Articles

Publié le 26 septembre 2016 Mis à jour le 12 mars 2019

L’intégration dans un groupe : un préalable pour apprendre

Intégration sociale et technologique

L’expression intégration revêt de nombreuses significations. Le souvenir du calcul des fonctions mathématiques, le rassemblement de transistors en électronique ou l’interfaçage de système rappellera à ceux qui ont fait des études scientifiques que le fait d’assembler et de réunir des éléments épars ne se fait pas sans méthode.

Ramené au monde de l’éducation et de la formation l’idée d’intégration renvoie à des processus qui font qu’un individu s’attache à un groupe et retire des interactions avec lui des bénéfices en termes d’apprentissage. La forme de l’intégration et la façon de le faire dépend du groupe social auquel l’individu s’intègre. Le sentiment d’appartenance et les liens peuvent s’établir avec

  • un groupe
  • une école
  • un corps
  • un métier
     

Selon l’environnement auquel s’intégrer les pratiques varient. Elles intègrent une dimension numérique.

L’intégration dans la classe : la dynamique de groupe

La rentrée des classes est le théâtre de jeux affectifs où chacun espère se retrouver avec ses amis plutôt qu’avec des inconnus. Lors de l’intégration dans la classe, se jouent des dynamiques de groupes, qui marquent les affects et les personnalités pour longtemps.

Mais il ne s’agit plus seulement au professeur d’accueillir et de réguler un groupe en émergence, il lui faut aussi intégrer le groupe dans sa dimension numérique : organisation de l’interface avec la sphère familiale via le cahier de texte numérique, maîtrise en groupe des outils numériques (tablettes et tableau interactif), organisation de projet en groupe grâce à l’informatique interconnecté. L’intégration n’est plus seulement sociale, elle est aussi technologique. Si le rapport Taddéi a montré le potentiel collaboratif et créatif, faut-il le réaliser par la réussite d’une intégration des apprenants à la dimension de plus en plus technologique de la classe.

L’intégration dans une école : Séminaire ou « Weeckend d’inté » et Bizutage Usinage les H.U.

Les écoles les plus anciennes sont souvent dépositaires de traditions. La tradition du bizutage remonterait aux rituels du moyen-âge et s’adressait alors aux novices timides. Les nouveaux arrivants sont accueillis dans des locaux, des cursus, par des équipes pédagogiques, d’autres élèves, mais également  au sein d’une histoire riche.  Le marquage rituel d’entrée dans l’école qu’il soit initiation ou bizutage (parfois nommé bahutage ou absorption) symbolise l’entrée dans le groupe.

Il est parfois marqué par des brimades ou des pratiques humiliantes qui cherchent à imposer une soumission. Se placer en dehors de la soumission au groupe entraîne un ostracisme, voire une exclusion d’activité sportive ou des annuaires des anciens élèves (les H.U Hors usinage des arts et métiers). Des excès de bizutage ont conduit des pays comme la France à légiférer. Si le numérique a aussi gagné le bizutage dans des vidéos potaches ou promotionnelles vues des millions de fois (lipdubs), il a aussi accentué l’exposition sociale via les vidéos humiliantes projetés en ligne, ou du dénigrement sur des réseaux sociaux.

L’intégration : Les formations d’intégration

Dans la formation professionnelle, l’internat des personnels de santé, les écoles d’application dans les métiers, l’accueil dans un corps professionnel est un moment de partage des valeurs, des usages, des points de repères essentiels. 

Dans un pays comme la France après avoir passé un concours un nouveau fonctionnaire, quel que soit son âge ou son parcours est tenu de suivre une « formation d’intégration », pour acquérir les éléments fondamentaux. Un « livret d’intégration » est remis  à à l’impétrant qui marque l’entrée solennelle dans son corps d’appartenance et dans la fonction publique.

Ce livret rend explicite  les valeurs de référence et la mission d’intérêt général, mais donne également les éléments clés pour agir et se développer tout au long de la carrière. Là encore l’intégration dans le monde numérique s’exprime car des communautés ou réseaux sociaux prennent le relais des transmissions traditionnelles en salle.

L’intégration dans le monde professionnel : compagnonnage, tutorat, mentorat, team building

Nombre de formations se déroulant en alternance, les apprentis sont simultanément intégrés au monde scolaire et au monde professionnel. L’intégration dans un métier passe par des pratiques telles que le compagnonnage, qui est une  tradition encore héritée du moyen-âge. Cette tradition s’appuie sur des valeurs d’entraide, d’éducation et de protection. Le bénéfice de ces valeurs passe par l’acceptation d’un haut niveau d’exigence professionnelle et l’adhésion à des rituels, le respect du maître et des compagnons.

Le tutorat peut aussi se comprendre comme une intégration au poste de travail. L’apprenti sous la conduite d’un tuteur observe et imite les gestes professionnels qui lui sont transmis. Les dispositifs en alternance conduisent les jeunes professionnels à échanger entre eux et à comparer les façons sociales ou techniques dont s’exercent les métiers. Des guides du tuteur facilitent l’accueil et l’intégration des apprenants. Certains établissements considérant le « métier d’élève »[1] organisent aussi un tutorat mené par les élèves plus anciens en faveur des plus jeunes.  

Le tutorat par les pairs est ainsi très développé au Québec et permet un tuilage horizontal, une meilleure acceptation de l’autorité.  Le mentorat est aussi possible. Egalement très développé au Québec, il permet d’établir une relation interpersonnelle de guidage, de façon informelle ou sous la forme de programmes organisés, dont certaines séquences peuvent se dérouler à distance par le moyen de visio ou de skype.

Quant au team-building, il s’agit d’un accélérateur d’intégration d’une équipe. Aujourd’hui, le team building numérique  est aussi une perspective nouvelle avec rallye interactif, 3D word Art, connected lab, robot foot etc.

S'intégrer c'est désormais faire attention à la dynamique de groupe et aussu à la dynamique numérique en place.

Illustration : paulbr75 - Pixabay


Mots-clés: Intégration Expression intégrer intégration numérique s'intégrer Significations

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !