Articles

Au coeur de l’architecture homme-machine, une grande place d’abord pour l’humain

Par Thot , le 06 août 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 01 août 2015

Depuis de nombreuses années, l’OTE, l’Observatoire des Technologies pour l’Education en Europe, mène des recherches dans le cadre des appels à projets lancés par la Commission européenne, pour le développement des Tices. Une de ses équipes, sous la houlette de Laura Garcia-Vitoria, a notamment conduit des expériences d’utilisation d’Internet pour l’enseignement des langues étrangères pendant plus de deux ans, et ceci tant en présentiel qu’au travers de sites d’enseignement virtuel.

Dans une communication parue sur le site de l’OTE intitulée "DE L’UTILISATION DE L’INTERNET A LA REALISATION DE PAGES WEB COMME SUPPORT PRINCIPAL DE DIDACTIQUE DES LANGUES", Laura Garcia-Vitoria annonce que le matériau, fruit de ses recherches récentes, ainsi que les enseignements majeurs figureront dès là rentrée sur le site MOSAIC (désormais inaccessible) où seront alors présentes l’ensemble des informations. Le site sera en effet, à cette date, muni d’une fonction "université virtuelle".

Laura Garcia-Vitoria mentionne notamment -thème de cette semaine- la notion d’architecture au coeur des systèmes d’apprentissage mis en place dans l’usage des technologies pour l’enseignement. Elle dit :

"Avant toute création d’un produit de formation, l’architecture globale du projet doit être strictement définie et sa structure de base de données détaillée au maximum, car ici c’est la base de données qui sert de référence et ce sont les applications qui vont puiser dans cette base les éléments du cours. Un cours sera décomposé en blocs de compétences à acquérir, puis en modules de savoir et de savoir-faire qui sont autant de référentiels de base. C’est pour chaque bloc de compétences qu’il convient d’évaluer la démarche à suivre. La navigation sera indexée par type de savoir et procède par sous-systèmes et systèmes de compréhension. Le langage homme-machine est devenu plus élaboré, les réponses peuvent être analysées par programme ce qui crée une approche plus conviviale. Il est important de souligner que les produits qui n’incluent pas encore tous ces éléments ne seront pas d’assez bons produits d’aide à la formation."

Mais elle insiste, et c’est là tout particulièrement que nous attirerons l’attention des lecteurs, sur le fait que

"Le point essentiel est que le formateur doit toujours être disponible, car ce nouvel outil, sur un nouveau support, ne peut le remplacer. Le contact humain est indispensable: la visiophonie en tant que «visio-tutorat» le démontre (nous l’avons déjà constaté lors de notre expérience de télé-enseignement interactive " Syntagma 3 ")."

Elle ajoute :

"Les outils multimédias sont et ne resteront qu’une aide pédagogique : les expériences montrent qu’ils ne vaudront que par une définition soigneuse et pertinente de l’objectif à atteindre et par l’intelligence de l’architecture développée."

Laura Garcia-Vitoria plaide pour que les enseignants soient associés à la création, la manipulation et la gestion de ces outils. Les compétences nouvelles que doivent acquérir les professionnels de la formation face à ces nouvelles technologies peuvent se résumer tout à la fois en une nouvelle modestie et une nouvelle ambition.

Pour être à même de transmettre leur savoir dans les meilleures conditions, sur place ou à distance, l’enseignant doit participer à la conception des applications informatisées : à ce titre, il doit recomposer ses démarches pédagogiques et même leur approche globale des systèmes.

Le fait de pouvoir simuler des actions ou de faire varier des paramètres en temps réel demande une remise en question personnelle pour repenser la formation comme un système global d’enseignement.

Des centres de ressources, utilisant aujourd’hui toutes les technologies modernes, doivent promouvoir des systèmes et dispositifs de formation dont le but principal est, non seulement de détenir des applications didactiques utilisables à volonté, mais aussi d’assurer des services tels qu’un véritable tutorat en-ligne.

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné