Articles

Les ILabs étendent leur accès aux universités africaines***

Par Martine Jaudeau , le 27 mars 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Un programme du MIT, Massachusetts Institute of Technology, offre l’accès à l’instrumentation à distance jusqu’en Afrique. L’initiative iLab débuta en 1998 quand Jesus del Alamo, professeur d’ingénierie électrique et d’informatique, commença à développer des outils qui permettent aux utilisateurs de préparer des expérimentations séparément de l’équipement de laboratoire, et ensuite de soumettre leurs tests à l’équipement.

De cette manière, des expérimentations qui prennent 20 minutes à mettre en place et seulement 10 secondes à fonctionner, par exemple, occupent l’équipement du laboratoire pendant seulement 10 secondes.

Suite au travaux de del Alamo, les ressources de laboratoire du MIT ont été rendues disponibles aux étudiants travaillant de leur dortoir et aux utilisateurs d’autres pays.

Une subvention de la Corporation Carnegie a conduit à étendre le programme à plusieurs universités africaines - Makerere en Ouganda, Dar es Salaam en Tanzanie, Obafemi Awolowo au Nigeria - qui souffrent des coûts élevés d’accès à Internet seulement lors du transfert de données et non durant la mise en place de leurs tests.

Les organisateurs du projet espèrent qu’il servira de modèle à d’autres institutions. Steven Lerman, directeur du Center for Educational Computing Initiatives du MIT, décrit un scenario dans lequel les institutions feraient l’acquisition d’équipement de laboratoire unique plutôt qu’acheter ce qu’une autre école possède déjà, et partageraient l’accès aux diverses ressources uniques.

Mi Lab Es Su Lab sur Inside Higher Ed.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné