Articles

Le recours à la simulation informatique : besoin réel ou superflu ?***

Par Denys Lamontagne , le 26 mars 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

«Vu les investissements qui ont été faits durant ces dernières années, il apparaît que l’utilisation des TICE dans des situations d’enseignement-apprentissage en classe est très faible.

Seulement 8 % des enseignants les utilisent à des fins pédagogiques. L’absence d’une stratégie d’intégration dans les recommandations officielles et l’incompatibilité des logiciels éducatifs existant sur le marché avec le programme marocain pourraient constituer la cause principale de cette faible utilisation.»

L’objectif de cette recherche « Le recours à la simulation informatique : besoin réel ou superflu ?» menée par M. El Yaakoubi, S. El Jamali, H. Akrim et M. Talbi, est de montrer la pertinence et le besoin de l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement des sciences physiques et plus précisément l’intégration des simulations comme base de la pratique et de l’expérimentation.

Le document propose une stratégie pour assurer une intégration efficace de l’outil informatique dans l’enseignement des sciences physiques. Cette stratégie est basée sur trois axes :

  • Axe infrastructure : cet axe est déjà en cours de développement, plusieurs projets d’équipement des établissements scolaires en matériel informatique sont en cours d’exécution.  
  • Axe formation : cet axe doit viser la conception de modules de formation initiale et continue pour les enseignants dans un cadre de partenariats multiples (ENS, CPR et Académie Régionale de l’Éducation et de la Formation...),  
  • Axe contenus multimédias pédagogiques : élaboration de documents multimédias interactifs, dont les logiciels de simulation et qui prennent en considération le contexte marocain.

À partir d’un élément du programme officiel de sciences au Maroc, les chercheurs se sont attardés aux obstacles au succès de l’apprentissage.

«Ces difficultés ne sont pas dues seulement au déficit en matériel didactique que connaissent les établissements, puisque seulement 16 % des enseignants questionnés signalent ce problème.

La confrontation des résultats des deux questions :

  • Est-ce que vous trouvez des difficultés dans l’enseignement de ce chapitre ?
  • Est-ce que vous réalisez des expériences (avec les élèves) concernant ce chapitre ?
montre que la majorité des enseignants (78 %) qui affirment avoir des difficultés dans l’enseignement du chapitre en question sont ceux qui réalisent les expériences avec les élèves.

Ce qui va dans le sens des enseignants qui affirment que les expériences proposées sont elles-mêmes source de difficultés, leur rendement est très faible et elles causent des perturbations.

Les TICE une solution ?

L’utilisation des TICE, peut être une alternative adéquate pour remédier à ce genre de difficultés, «il est très important de réfléchir à l’utilisation de tels outils dans la résolution de problèmes et à la diversification des pratiques pédagogiques».

Concernant l’utilisation des TICE dans les classes de physique, les résultats obtenus sont :

  • L’absence d’une stratégie d’intégration dans les recommandations officielles (46 %).
  • L’incompatibilité des logiciels éducatifs existants avec le programme marocain (41 %).
  • Le degré de maîtrise de l’outil informatique par les enseignants (7 %).
  • La difficulté d’accéder aux salles multimédias (6 %).»

Bref, la volonté politique prime sur tous les autres éléments, en fait elle induit les autres difficultés tout comme elle peut mener aux solutions...

Pour le document complet : Le recours à la simulation informatique : besoin réel ou superflu ?

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné