Articles

Ludovia 13 : le numérique au milieu des montagnes de l'Ariège.

Présence, attention et engagement.

Par Nicolas Le Luherne , le 12 septembre 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 13 septembre 2016

Logo Ludovia, Ludovia

Nous sommes la dernière semaine avant la rentrée. Une Université d'Été peuplée d’irréductibles pédagos-geeks échange, partage, crée encore et toujours !

Vous aurez reconnu un pastiche, certes un peu facile, de la célèbre bande-dessinée franco-belge : Astérix. Ce compte-rendu commence à la manière d’un conte car Ludovia est un colloque un peu à part dans le monde de l'Éducation. La formule semble un peu éculée, d’autant que, chaque salon et colloque possède sa propre personnalité. Il faut, peut-être, en revenir à la propre définition d’Aurélie Julien dans cette vidéo de Claude Tran pour le compte d’Educavox ou bien le pechakucha de Christophe Batier lors de la soirée inaugurale. Ludovia 13 : une université d'Été du numérique en “short et en  tongs”. Qu’est-ce qui fait la saveur de cet évènement au ton résolument décalé ?  

Ludovia, une Université d'Été à la croisée des chemins

Arriver à Ludovia, c’est un peu oublier les frontières qui séparent le colloque, le salon professionnel, le festival de musique et l’Université d'Été. On est à la croisée des chemins ce qui est plutôt agréable. Il n’y a pas de “on” ou “off”. Ici, les espaces sont flous : institutionnels, professionnels, blogueurs, intervenants, scientifiques, participants se mélangent et parlent de numérique bien sûr, mais surtout d’élèves, de pédagogie et de projets.

Les communautés se mélangent un peu comme sur ces attablées médiévales quand on s’assied au hasard de la place. Disponibilité, écoute, échange, convivialité sont quelques éléments de la “potion magique”.

Une ruche pédagogique

Ludovia, c’est un peu le repas de famille où on invite les cousins pour donner à tous l’occasion de se voir.  Cette année, l’université a accueilli des associations et évènements amis : Edmus-Connect, Cyber-langues, Inversons la Classe, Twictée.  L’initiative est appréciable puisqu’elle permet aux enseignants de concentrer des événements, parfois, éloignés géographiquement mais proches dans le temps.  Au-delà du silos disciplinaire, c’est aller voir ce qu’il se passe d’inspirant dans la prairie pédagogique d’à côté.

Il y a même des flibustiers qui “piratent” l'événement afin de développer des projets communs autour des ceintures de compétences. Tout cela donne à l’Université d'Été l’effet d’une ruche pédagogique que rien n’arrête.

Présence, attention et engagement

Le thème, “Présence, attention et engagement”, dépasse largement le champ du numérique pour la pédagogie. Les patriciens parlent aux patriciens. L’élève est le souci numéro un des intervenants. Le partage d’expérience a rimé avec francophonie. Ninon Louise Le Page a été une bouffée d’air frais et un pas de côté pour voir notre Ecole de la rive d’à côté.

Une semaine avant la rentrée des classes, l’occasion était belle pour réfléchir à l’actualité de l’éducation : Équipement Individuel Mobile, mise en place et ouverture des ENT ou bien la citoyenneté numérique. Thèmes qui symbolisent les débats et parfois les lignes de fracture au sein de la communauté éducative. Les réponses n’ont, peut-être, pas toujours satisfait entièrement les participants mais ont permis le principal : comprendre le point de vue de l’autre et bouger les lignes. On ne progresse pas en étant d’accord !

Ludovia en chiffre mais pas seulement

Pour finir et parce que c’est l'exercice du genre : cette édition a rassemblé un peu moins de 800 personnes (680 l’année dernière) et 125 intervenants (élus, scientifiques, enseignants…).

La plus grande réussite de Ludovia est ce qui ne se calcule pas : les échanges, l’émotion, le partage et la consolidation de nombreux réseaux. Cette Université d'Été rime avec volonté de faire progresser les élèves, mais aussi avec rires et amitié. L'événement par son ouverture d’esprit, par la bienveillance des “ludoviens”, donne envie de mettre les mains dans le cambouis et de rejoindre la communauté. Les occasions sont rares de rêver l'École, elles sont donc précieuses. Comment parler d’éducation sans empathie et respect de l’altérité ?

Il est difficile d’être exhaustif sans être long. Je vous invite à écouter la baladodiffusion Nipédu 69 qui fait la part belle aux témoignages. Finalement, le meilleur moyen de découvrir cette Université d'Été est d’y aller et je ne peux que vous encourager à le faire.  

Illustration : Logo Ludovia, Ludovia

Sources

Interview d’Aurélie Julien, Claude Tran, Educavox, 30 août 2016.
https://www.youtube.com/watch?v=2EAdjvEeuqE

Pechakucha, Christophe  Batier, youtube, 29 août 2016
https://www.youtube.com/watch?v=StryJsJ_i9M

Pechakucha, Ninon Louise Le Page ; 29 août 2016.
https://www.youtube.com/watch?v=WytFbyCXF9o

Quelle place pour les Equipements Individuels Mobiles (EIM) sur le plan pédagogique,  Aurélie Julien, Ludomag, 3 septembre 2016.

http://www.ludovia.com/2016/09/quelle-place-pour-les-equipements-individuels-mobiles-eim-sur-le-plan-pedagogique/

ENT et espaces plus ouverts : comment la complémentarité peut-elle s’opérer, Aurélie Julien, Ludomag, 2 septembre 2016
http://www.ludovia.com/2016/09/ent-et-espaces-plus-ouverts-comment-la-complementarite-peut-elle-soperer/

Être un citoyen numérique éclairé, les compétences du XXI siècle, un enjeu majeur, Aurélie Julien, Ludomag, 5 septembre 2016.
http://www.ludovia.com/2016/09/etre-un-citoyen-numerique-eclaire-les-competences-du-xxie-siecle-un-enjeu-majeur/

Présence, attention et engagement, Nipédu 69, 3 septembre 2016.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné