Articles

Bienvenue au SIEL (Service d'Intégration en Ligne) !

Commencer à s'intégrer avant même d'arriver.

Par Sandrine Benard , le 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 03 octobre 2016

Le Québec accueille chaque année plusieurs milliers d’immigrants. Rien qu’au premier trimestre 2016, le volume des admissions permanentes se situait à 13 860 personnes. Cette population est jeune, près des 2/3 ont moins de 35 ans et représentent donc une véritable opportunité de main d’œuvre pour le pays qui commence à en manquer.

Or, avant de pouvoir s’intégrer dans le marché du travail, il apparaît indispensable de savoir s’intégrer dans le domaine linguistique, mais aussi culturel et social. Comment le Québec met-elle en place sa politique d’intégration qui semble si efficace ?

La francisation

On en a déjà beaucoup parlé, la francisation est un service gratuit offert par le MIDI (Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’inclusion) à toute personne désireuse de s’établir à long terme au Québec.

Cet apprentissage de la langue française, mais aussi de la culture québécoise peut se faire de deux manières : en présentiel (classes de jour ou de soir, en face à face, avec des professeurs et d’autres étudiants issus de tous horizons et de toutes langues et cultures) ou à distance (programme entièrement en ligne avec tuteur privé et classes virtuelles). Quoiqu’il en soit, le crédo de la francisation reste le même : offrir aux nouveaux arrivants (déjà sur place ou en attente de leur visa) la possibilité de connaître la langue et la culture du Québec au maximum, idéalement avant d’arriver au Canada, et ce, afin d’améliorer et surtout d’accélérer le processus d’intégration à la vie sociale et professionnelle de l’immigrant.

Bienvenue au SIEL !

Outre la francisation, qui s’axe davantage sur la langue et la culture québécoise, un autre service, toujours offert par le MIDI, intitulé le SIEL (Service d’Intégration En Ligne) vise à accélérer l’adaptation au monde du travail québécois des personnes immigrantes et des candidats à l’immigration qui sont encore à l’étranger.

Ce programme, exclusivement en ligne, tout comme son confrère FEL (Francisation en Ligne), est entièrement gratuit et s’intéresse à quatre grands axes :

  1. Découvrir le monde du travail québécois
  2. Se familiariser avec les premières démarches d’installation
  3. Explorer les régions du Québec
  4. Connaître les valeurs communes de la société québécoise.
     

Pour s'y inscrire, on doit répondre à 4 critères :

  • avoir plus de 18 ans
  • avoir le CSQ (Certificat de Sélection du Québec), première étape dans la procédure d'immigration avant le visa Canadien
  • posséder un niveau de français oral et écrit de niveau au moins intermédiaire
  • avoir un ordinateur, un casque-micro et une bonne connexion Internet.
     

Comment ça marche ? 

Programme prometteur ! Mais encore faut-il s’en donner les moyens… eh oui, car pour accéder au SIEL, il faudra faire preuve de détermination, car comme tout programme à distance qui se respecte, cela suppose une certaine autodiscipline et de la motivation. En effet, ici pas de professeur mais bien un apprentissage en autoformation.

Ici, impossible de se perdre, les contenus d’intégration socioprofessionnelle sont accessibles grâce à un parcours guidé. Ces capsules sont combinées à des séances d’accompagnement personnalisé avec un agent (entrevues virtuelles) et à divers outils (clavardage, forum, etc.).

Tout au long de ce parcours, les futurs immigrants peuvent ainsi se bâtir un Plan d’action personnalisé qui leur permet de structurer leurs démarches du pays d’origine jusqu’à leur arrivée au Québec.

On parle de quoi, au SIEL ?

Selon le SIEL, l’intégration à la société québécoise s’organise autour de trois modules :

  1. L’adaptation au monde du travail québécois
  2. La société québécoise
  3. L’installation et la vie au Québec

Chacun de ces modules lui-même s’organise à son tour en plusieurs sous-parties sous la forme de capsules interactives de formation comme l’entrevue d’emploi, une société libre et démocratique, les clés pour trouver un emploi, parler français : une nécessité, le système scolaire…

Bref, quoique basé sur l’intégration dans sa totalité, le SIEL est surtout utile pour l’adaptation et la découverte de l’aspect professionnel et fournira des renseignements et informations fort utiles aux nouveaux arrivants.

Le 7e SIEL !

Outre la découverte de ces trois modules, le SIEL mise beaucoup sur la personnalisation de ses services en proposant à ses participants un véritable plan d’action personnalisé, qui leur permettra surtout de garder leur motivation en se fixant des objectifs précis qui les aideront pour leur intégration au Québec. De plus, le SIEL joue la carte de la souplesse et de la flexibilité, et ce, afin de mieux charmer sa clientèle en leur offrant un programme tout en ligne adapté aux réalités de la vie québécoise.

De plus, l’aspect technologique est démystifié, car le SIEL se veut accessible (aucune contrainte d’horaire, d’espace ou de temps) et convivial (environnement virtuel de travail simple et outils faciles à utiliser). De plus, le fait d’avoir un contact humain (un agent en ligne qui répond aux questions et aide aux démarches d’immigration) permet à l’apprenant de ne pas se retrouver isolé derrière son écran, sans aucune présence cohérente.

FINALEMENT

Le Québec est un pays qui sait décidément bien accueillir ses nouveaux arrivants. Outre la possibilité de se former à la langue française, il donne même la possibilité de s’intégrer en ligne, et cela, avant même de débarquer au Canada !

En fin de compte, si vous cherchez le 7e ciel au Québec, passez avant tout par le SIEL !

Illustrations : Page web du SIEL, Immigrantquebec.com, https://goo.gl/images/Iokx9C
Pages du SIEL, MIDI

Sources

- Le service d’intégration en ligne SIEL : http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/services/siel/index.html (site officiel du MIDI),

http://www.travailimmigrants.com/temoignages/service-dintegration-en-ligne-siel

- Bulletin statistique sur l’immigration permanente au Québec en 2016 : http://www.midi.gouv.qc.ca/publications/fr/recherches-statistiques/BulletinStatistique-2016trimestre1-ImmigrationQuebec.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné