Articles

Drogues : cours, programmes, plans et idées d’action, de formation et d’information

Mieux évaluer les conséquences

Par Denys Lamontagne , le 21 juin 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 20 août 2014

Plans gouvernementaux

Le Plan d’action drogue de l’Union européenne (2005-2008), tout comme le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues illicites, le tabac et l’alcool 2004 - 2008 (France) détaillent les stratégies gouvernementales pour les prochaines années.

Si le constat est clair, les actions, mêmes étendues, demeurent sur le même plan. Rien n’abordant vraiment les sources du problème, comme si on allait vivre avec. Même pas un petit débat philosophique...

«En effet, aux dommages sanitaires (mortalité prématurée, maladies), à la désinsertion de l’usager que risquent d’entraîner certaines consommations, s’ajoutent des dommages pour autrui et pour la collectivité (accidents, violences, délinquance). Les conséquences de cette consommation en font donc un problème majeur tant de santé publique que de sécurité.

Pour réduire l’impact des drogues et de leurs conséquences néfastes, une action efficace est avant tout une action déterminée utilisant tous les leviers de l’action publique (application de l’éventail législatif, information et prévention, système de soins, coopération internationale) et mobilisant l’ensemble des acteurs sociaux qui, chacun (jeunes, parents, enseignants, éducateurs, policiers, juges, soignants, chercheurs, agents économiques, associations), ont un rôle à jouer pour améliorer la réponse de la société aux risques liés à l’usage et à l’abus des drogues.

[...] On ne peut accepter aujourd’hui le développement massif, notamment chez les jeunes, de pratiques addictives qui menacent la santé des personnes mais aussi l’ordre public et la cohésion sociale. »

Au programme

  • Prévenir
  • Responsabiliser l’école, les parents, les jeunes, les milieux du travail, la cité, le milieu pénitentiaire
  • Informer, expliquer et convaincre
  • Améliorer la réponse du système de soins à l’usage nocif et à la dépendance
  • Rétablir la portée de la loi
  • Amplifier la mobilisation du dispositif d’observation et de recherche au service d’une action plus efficace
  • Recentrer l’action extérieure de la France dans la lutte contre la drogue
  • Renforcer la coordination interministérielle au niveau central et territorial
  • Évaluer l’action gouvernementale avec des objectifs quantifiés

Actions

  • Une des premières manifestations issue de cette stratégie : Campagne cannabis 
  • Aux États-Unis, le programme en ligne e-TOKE (electronic THC Online Knowledge Experience (e-TOKE)) permet aux étudiants d’évaluer leur consommation de marijuana et, en fonction de leurs habitudes, d’en évaluer les conséquences et de se comparer à leurs pairs.  
  • Basé sur le programme réussi similaire e-CHUG, concernant les habitudes de consommation d’alcool, ces programmes ont un effet éducatif puissant auprès des étudiants sur les coûts et risques d’une consommation excessive.

    Les surconsommateurs surestiment généralement la quantité de marijuana ou d’alcool que leurs pairs consomment et le service dissipe ce genre de fausses conceptions.

Cours à distance

Enfin, deux institutions offrent chacune un programme reconnu de cours à distance, une dizaine au total, autour des toxicomanies. Liste des cours

Mieux que rien...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné