plupart des langues étudiées, qu’on peut y recourir afin d’offrir à l’apprenant une ouverture lyrique et littéraire encore plus grande.

Découvrir la poésie, c’est s’ouvrir à la beauté de la langue et découvrir sa culture et son histoire. Ne dit-on pas que c’est en découvrant l'autre qu’on apprend à mieux se connaître soi-même ?

Références

Ticsenfle, https://ticsenfle.blogspot.fr/

Franc-Parler, exemples de pratiques de la poésie en classe, http://www.francparler-oif.org/images/stories/parcours/poesie_pistes.htm#exemples

Pourquoi et comment introduire la poésie en classe de FLE, http://fra.1september.ru/view_article.php?ID=201001109

Illustrations

Le français est un poème qui voyage, http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782915569490.jpg

Victor Hugo, http://a2.files.biography.com/image/upload/c_fit,cs_srgb,dpr_1.0,h_1200,q_80,w_1200/MTE1ODA0OTcxNjY2NzM2NjUz.jpg

Déjeuner du matin, de Jacques Prévert, https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/50/35/76/503576f7d7e8fe0f29ec81947ed21503.jpg

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné